Aller au contenu

Photo

AVC


  • Veuillez vous connecter pour répondre
2 réponses à ce sujet

#1 Laurence HERAULT

Laurence HERAULT

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 746 messages
  • Une phrase ::Notre monde a besoin de plus de poésie
    Mais si l'on cherche bien, elle se niche partout.
    Il y a des fleurs sauvages au pied des grandes tours
    Et le chant des poètes embellit notre vie.

Posté 14 août 2019 - 09:28

                                                               AVC

 

 

 

                                                                                  Lorsque survient l'attaque

                                                                                  Cela ne prévient pas.

                                                                                  C'est un coup de matraque

                                                                                  Qui nous laisse sans voix.

 

                                                                                  On s'estime lésé

                                                                                  Au plus profond de soi

                                                                                  En se trouvant privé

                                                                                  D'une partie de soi.

 

                                                                                  Devenu prisonnier

                                                                                  De ce corps familier

                                                                                  Qui lors ne répond pas

                                                                                  Comme on le souhaiterait,

 

                                                                                  Il nous faut entamer

                                                                                  Un long cheminement

                                                                                  Pour pouvoir accepter

                                                                                  Cette réalité

                                                                                  Qui s'impose pourtant.

 

                                                                                  Certains perdent l'envie

                                                                                  De vivre qu'ils avaient ;

                                                                                  Parfois ils se renferment

                                                                                  Et pleurent en silence,

                                                                                  Clôturant leur histoire

                                                                                  Murés dans leur souffrance.

 

                                                                                  D'autres, plus révoltés

                                                                                  Trouvent un exutoire

                                                                                  Pour vider leur colère

                                                                                  Et jamais ne tolèrent

                                                                                  L'idée même de perdre,

                                                                                  Faute d'autonomie,

                                                                                  Leur liberté chérie.

 

                                                                                  D'autres, pleins de regrets,

                                                                                  Ouvertement s'accusent,

                                                                                  Présentent leurs excusent

                                                                                  Pour l'embarras causé ;

                                                                                  Tellement malheureux

                                                                                  D'être ainsi dépendants

                                                                                  De proches dévoués...

 

                                                                                  Et toute la candeur

                                                                                  Qui paraît dans leurs yeux

                                                                                  Dépasse leur douleur ;

                                                                                  Mais leur regard touchant

                                                                                  Nous broie de l'intérieur.

 

 

 

                                                                                                                           Laurence

                                                                                                                           31 juillet 2019

 



#2 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 10 120 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 15 août 2019 - 06:51

Un beau poème sur un sujet douloureux - douloureux pour le patient et pour ses proches...

#3 Sinziana

Sinziana

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 081 messages
  • Une phrase ::La vie en poésie, vivre en profondeur la légèreté, vivre avec légèreté la profondeur.

Posté 15 août 2019 - 09:59

Très dure et cruelle épreuve, la souffrance de ces hommes et femmes plus ou moins fortement diminués (les récupérations sont incertaines et souvent partielles)

n'est pas à minimiser, mais à soulager autant que faire se peut

 

...et pourtant, quel chemin initiatique possible pour celui qui ose s'y risquer...

 

"Souvent, là où l'espace apparaît le plus étroit (gestation-maladie-désespoir-passion-inaction-clôture volontaire-vieillesse)

s'ouvrent soudain - par d'imprévisibles mécanismes - les perspectives les plus illimitées.

Où toutes les routes finissent, commence l'autre voyage."

 

(Christiane Singer < Les âges de la vie >)