Aller au contenu

Photo

Julian Beck (chant de la révolution)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 3 648 messages

Posté 19 août 2019 - 05:08

.

 

 

combien de pensées révolutionnaires y a-t-il entre sarajevo et zagreb
combien d’années avant que ce paysan bosnien lise rimbaud
que cet éleveur de bœufs ourdou chante li po
que ce pâtre mongol découvre machado

 

qu’est-ce que je fais ici avec mes cheveux neruda nerval artaud
je suis tout encre et exsangue

 

combien peu je comprends moi qui comprends lorca spinoza thoreau

 

qu’est-ce que la lune pour le terrassier dans la rue
chaque jour je lui montre ma poupée et mon livre
et chaque jour il est une fois de plus trop fatigué pour regarder

 

et chaque jour je rêve d’une réunion avec les gens bloqués à un niveau trop bas de la conscience
je rêve de notre ascension vers le bleu
et chaque nuit je dois me sauver du désespoir

 

voilà à quoi servent les rêves de l’inconscient
ils arrosent l’esprit desséché par l’effroyable chaleur des labeurs de la vie
quand les yeux se consument au soleil mongol pour avoir lu les visages et les vers l’esprit ne
     comprend toujours pas

 

l’esprit conscient encore trop las pour regarder

 

les rêves inconscients de l’instant quand survient comme l’éclair le comment faire quelque chose
     contre toute cette souffrance

 

quand shelley et buber et les porteurs d’eau vont au-delà de la sphère limitée de la compréhension
     et de l’action au vingtième siècle donnez-moi des produits chimiques pour tourner ma tête dans
     la bonne direction pour libérer le pouvoir de l’amour

 

quand la solution ne sera ni intellectuelle ni muette mais inconsciente quant à la langue exacte

 

voici julian beck dans son monde ni compris à temps ni cohérent

 

si cinq ans passent ah mon lorca à la peau noire aux mamelons olivâtres tenant la faucille dans
     la main gauche la baguette de magicien dans la main droite la plume entre les dents le marteau
     et les couilles dans ton aine vaste pays et des théâtres entiers dans la sueur de tes éventails
     dorsaux étincelants asi que pasen cinco años est-ce que c’est très long seras-tu vif acteur mort
     pour le voir

 

qu’est-ce que ça veut dire voir pour lorca qui fut fusillé ou pour les paysans qui meurent dans la mine

 

 

 

 

_________________________________________

 

Julian Beck   _ Chants de la révolution

Traduction Pierre JORIS   __ éditions 10/18  1974



#2 Victorugueux

Victorugueux

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 16 961 messages
  • Une phrase ::Savoir se taire c'est déjà beaucoup mieux que des bavardages incessants... Oui ! Le repos c'est une chose qui nous aide

Posté 19 août 2019 - 05:58

Non ! la poésie ce n'est pas de la politique

Le discours poétique ignore parfois le monde des politiques

Vouloir faire la morale, ça tient plus des convictions



#3 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 10 420 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 19 août 2019 - 06:04

Poésie et politique ne s'excluent pas nécessairement: par ex., le Hugo des Châtiments ou les poètes de la Résistance...

#4 Victorugueux

Victorugueux

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 16 961 messages
  • Une phrase ::Savoir se taire c'est déjà beaucoup mieux que des bavardages incessants... Oui ! Le repos c'est une chose qui nous aide

Posté 19 août 2019 - 07:34

oui ! mais ne pas faire de la poésie un concept politique



#5 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 3 648 messages

Posté 20 août 2019 - 05:55

La poésie peut être un acte d’amour, de foi, esthétique, etc.

 

Pourrait-elle être un acte politique ? Rien n’oblige la poésie mais rien ne l’interdit, non plus  _



#6 Emrys

Emrys

    Ambrosius

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 504 messages

Posté 21 août 2019 - 06:18

Je trouve intéressant ce questionnement.

 

Beck est un homme de théâtre je crois.

 

"Combien peu il comprend"

 

Tout est dit dans ces 4 mots.