Aller au contenu

Photo

Mimosa


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 M.KISSINE

M.KISSINE

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 220 messages
  • Une phrase ::De chaque chose il faut tirer le maximum de bonté. Proverbe gascon.

    http://www.lulu.com/spotlight/MKISSINE

Posté 07 février 2019 - 08:25

Mimosa

 

Cherchez donc la vérité

Dans ce monde qui chante

En toute atonalité

Sa rhapsodie bruyante.

 

Ici et là

Chacun donne son tempo

 

C'est pour cela

Qu'on se parle dos à dos.

 

Jeunesse dit : liberté

Pour la partie ascendante.

Aussitôt, l'autre côté

Craint pour sa monnaie sonnante.

 

La clé de fa

Fait peur aux petits oiseaux.

L'œil de l'alpha

Dicte sa loi crescendo.

 

Mais les savants, attachés

À la gloire étincelante,

Avancent, sans écouter

Aucune voix concurrente.

 

Et patatras :

Voulant lever son drapeau

Petit soldat

S'effondre dans le ruisseau.

 

Dans les cours, ça fait râler

Les marchands d'eau pétillante

Qui n'ont pas tout épargné

Des matières transparentes.

 

Les beaux aplats

Des arches et des radeaux

Coûtent leur bras

Aux grands marchands de bateaux.

 

Si ça doit encor durer,

J'irai planter en Irlande

Un poirier, un oranger.

Je vais prendre la tangente.

 

Un jour viendra

Qu'au champ de coquelicots,

Le mimosa

Réchauffera nos vieux os.

 

 

 

 

Les enfants dans la ronde

 

Les enfants dans la ronde

Autour du monde

Enchantent l'endroit

De leur effervescence

Et l'on y pense

Revenir, parfois...

 

On n'a plus les paroles

Elles s'envolent

Quand l'été finit

Comme font les cerises,

Les friandises,

Les colliers vernis.

 

Oui

Nous étions comme ces enfants

Debout sur un tapis-volant

Dans la beauté des sentiments.

Si

L'amour venait aux innocents

Nous en aurions pris pour mille ans

Sur la grande arche de fortune

Commune...

 

La musique infantile

Est si facile

Avec ses refrains

Qu'on la chante sans cesse

Et la sagesse

Oublie le destin.

 

C'est une histoire ancienne

Les joies reviennent

Comme le parfum

Des couronnes serties

De fantaisie

Des fleurs du jardin.

 

Mais

Il nous semble désormais

Que notre paradis secret

S'est envolé, qu'il disparaît

Quand

Nous cherchons les clés d'argent

Dans un coffre étincelant

Mais elles n'ont pas d'existence.

Silence.

 

La ronde autour du monde

Aux nuits profondes

Chante maintenant

Des chansons immobiles

Tout inutiles

Dans le soir tombant.

 

Notre pauvre mémoire

En fin d'histoire

Égare son cœur

Sur un vieux quai de gare.

Quel temps bizarre

Manquant de chaleur.

 

 

Muse à musique, volume III

ISBN 9782919390335-DLE 2016-44263