Aller au contenu

Photo

D'un ailleurs, emportés


  • Veuillez vous connecter pour répondre
10 réponses à ce sujet

#1 balila

balila

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 330 messages

Posté 14 novembre 2019 - 11:47

Des étreintes et rien d'autre
Et le temps qui martèle
La mémoire, son étau,
De laquelle jaillissent
Imprévisibles
Les tableaux accrochés
Que l'on voudrait, parfois,
Patiner

Quelques chandelles
Allumées
Quand la lumière du jour
Est absente
Quelques vagabondages
Dans la nuit

Des étreintes et rien d'autre

Un chiffon sur les songes
Quelques battements subsistent
Sur la tempe du rêve
En cascade
Emprisonnés
Dans le lit défait
Des étreintes passées

La douleur dans les bras
Bercée
Qu'on dépose au matin
Comme une brume
Eclatante
Dans le nid défait
Des amours envolées

 

Quelques brindilles
Dans les mains

 

Des étreintes,

Et rien d'autre.
 



#2 hasia

hasia

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 648 messages

Posté 15 novembre 2019 - 02:06

 

"Quelques brindilles
Dans les mains

 

Des étreintes,

Et rien d'autre."
 

 

 

... brindilles

 qui sait...

mais encor,  

 parfois

...  merveilles inouïes.

 

 

à Vous,

 

hasia



#3 Amandine

Amandine

    Tlpsien ++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPip
  • 136 messages

Posté 15 novembre 2019 - 03:44

Je ne sais si vous venez d'un ailleurs, mais votre poème m'a emporté. J'aime aussi le style. Merci du partage.



#4 le hamster

le hamster

    A poil laineux

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 036 messages

Posté 17 novembre 2019 - 07:29

Superbe, Balila.

A tous ces moments de la vie
Qu'on a tous voulu fixer

#5 Emrys

Emrys

    Ambrosius

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 509 messages

Posté 20 novembre 2019 - 06:21

merci pour ce partage... vos mots rares et précieux ...

émotion d'un coeur

 

Amitiés à vous chère Balila



#6 balila

balila

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 330 messages

Posté 20 novembre 2019 - 09:32

 

 

... brindilles

 qui sait...

mais encor,  

 parfois

...  merveilles inouïes.

 

 

à Vous,

 

hasia

 

Vos commentaires promènent toujours des réponses harmonieuses, autant dans la forme que sur le fond, merci Hasia, de ces quelques mots.



#7 balila

balila

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 330 messages

Posté 20 novembre 2019 - 09:53

Je ne sais si vous venez d'un ailleurs, mais votre poème m'a emporté. J'aime aussi le style. Merci du partage.

 

C'est une jolie remarque Amandine, et puis, quels sont ces ailleurs... Tous ces mouvements invisibles que l'on promène sans cesse en soi, qu'ils viennent d'ici ou de là-bas, comment les conserver pour ne pas qu'ils s'abîment.

 

 

Superbe, Balila.

A tous ces moments de la vie
Qu'on a tous voulu fixer

 

Ou que l'on tente de retenir, oui Christophe, et je cherche encore depuis toutes ces années ! Je tourne autour de tout ce qui touche à la mémoire, cela me passionne assez, j'avoue.

 

merci pour ce partage... vos mots rares et précieux ...

émotion d'un coeur

 

Amitiés à vous chère Balila

 

La mémoire du coeur et ce qu'elle veut bien laisser de parfums, c'est l'essence même de ce qui me fait écrire. Emrys, je suis heureuse de vous lire, vraiment.

 

 

Touchée par vos retours et votre fidélité à me lire, malgré mon peu de présence sur cet espace que je ne quitte pourtant pas des yeux... Et du coeur :-)
 



#8 baccala

baccala

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 261 messages

Posté 21 novembre 2019 - 07:00

Embrassement d'un temps obstiné comme l'est la mémoire lorsqu'elle ne veut rien perdre de ce corps à coeur entre le passé et le présent où l'un ne se lasse pas d'étreindre l'autre avec la passion de vivre.

 

Un absolu comme une éternelle jeunesse....

 

 

Tu mérites ce B, poétesse et lectrice fidèle. :)



#9 balila

balila

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 330 messages

Posté 23 novembre 2019 - 08:50

J'y pensais, à ce passé que l'on conjugue au présent - ce futur avorté, quelquefois - ces va et vient du temps imparfaits que l'on abrite précieusement pour les conserver intacts, comme une éternelle jeunesse, je n'y avais pas pensé et pourtant, ne serait-ce pas là sa raison d'être ?

 

Tes commentaires sont toujours enrichissants baccala, c'est aussi ce que je cherche dans l'écriture, ou en tout cas dans la publication, des points de convergence (ou même de divergence), des écoutes sensibles, des mots que je fais miens et je prends les tiens comme tels, merci.

 

balila

 

ps : je ne saurais me prononcer sur la poétesse, mais j'accepte le B pour lectrice fidèle :rolleyes:



#10 JMAP06

JMAP06

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 384 messages

Posté 04 décembre 2019 - 02:09

Quelques traces de pas
Dans le sable du temps
Éphémères
immortelles pourtant.

CDT Philippe

#11 balila

balila

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 330 messages

Posté hier, 10:05

Quelques traces de pas
Dans le sable du temps
Éphémères
immortelles pourtant.

CDT Philippe

 

Ephémères, et pourtant éternelles - ou immortelles - c'est un peu cela en effet, ce que l'on emporte avec soi, ces traces tenaces qui se figent et qu'aucun ailleurs,  jamais, n'efface.

 

Merci Philippe de cette jolie poésie en réponse.