Aller au contenu

Photo

Les discours de l' Aube


  • Veuillez vous connecter pour répondre
6 réponses à ce sujet

#1 Manola E.

Manola E.

    Tlpsien +

  • Membre
  • PipPip
  • 12 messages

Posté 02 mars 2007 - 03:29


La mer détourne le regard


Aujourd'hui

Je cherche un mot idéal

Pour illuminer la ville


Tout est Mirage en moi


Le ciel

Flambe tout simplement

Puis la terre


L'heure d'or a sonné


J'entends déjà ondoyer la flamme

L'ultime drapeau


Quelqu'un

Réanime la nuit

Et on parle d'Amour

En lui


L'appel du désert


Retentit


Dans les fleurs mortes


Il ne restera rien

Hors de ce palais de lumières


La démarche du désert nous aveugle déjà


Je dis « tu » car je t'emmène

Fouler la pierre et le temps

Des siècles anoblis par la parole

Lavés de tous les sangs


Adieu mon Amour

C'est l'ivresse du Large


Suivre la caravane interminable des siècles

Sillonner la mémoire

Jusqu'à plus soif

Jusqu'à plus faim


- C'est encore loin ?

- Oui, c'est loin le soleil


Les facéties du vent

Déjà

Révèlent les visages du sable



Je vous ai tant aimé
Avant l'heure d'or


Au loin

Le drapeau flotte


La route chavire dans la lumière


L'enfant lâche la main de l'ombre


Le fruit, l'eau, l'air

Le fruit tombe à l'eau,

Natale comme au premier jour

La lumière



L'Amour a le don d'ubiquité



Manola E.


#2 hurlantenova

hurlantenova

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 349 messages

Posté 02 mars 2007 - 03:42


La mer détourne le regard


Aujourd'hui

Je cherche un mot idéal

Pour illuminer la ville
Tout est Mirage en moi
Le ciel

Flambe tout simplement

Puis la terre
L'heure d'or a sonné
J'entends déjà ondoyer la flamme

L'ultime drapeau
Quelqu'un

Réanime la nuit

Et on parle d'Amour

En lui
L'appel du désert
Retentit
Dans les fleurs mortes
Il ne restera rien

Hors de ce palais de lumières
La démarche du désert nous aveugle déjà
Je dis « tu » car je t'emmène

Fouler la pierre et le temps

Des siècles anoblis par la parole

Lavés de tous les sangs
Adieu mon Amour

C'est l'ivresse du Large
Suivre la caravane interminable des siècles

Sillonner la mémoire

Jusqu'à plus soif

Jusqu'à plus faim


- C'est encore loin ?

- Oui, c'est loin le soleil


Les facéties du vent

Déjà

Révèlent les visages du sable



Je vous ai tant aimé
Avant l'heure d'or
Au loin

Le drapeau flotte


La route chavire dans la lumière
L'enfant lâche la main de l'ombre
Le fruit, l'eau, l'air

Le fruit tombe à l'eau,

Natale comme au premier jour

La lumière
L'Amour a le don d'ubiquité
Manola E.



un texte immense en fusion avec le cosmos
je suis fan
je le telecharge pour mon disque dur

#3 F?lice

F?lice

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 078 messages

Posté 02 mars 2007 - 03:58

Ta force serait-elle (comme pour quelques autres énèrgumènes ici) dans l'élan ?

J'aime comme tu prends ton temps.

Le titre aspire et appelle (mais c'est voulu de ta part, je pense et je trouve que c'est bien vu).

Félice.

#4 Manola E.

Manola E.

    Tlpsien +

  • Membre
  • PipPip
  • 12 messages

Posté 03 mars 2007 - 11:58

Je vous remercie avant tout de votre lecture.

Hurlante Nova, je suis heureuse de constater à travers votre com que mon objectif est atteint...la poésie se doit de sublimer l'instant et d'aller à l'essentiel ...photogramme d'absolu, preuve tangible de l' ETRE, VISION.
Merci d'avoir été un bref instant l'interlocuteur de ce dialogue de l'aube.

Felice,

Laisser la pensée se formuler jusqu'au bout avec l'intime conviction de n'avoir saisi qu'une fraction insignifiante de la Parole...juste une tentative voilà tout.

Merci

Manola E.

#5 Manola E.

Manola E.

    Tlpsien +

  • Membre
  • PipPip
  • 12 messages

Posté 08 mars 2007 - 03:06

Les chemins ne coulent plus de source
A leurs pieds

Mais le soleil
Glisse ses longues mains douces
Dans leur sérail
Les jardins se répandent
A perte de mémoire
L'amour porte ses fruits

Deux enfants s'éloignent des corps

La voix morose de l'ennui
N'est déjà plus qu'un écho de pluie

Il ne pleut jamais longtemps
Sur leurs visages

elle aime ses mains
Qui cultivent l'enfance
Le verbe et l'océan

#6 le hamster

le hamster

    A poil laineux

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 041 messages

Posté 13 mars 2007 - 10:33

Merci de ce long voyage lumineux, entre les siècles, entre les pierres.
Une jolie composition dans les sables du désert...

#7 hurlantenova

hurlantenova

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 349 messages

Posté 16 mars 2007 - 07:10

Presque île, balottant sur mes bords les querelles Et les fientes d'oiseaux clabaudeurs aux yeux blonds Et je voguais, lorsqu'à travers mes liens frêles Des noyés descendaient dormir, à reculons !