Aller au contenu

Photo

Bâtonnets déconstructeurs


  • Veuillez vous connecter pour répondre
4 réponses à ce sujet

#1 gab

gab

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 529 messages
  • Une phrase ::"Les frontières de mon langage sont les frontières de mon monde", Ludwig Wittgenstein

Posté 14 juillet 2019 - 08:56

Un souvenir de visage qui se tord
Un dernier espoir d'alternance dort
Dans les sombres soutes de mon esprit
Pour me torturer des heures infinies

Mais les sensations refoulées valent plus
Que mille et une intenses images, collapsus
De mes peines roides s'incarnent dans ces mains
Qui m'etreignent et semblent ne plus vouloir demain

Elles qui renient le temps beau
Et rejettent en vie le tango
Refusent avec envies tanguantes
Une histoire vite changeante

Plus que des moitiés de
Songes pour tristes eux-deux
Marécage sombre et
De puanteurs lointaines

Pourtant

Tes mains si gracieuses restent ma vue à jamais, aveugle je suis je ne sens plus que ton cou, je ne respire que tes cheveux et tes larmes d'amour, et tes mains soutiennent mon coeur qui se chauffe, agrippé à tes oreilles ou tes mains de mes yeux, tes seins ou tes jambes de ma bouche surprennent, et tes mains. Tes mains qui me chevauchent et qui, nues, dessinent tous les paysages que je découvre alors.

Papillonnant
Créant les vents
Astres solaires
Plein Jupiter

Le monde
C'est tes
Mains qui
Le font

Mon amour d'univers,

Le fond est diffus
Diffusent le flux
Des textes sacrés
En ta langue aventureuse

Toutes collines
Toutes cascades
Toutes chapelles
Sont tes mains qui m'amusent

#2 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 3 648 messages

Posté 14 juillet 2019 - 04:25

Je lisais, et je me demandais, espièglement, ce qu'aurait donné le texte avec les cônes (à la place des bâtonnets).

Un feu d'artifice.... encore plus fougueux     __ probablement ;-)



#3 gab

gab

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 529 messages
  • Une phrase ::"Les frontières de mon langage sont les frontières de mon monde", Ludwig Wittgenstein

Posté 14 juillet 2019 - 05:11

J'ai longuement hésité entre cônes/ bâtonnets déconstructeurs ! Mais :
*Le 'rythme' du titre est je trouve meilleur avec bâtonnets
*avec les bâtonnets on voit en noir et blanc, ce que je trouve particulièrement à propos :)
Pour les cônes, peut-être un autre jour ^^

#4 DimDez

DimDez

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 150 messages
  • Une phrase ::Visiteur curieux

Posté 15 juillet 2019 - 01:10

Je préfère la fin au début, à partir de "pourtant". Déconstruire, c'est le bien, c'est le mieux. Alors, il faut tout péter, laisser tout sortir sans digue. Moi, si j'avais autant de flot, j'ouvrirais juste les vannes pour tout inonder.  C'est beau le flot sans tenue. Je t'envie.



#5 gab

gab

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 529 messages
  • Une phrase ::"Les frontières de mon langage sont les frontières de mon monde", Ludwig Wittgenstein

Posté 15 juillet 2019 - 08:52

Merci beaucoup! Oui en effet j'ai laissé sortir ce flot ici. J'ai remarqué, en écrivant mes premiers vers, qu'ils manquaient de puissance, de cette puissance que je voulais faire sortir. Alors j'ai ouvert les vannes comme vous dites,jai lâché les rimes, les vers.
La rime, le rythme, le vers sont parfois superbes pour embellir le texte, pour attiser la créativité. D'autres fois il faut arriver à en ressortir.