Aller au contenu

Photo

Feu blanc


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Jérôme nyctalo

Jérôme nyctalo

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 767 messages

Posté 20 août 2018 - 02:43

                                                                                    Feu blanc

 

[ cahier rouge ]                                         

                                                           ( Conseils - éclairés - à un jeune poète )

 

                                                                                                         " Si l'ensemble des signes frise l'illusion

                                                                                                            Qu'en son flux maîtrisé tu puises l'impulsion "

                                                                                                                                    Hopopop-Stanley Livingstone,

                                                                                                           La mer, dis, tu l'as vue la mer- et les oeillades de ses jupes.

 

 

         Quelle que soit l'ardeur de la première haleine

                           Donnez une expression plus simple

                                   Ou plus précieuse

                                                        Au texte

          Selon la lumière qui tombe de la fenêtre

                            S'infiltre dans la verrière

                                     S'invite

                                                         Dans le feu blanc de la feuille

 

[ Cependant à moins de vouloir paraître

  Poète volant poète jardinier poète-fakir-voyeur-au vin triste

  Prenez garde aux:

                                - Sanglots mal dissimulés dans l'étole du vin

                                - Phares à éclipses sur mer enchardonnée

                                - Chevilles de vent sautant des précipices de braises ]

 

Visez simple:

                                    Un pistolet posé sur votre bureau

                                        A côté du presse-papier minotaure

                                              Donnera à vos gestes une gravité tendre

 

                                                      N'hésitez pas à fixer ces clairs objets du délire en inspirant profondément

                                                                           ( len-te-ment / pro-fon-dément )

                                                            Vos yeux brilleront d'une intensité nonpareille

 

Allez-y tirez maintenant votre plume de l'oubli ( doucement / dou-ce-ment )

 

                                                         Si vous frissonnez mélancolie

                                                         La ville vernie de pluie

                                                         D'instinct

                                                         S'enroulera autour de vos rêves

 

                                                          Si le vent entre en déraison

                                                          Fuligineusement

                                                          Faîtes surgir la symphonie

                                                          Où se dissout l'essoufflement

 

                                                           Si la solitude devient aussi insistante

                                                           Qu'un bracelet brisé

                                                           Inventez une soirée

                                                           Bariolée de voix venues

                                                           Des terres anciennes

 

                                                            Si vous voulez sa main dans la vôtre

                                                            Evoquez Prague et les figures de brume

                                                            S'effaçant au-dessus de la Vltava

 

                                                             Si vous voulez débrailler la nuit

                                                             Griffonnez des couteaux glacés

                                                             Susceptibles de lui rendre 

                                                             Sa brillance sauvage

 

   Peut-être - sûrement - vous viendra-t-il  l'envie d'esquisser la création perpétuelle dans son explosion silencieuse

                                                                                                                                              sa simplicité insaisissable

 

                                                              Allez donc placer

                                                              Un miroir de forte carrure

                                                              Devant une cascade aux truculentes voltes

                     ( Lequel déformera lautre avec la plus féroce obstination la plus gracieuse délectation?)

 

    Afin de conférer d'irréprochables conditions

                                                         A l'emphase de l'expérience

                                                                                   Installez donc Anne votre soeur Anne

                                                                                                                                          En embuscade

                 Armée d-un bon whiskey écossais ( mais en est-il de mauvais? )

                            d'un roman noir dont certaines pages auraient été aspergée de la meilleure eau de rose qui se pût trouver

                                   d'une baguette de fée en pur coudrier

                             Dont l'étoile finale aura la plastique d'un quinquet à fumée bleue

                                    ( apte à fumiger l'imagination )

 

   Munissez la aussi d'une caméra à

                                      Vision nocturne

                                                  Capable de repérer

                                        Quels arbres se phantomatisent hailloneusement

                                         Et quels gardent impeccable livrée

                                                    d'imperturbables feuillus

                                                                                             Lorsque la lune en papillotes

                                                                                                        Ressuscite les baisers d'hier

 

   Qu'elle vérifie alors votre chère Ariane

                    S'il est vrai que les corps des amoureux de la nuit

                                        S'agitent de mille cicatrices mal refermées

 

 

    Enfin que le film d'Ariane nous montre si les traînées de brouillard  matutineuses

                           S'elfent fort sous les seringues de rosée

                           Ou se misainent

                           Se bimbelotisent

                           En dés de neige

                           Dont chaque face

                           S'absente sans cesse

 

   

   Et si en fin de conte les lignes par vous tissées s'enchevêtrent en lèvres-rictus

   Si les paupières vous brûlent

   Si les mots se cloportent en procession

                                                                  tiédasse

                                                                               d'après

                                                                                            nocturne 

                                                                                                             virée 

                                                                                                                           tropicale

   Sachez que la poésie souvent

   Se consume au feu blanc de la page

 

   Aussi avant de plonger dans la magma grouillant de la langue

   Pour n'apparaître pas en bêta désarmé

   Pour que la demeure de mots

   Ne s'offusque pas en labyrinthe de fumerolles

   Lentes ondulations de linges étiolés

   Pour qu'elle soit villa baroque

   Vaste       spacieuse      lumineuse       ventilée

   Jamais tu n'oublieras jeune poète

   D'utiliser un ciment à brise rapide

                  Des vers à souder

                  Un masque à songer

                  Ces sillages de nudité tracés

                  L'envers du rêve à jamais révélé

 

 

                                                                                                                                Le Touquet - Etretat,

                                                                                                                                 15 - 16 juillet 2018.