Aller au contenu

Photo

Voyage


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 GuillaumeC

GuillaumeC

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 33 messages

Posté 04 avril 2014 - 06:21

Sous la lumière sans filtre routine
Enivrée des mille couleurs byzantines
Dans la multitude des odeurs soûles
Et des clameurs inconnues de la foule
 
Je t'imagine louvoyant les bazars
Attirant des enfants bruns les regards 
Pour un moment arrêtés de surprise 
Par ta vie déployée à toutes brises. 
 
Je t'imagine à mon bras un moment
Tes cheveux insoumis soudainement 
Caressent mon épaule amourachée
Joignant au ballet des sens le toucher.
 
Je t'imagine en ces terres étrangères
Domptant l'horizon d'une moue altière
Sous soleil sans ombre et sur mer azur 
Pour un moment tu règnes sans mesure.
 
Et pour un moment de plus, s'il-te-plaît,
Je t'imagine... Mais déjà tu pars.
Couleurs, saveurs et odeurs à foison,
Mais je ne sens que l'absence des tiennes.
 
Ultime recours, ultime défaite,
Au retour indu de la douleur sourde 
Je n'oppose que la beauté du rêve:
Une femme, un homme et un avenir
Qui ne soient pas toi, ni moi, ni nous deux
Mais deux autres, ailleurs, ensemble, qui s'aiment.


#2 Marie-Louise de Polignac

Marie-Louise de Polignac

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 534 messages
  • Une phrase ::Au pays du soleil, l'amour sera-t-il roi ?

Posté 06 avril 2014 - 07:43

Un foisement de sentis, de regards, de foules...

 

Pour livrer le lien d'être à deux....Impressionnant !

 

C'est vraiment là l'âme d'un grand voyageur !  :D

 

Très intéressante perception ! 

bravo !

 

Amlt

 

Plume%20Saint%20Valentin.jpgMarie-Louise de Polignac



#3 Cyraknow

Cyraknow

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 4 994 messages
  • Une phrase ::Thé, livres, poésie... un bonheur simple.

Posté 06 avril 2014 - 11:55

Jolie manière de mêler l'amour et les sens, de façon beaucoup moins convenue que ce qu'on lit habituellement.
C'est joliment exprimé, pudique et sensible.

À ce titre, je trouve dommage que la fin ne soit pas rimée, puisque le reste l'est. Mais on sent un emportement, où la nécessité de dire transcende la forme.

Magnifique.

#4 GuillaumeC

GuillaumeC

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 33 messages

Posté 06 avril 2014 - 03:20

Merci à toutes deux, poètes ailées, pour ces compliments touchants.  

 

Effectivement, la rime part; et arrive la ponctuation.  Une rupture au coeur du moment, qui perturbe la mélodie mais n'interrompt pas le besoin de dire.  Enfin, c'était l'intention...