Aller au contenu

Photo

Kâma-sûtra modernaliste

dominant emboitant empreintes formaté

  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1 Leclère michel

Leclère michel

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 320 messages

Posté 04 juillet 2019 - 10:55

Kâma- sûtra modernaliste.

 

 

 

Devant nos vitrines éclairées,

 

Tout un monde pressé, s'entasse toute la journée.

 

Collé les uns aux autres,

 

Dominants, dominés,

 

Toute notre société est ainsi programée.

 

Tout doit être empilable,

 

Pour gagner de la place.

 

Ce qui est parfois regrettable,

 

Car chacun a sa place.

 

Emboitant les tables gigognes,

 

Glissant les chaises sous les tables,

 

Tout se fait sans vergogne,

 

Avec des sourires affables.

 

Chaque carte a sa fente,

 

Chaque creux a sa matrice.

 

Tout un monde et son contraire,

 

Où toutes les formes existent,

 

De l'humain il ne reste plus grand-chose,

 

Tout a été formaté,

 

Tout doit avoir sa place,

 

Dans notre société,

 

On empile, on entasse,

 

Se laissant fouiller les yeux, pour ouvrir les portes,

 

Ne laissant nos empreintes,

 

Que pour se reconnaître.

 

Un monde où tout doit être à nu,

 

Pour pouvoir mieux en tirer le jus,

 

Hier les enfants empilaient les cubes,

 

Aujourd'hui, il faut qu'ils s'emboitent !

 

Les Incas façonnaient déjà les pierres,

 

Cherchant le creux de l'une pour adapter l'autre.

 

Hier on assemblait par rivets,

 

Aujourd'hui tout doit s'emboiter,

 

Pour pouvoir changer demain,

 

Si cela déplais à quelques uns.

 

On est entré dans un monde de Légo,

 

Où tout dois perdre son égo,

 

Emboitant tête bèche le matin,

 

Pour en changer demain.

 

Pour tous ceux qui veulent garder,

 

Les bonnes méthodes du passé,

 

Vous pouvez vous préparer,

 

A subir les assauts de la société !

 

 

 

 

LM  12/12/2018



#2 patricia moles

patricia moles

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 459 messages
  • Une phrase ::La poésie vous traverse et coule vers son lecteur comme à travers un canal.














    LA poésie me traverse comme un canal qui coule vers son lecteur...

Posté 04 juillet 2019 - 08:31

J'ai lu avec intérét et jouissance ton poème ...

Àmmities,
Pàtricià.