Aller au contenu

Photo

Jules Breton: Les premières communiantes


  • Veuillez vous connecter pour répondre
2 réponses à ce sujet

#1 Hubert-Albert Clos Lus

Hubert-Albert Clos Lus

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 627 messages
  • Une phrase ::Ex-prof d'anglais, joueur d'échecs. Père d'une fille handicapée mentale.
    Auteur de CHANTS DES VIES DIFFICILES éditions Sydney Laurent 2019

    Proverbe: O Bretagne, tu iroises mon coeur

Posté 10 avril 2019 - 11:37

     A Mme Alphonse Daudet
 
Parmi les frais lilas, les renaissants feuillages,
Par ce printemps qui chante et rit dans les villages,
Par ce dimanche clair, fillettes au front pur,
Qui marchez vers la messe entre les jeunes branches,
Avez-vous pris au ciel, communiantes blanches,
Vos robes de lumière où frissonne l'azur ?
 
Je le croirais, à voir votre frêle cortège
S'épanouir au jour, dans sa candeur de neige,
Sous la brume du voile aux flots éblouissants,
A la douce pudeur de vos bouches de vierges,
Au mignon bouquet d'or qui fleurit vos grands cierges,
Au paradis qui luit dans vos yeux innocents.
 
Comme tout alentour vous bénit et vous fêteI
Les vieux chaumes moussus ont émaillé leur faite,
Et leur courbe arrondit de plus souples contours.
Tout brille. L'herbe tendre et d'aurore arrosée,
D'où se lève l'encens de la blanche rosée,
Déroule sous vos pas ses marges de velours.
 
Vos plis de tulle au vent vous font des ailes d'anges.
Moins blancs sont les pigeons sur les hauts toits des granges,
Moins blanche est l'aubépine aux rameaux embaumés,
Et vous allez ainsi vers l'antique chapelle
Où, ceint de verts tilleuls, ]e clocher vous appelle
Et dresse au blanc soleil ses angles allumés.
 
Et blanches vous allez. Voici l'église proche.
Votre cœur bat plus fort, plus fort tinte la cloche.
Des vieillards attendris sont au pied de la tour.
Le porche est grand ouvert entrez, vierges mignonnes,
Et puis faites au bout de vos cierges de nonnes,
Brûlantes, rayonner des étoiles d'amour.
 
Extase, doux effroi de volupté mystique !
Sous vos doigts frémira la page du cantique,
Lorsque vous chanterez: « 0 doux Jésus, descends.
« 0 viens, divin Époux, te mêler à notre être .»
Puis vous verrez trembler l'hostie aux mains du prêtre,
Dans le vertigineux nuage de l'encens.
 
Recevoir dans son corps le Dieu qui fit la terre
Vierges, vous ignorez l'orgueil de ce mystère,
Et vous préférez même au Grand Ressuscité
Le Beau Crucifié mourant sur la colline.
Vous l'aimez pur son front que couronne l'épine, 
Pour le grand trou qui saigne à son divin côté.
 
Et surtout vous aimez l'enfant rose qu'inonde,
Comme le tendre agneau, l'or de sa toison blonde,
Et qui vint tant de fois sourire à vos berceaux,
Avec ses yeux si clairs, quand vous étiez petites;
N'est-ce pas pour cela que vous tressaillez, dites,
Filles qui frissonnez sous les sacrés arceaux?
 
Vainement la raison succède à la foi morte;
A votre souvenir que nul souffle n'emporte,
Qui n'a senti vibrer comme un reflet d'Éden?
Chantez, vierges Demain l'été fera sa gerbe,
A l'automne les fruits mûrs tomberont dans l'herbe,
Chantez au blanc printemps votre premier hymen.
 
1882 Courrières


#2 claus

claus

    envers et contre tout

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 106 messages
  • Une phrase ::des mots pour soigner mes maux, chant des vibrations intérieures offert à tous, tous ceux qui y sont sensibles.

Posté 11 avril 2019 - 02:29

C'est tout un portrait psychologique de l'âge de la communion jusqu'à la mort que le poète trace, un portrait en lien avec les saisons et qui faisait vibrer l'âme profonde de ces anciens villages où les étapes saisonnières reposaient sur le calendrier de l'année, puis de la vie.
Ce poème est tout simplement magnifique.



#3 Hubert-Albert Clos Lus

Hubert-Albert Clos Lus

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 627 messages
  • Une phrase ::Ex-prof d'anglais, joueur d'échecs. Père d'une fille handicapée mentale.
    Auteur de CHANTS DES VIES DIFFICILES éditions Sydney Laurent 2019

    Proverbe: O Bretagne, tu iroises mon coeur

Posté 11 avril 2019 - 02:50

Oui, Jules Breton est trop oublié.

On adore: Filles qui frissonnez sous les sacrés arceaux.