Aller au contenu

Photo

Leurs silences


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1 michelconrad

michelconrad

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 456 messages

Posté 11 février 2019 - 02:08

J'entends un navigateur, Eric Bellion, dire à propos de son bateau : « ce n'est pas moi qui l'ai choisi, c'est lui qui m'a choisi », et d'ajouter « les bateaux ont une âme, comme les maisons ont une âme ». Plusieurs personnes sont autour de lui, sur le plateau de télévision où il s'exprime, et personne n'éprouve le besoin de commenter ses propos, – ce qui m'incite, moi, qui ne navigue que sur l'océan des mots, à le faire.
 
Serais-je ce que je suis, si je n'étais pas en dialogue avec l'âme de cette maison, ce jardin, cette rivière, cette forêt ? Ce que dit Eric Bellion d'un bateau, je le dis de la maison où je vis, du jardin, de la rivière, de la forêt. Eux aussi, m'ont « choisi ». Depuis, je suis en dialogue avec leurs silences, comme avec celui du colvert, du héron, de la poule d'eau, du ragondin …
 
Les arbres sont les plus bavards, – dans leurs silences. L'un des trois saules géants se penche de plus en plus vers la rivière, comme pour s'y mirer : à quoi sert de l'avertir du danger ? Les merisiers m'ont étonné : leurs fruits, à la saveur doucement acide, ont pris, au fil des ans, une couleur noire. Les acacias tentent de disperser leur progéniture dans le jardin... C'est tout un petit monde...
 
La rivière absorbe, inlassablement, la couleur, la lumière du ciel, et chaque jour, chaque heure, chaque instant sont, pour elle, une nouvelle vie. N'en est-il ainsi, pour chacun de nous ?
 
 
 
 

9/2/19

 



#2 Sinziana

Sinziana

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 129 messages
  • Une phrase ::La vie en poésie, vivre en profondeur la légèreté, vivre avec légèreté la profondeur.

Posté 12 février 2019 - 11:05

Si, bien sûr

 

même si, sots que nous sommes

 

nous pensons à figer l'eau qui coule...