Aller au contenu

Photo

La cuisine émue


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 En hoir de Loup-de-lune

En hoir de Loup-de-lune

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 137 messages
  • Une phrase ::_jadescence
    _libellulescence
    _opalescence
    _albescence
    _diaphanescence
    _ramescence
    _évanescence

Posté 18 avril 2020 - 01:44

(Note : mon amie Loup-de-lune me disait un jour de convalescence alitée: la leucémie, tu sais, c'est comme voir le monde désormais à travers le kaléidoscope du fragile, où les nuances rouges et les pétillements nacrés prédominent... Ou encore à la lueur d'un flambeau rougeoyant au long de la flamme duquel sinuent des lactescences. Les géométries sont chavirées, les habitudes féées. Les moindres mouvements de la cuisine deviennent des émois... Jusqu'à mon dernier souffle je chercherai un langage qui puisse rendre cela...)



La cuisine émue



en face du rideau tiré
dans l'embrasure de la porte
le corps dolent s'est figé

la pièce se départ
de l'extérieure navrance

et tandis que fait ce bruit de brisure
rayonner
elle s'ébranle

les vieux géométraux sont rayés par les angles

la part embarquée de l'éclat
épanche la verticale des bandes

aux fins de rétorquer à sa carence
l'orangé le jaune le blanc
enthousiasment leur réitération

plus discrète dans les corolles
qui surmontent la table
elle épanouit un rose
consolé de son inenvisageable aorte

nul convive
n'aura désempli le prodigue-serviettes

ses côtés de métal acquis au gris
un drame vers l'enluminure
est imprimé à ses coeurs ajourés
qui enclosent le baiser pérenne des oiseaux

car parallèle s'éteindre
ou gagner le sombre de l'erre
y puise ses degrés


Loup-de-lune
LIU Bizheng

Fichier(s) joint(s)