Aller au contenu

Photo

Pleurs de rivière


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Célédonio Villar Garcia

Célédonio Villar Garcia

    Tlpsien +

  • Membre sympathisant
  • PipPip
  • 10 messages

Posté 15 octobre 2018 - 06:22

Une rivière bordée d’arbres en fleurs

coule silencieusement,

inaudible à l’ouïe d’une grande personne.

 

Seule l’oreille attentive de l’enfant

peut percevoir l’imperceptible.

Seul son regard peut voir l’infiniment microscopique.

 

Il court dans le pré qui longe la rivière.

Il joue dans les herbes hautes et vertes

qui rafraîchissent la rougeur de ses joues.

 

D’autres herbes,

d’un vert plus pâle plongent dans l’eau.

Elles s’engraissent, Mais pas seulement.

Elles consolent, unitairement,

le cœur de la rivière.

Elles attendent les vaches

du lac Enol et celles du lac Ercina.

 

Là-haut dans la montagne.

 

Plus bas, les grottes de Covadonga

guident le ciel comme une corne de brume…

Déroutant le taureau qui passe.

 

Un étang… Une fontaine…

La monnaie des désirs

qui tombe tinte comme des cloches.

 

Le taureau s’abreuve… Les vaches se noient.

 

Les herbes grasses,

près de la rivière,

attendent les vaches.

Les vaches ne viendront pas.

Les herbes se courbent.

Elles essuient la rivière.

Les lacs de Covadonga

viennent pleurer dans la plaine.

 

L’enfant redresse les herbes courbées et,

d’un cercle d’argent

et trois ricochets d’une pierre plate,

tresse un mouchoir aux larmes miroitantes.

 

Au bord de la rivière,

l’enfant se penche.

Je vois mon visage.