Aller au contenu

Photo

Le chant du messager


  • Veuillez vous connecter pour répondre
4 réponses à ce sujet

#1 gab

gab

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 705 messages
  • Une phrase ::"Les frontières de mon langage sont les frontières de mon monde", Ludwig Wittgenstein

Posté 17 mars 2020 - 09:26

Et nous marchions dans les plus grands déserts

Et portés par le bruissement des ans

Je me révoltais contre la cithère

Là à gésir sur les terrifiants

Interstices de l’amour comme anthère

 

Et nous refusions la loi de l’esprit

Et comme toujours je refusais de croire

Qu’il put exister en tout démuni

La raison de son insuccès notoire

L’excuse de l’univers désappris

 

Mais en Dieu nous croyions et Dieu me parle

Lorsque j’approche les mains de lascifs

Rêves de femme chanson de bouscarle

Je perdais le sens et toi ton soutif

Je cherche le sens dans ma vie de marle

 

Nous repoussions les châtelets des sœurs

Je languis de contrescarpes inondées

Nous avalions les mètres et sans rameurs

Je passe la déferlante mondées

 Ma monade partie dans cet ailleurs

 

L’espace s’ouvrait dessous nos regardes

Et tu pensais ensemble à nos retors

Pour que le monde à nouveau se défarde

De ces atours sans commun support

Sans décor nous cherchions la hallebarde

 

Trancher les gorgieuses déplétions

Pour que notre chemin s’immense encore

Et je voulais danser tes émotions

Pour que tu m’aimes encore d’hauts accores

De bas encordés de fil en motion

 

Nous filions de ces notes du suprême

Qui résonnent chaque mur du plaisir

Et mon plaisir même enfumé de permes

Jaillissait quand tu m’écoutais sévir

Puissamment tu criais l’épichérème

 

Ô quelle douleur sans cor et sans heur

De me trouver là dépourvu de charme

Dépourvu séparé et sans honneur !

Et comme cadeau, comme récompense, comme souvenir une guisarme

Ne taillant rien que mon propre cœur



#2 Cyraknow

Cyraknow

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 5 162 messages
  • Une phrase ::La liberté est le tout dernier, le meilleur, espoir pour la Terre.

Posté 17 mars 2020 - 12:02

Un poème pour le moins inhabituel, avec cette incursion dans le langage plus que soutenu! Un régal pour connaisseurs...

J'aime la mixture que tu nous a concoctée, mêlant ainsi langage usuel et langage plus élevé, l'écart entre 

Je me révoltais contre la cithère

Là à gésir sur les terrifiants

Interstices de l’amour comme anthère

et au contraire un vers tel que:   Je perdais le sens et toi ton soutif

 

Merci, Gab, de nous avoir permis de lire des vers en termes si peu usités. :P



#3 gab

gab

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 705 messages
  • Une phrase ::"Les frontières de mon langage sont les frontières de mon monde", Ludwig Wittgenstein

Posté 17 mars 2020 - 01:45

C'est toujours un plaisir d'écrire quand on reçoit de si beaux commentaires en retour. J'ai essayé en effet de varier un peu mon vocabulaire, pour servir le sens, mais surtout le rythme et les couleurs.

#4 patricia moles

patricia moles

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 998 messages
  • Une phrase ::La poésie vous traverse et coule vers son lecteur comme à travers un canal.














    LA poésie me traverse comme un canal qui coule vers son lecteur...

Posté 17 mars 2020 - 03:09

C'est réussi !!!
Amicalement, Patricia.

#5 Julien Hoquet

Julien Hoquet

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 528 messages
  • Une phrase ::Je regarde un ciel étoilé et je me sens une grande humilité.

Posté 18 mars 2020 - 06:57

Le titre m'a mis l'eau à la bouche.