Aller au contenu

Photo

Râpa Nui, la triste, l'inconsolée


  • Veuillez vous connecter pour répondre
4 réponses à ce sujet

#1 Jped

Jped

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 040 messages
  • Une phrase ::Le voyage immobile après une vie de voyage

Posté 12 avril 2019 - 11:20

          quand, las d'une vie immobile
sur les terres de leurs pères,
ils prenaient à nouveau la mer,
Ils emportaient dans leur  sillage
les craintes, les espoirs et les rêves
                         de tout un peuple

 

        ils avaient perdu la mémoire
de leur lointaine origine,
ils savaient, à travers les récits,
qu'ils étaient venus d'île en île,
qu'ils avaient trouvé et perdu
cent fois leur petite patrie,
que les cendres de leurs ancêtres
et leur histoire s'égrenaient     
à travers un archipel improbable,
le long  d'une route mythique
d'ouest en est sur le grand océan,
une sorte de voie lactée traversée,
au cours des âges et des saisons,
non d'un essaim de météorites,
mais par des centaines, des milliers
de ces pirogues à balancier
dont leurs ancêtres avaient le secret

 

pour eux, il n'y avait pas d'horizon,
pas d'univers caché déjà là,
à découvrir et à conquérir car,
selon leurs croyances anciennes,
les terres sortaient de l'eau,
au gré des dieux, à leur approche,
et ils plongeaient leur main
dans la mer. le long de la coque,
pour sentir les courants marins
qui les conduisaient là où,
de tout temps, ils devaient aller

 

    ainsi étaient nés, sur leur route,
au cours du temps, des siècles,
des millénaires peut-être,
d'étranges chapelets d'îles,
et la plus belle d'entre elles,
                   l'incomparable Tahiti
qui devait être le terme final
de leur errance, la terre promise,
le pays de Canaan
où leur peuple devait séjourner
       et être heureux pour l'éternité

 

         mais le démon de l'aventure,
l'orgueil, les entraînera à nouveau
sur les mers, vers le Levant,
dans l'espoir insensé, le projet fou
d'être les premiers dans l'univers
à voir le Soleil naître des eaux
tel le Dragon Surgissant
                            du Fleuve Rouge

 

 

    mais ils avaient fatigué les dieux
qui dresseront sur leur route,
au terme d'une longue errance
la triste, l'inconsolée Râpa Nui
qui sera leur tombeau et où,
ayant brûlé les embarcations
qui les avaient conduits,
pour leur malheur, sur cette terre
stérile, ils agoniseront longtemps
puis, à la fin, se laisseront mourir,
désespérés, tournant le dos à la mer

 

comme les Moaïs, ces statues géantes,
qu'ils s'épuiseront à tailler dans le roc
et à traîner jusqu'au bord de l'eau,
où ils se dressent encore aujourd'hui,
impavides,  le regard vide, déplorant
sans fin le tragique destin d'un peuple
né pour le chant, la danse, le bonheur,


ces fils du soleil et des mers chaudes
prisonniers ici des courants froids
de l'Antarctique, sur un sol désolé,
une roche nue, sans arbres ni bêtes,
sans autre forme de vie venue d'ailleurs
que les dauphins et les oiseaux de mer,
rappelant cruellement à ces proscrits
les terres heureuses, inaccessibles
                                                     à jamais



#2 hasia

hasia

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 584 messages

Posté 13 avril 2019 - 03:58

Quel récit fabuleux Vous nous offrez là...

 

Tel un enchantement!

 

au poète, merci

 

hasia



#3 M.KISSINE

M.KISSINE

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 224 messages
  • Une phrase ::De chaque chose il faut tirer le maximum de bonté. Proverbe gascon.

    http://www.lulu.com/spotlight/MKISSINE

Posté 13 avril 2019 - 07:10

merci ! pour la beauté, pour la connaissance, pour le mystère qui les lie.



#4 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 657 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 13 avril 2019 - 12:50

Une tonalité épique pour ce poème qui nous fait voyager entre Histoire et Légende...

#5 Laurence HERAULT

Laurence HERAULT

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 564 messages
  • Une phrase ::Notre monde a besoin de plus de poésie
    Mais si l'on cherche bien, elle se niche partout.
    Il y a des fleurs sauvages au pied des grandes tours
    Et le chant des poètes embellit notre vie.

Posté 14 avril 2019 - 08:04

Quelle fantastique épopée d'un peuple à la curiosité en éveil, épris de liberté et courageux...

 

Merci pour cette poésie historique où l'on s'immerge avec intérêt et empathie ; c'est un bel hommage que vous rendez à ces Polynésiens qui ont tout bravé et sont allés au-delà d'eux-mêmes, pour finir leur course sur l'île de Pâques...