Aller au contenu

Photo

L'origine des mots


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Victorugueux

Victorugueux

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 15 940 messages
  • Une phrase ::Savoir se taire c'est déjà beaucoup mieux que des bavardages incessants... Oui ! Le repos c'est une chose qui nous aide

Posté 12 janvier 2019 - 03:55

L'origine des mots

Je suis sûr que dans tous nos choix qui nous sont personnels
Certains mots, ceux qu'ont choisis, ils sont plus ou moins aimables
Comme de ces amours vécus ou non et qui sont tous admirables
Le hasard, il n'est pas fait de vos choix il y en a trop qui sont obsessionnels

Des fois, il y a des diamants purs et parfois aussi des petits cacas
La lumière ? Elle éclaire toutes les choses de la vie, quelques soient-elles
Le sexe ? C'est parait-il une histoire de contacts, mais avec quelques tracas
Mais pour les histoires d'amour, elles en font parties de ces choses immortelles

Je ne saurais que dire, dans le choix de tous mes mots, pour un poème
Il reste de ces mots qui sont très simples comme de dire de ces je t'aime !
Je sais trop leur usages et il me manque une dame à qui je puisse les dire
Mais parfois je me dis, j'use d'autre mots, il faut aussi pouvoir en rire

Quelques choses de tristes ou bien des délires qui se veulent très gais
J'ai parfois le mal d'une trop grande solitude, de ces immortels regrets
J'aime ces petits riens d'une vie d'enfant, et d'un sourire qui nous est donné
Je sais aussi ce manque de vies, dans ma vie qui celle d'un grand abandonné

Le matin j'aime toujours entendre les oiseaux qui chantent dans le noir
Je ne les vois pas, leurs chants sont pour moi quelques notes d'un bel espoir
Oui ! Je vis comme un vrai solitaire et si je n'avais cette envie d'écrire ce poème
Je serais dans le silence mortel de cette vie qui est sans un vrai diadème

Croches, doubles croches, il est des partitions, dans l'absence de la musique
Ainsi un mot, puis un autre qui s'écrivent, avec cette intention, qui se veut poétique
J'aime la musique, mais je ne sais pas les graduations, dans les notes qui sont jouées
Peut être m'aimez- vous comme poète, Je ne saurais faire une ode qui ne soit louée

Miracles des mots, la vie qui me surprend m'aide toujours dans tous mes choix
Quelques fois je me dis et si dans un poème, je vous mettais quelques anchois
Là je souris et quelques parts, je m'amuse, avec des mots et aussi un peu de hasard
Je vois parfois des poètes malheureux qui parlent d'un monde où ils sont assez hagards

Le ciel qui est fait de milliard d'étoiles dans le ciel, celui là qui est tout là-haut
Et chacune d'elle, elles nous disent je suis là depuis ta naissance dans un soubresaut
L'enfant que vous étiez, vos enfants qui sont les vôtres, et toutes les vies qui sont là
Peut-être pourrait-on faire mille milliards de poèmes et peut-être bien au de-là ?
 

Paris le 12 janvier 2019