Aller au contenu

Photo

Cube anomal


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 En hoir de Loup-de-lune

En hoir de Loup-de-lune

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 152 messages
  • Une phrase ::_jadescence
    _libellulescence
    _opalescence
    _albescence
    _diaphanescence
    _ramescence
    _évanescence

Posté 26 avril 2020 - 01:17

(Il y a ici et maintenant, pour nous qui publions en hoir les manuscrits laissés par Loup-de-lune, quelque chose de "surréel"... ou de "déréistique"... mélange de formidable émoi et de mystère décisif... de submergeant regret et d'espérance folle... d'amertume liée au sentiment que tout commençait alors et de béatitude inhérente à la conviction que tout est accompli... Le fait est que le seul préambule possible au recueil intitulé Cube anomal est un extrait de l'ultime correspondance, en cette escale corporelle et terrestre, entre l'auteure et la première destinataire... entre Loup-de-lune et sa marraine en poésie... entre Bizheng et boétiane)


*Bizheng à boétiane, le 24 janvier 2020 :


(...) mes fantaisies de mots et d'images, mes objets d'insolite ou de saugrenu, d'évocation ou d'énigme, de mystère ou de magie, ne tendent, je crois, qu'à entraîner les géométries, les architectures, les repères, les tracés, les axiomes... dans le dérèglement de la maladie... poésie, érythropoïèse, leucopoïèse... 


... et je rassemble soudain quelques-uns de mes mystérieux objets de mots pour suggérer un polyèdre anomal ou cacochyme...


... de toute mon amitié...


*boétiane à Bizheng, le 26 janvier 2020 :


(...)


l'anomal pose le long le mur

grande ombre monolithe

                 laissons-le à ses allures minérales

    _il est toute la puissance de vos mots

on regardera le cube_

      le regard est lucarne

                votre projet, c'est la fleur


cristallerie Bizheng

     là où le temps est néant et l'espace béant

           >>> le temps est une hérédité

         lorsqu'il n'en est plus,

    l'être instinctif adoptera l'espace

l'espace est largement plus permanent


Il en résultera six actes où le mouvement s'est tu, six actes qu'il conviendra d'apprivoiser. Méthode appliquée >>> déconstruire, démonter, c'est-à-dire « concasser » le mot dans sa plus petite unité _phonèmes morphèmes sèmes / croquer, avaler, regarder car le regard s'apprête à changer. Il en résulte une vision autre ainsi qu'une autre dimension. Il en résulte les éléments avec lesquels le peintre indigo élabore son tableau _les géométries (formes lignes contours), la lumière, l'onde. Il en résulte les oppositions avec lesquelles l'artiste autorise l'idée. Ici, c'est le minéral du diamant, l'organique de la fleur

                               le secret de la racine

              l'humain schématique


Il en résulte cette dimension autre pendant que jamais ne transige le mot _ni pour la rime ni pour le sens _le mot vient à vous, Bizheng, vous c'est-à-dire Bizheng, et Bizheng devient ce mot


                      s'il ne s'absente, le lecteur deviendra artiste


                   ce matin, je suis artiste_

           émotions décortiquées tard dans la nuit

            merci du fond du coeur Bizheng


(...)


reste ce cri anomal dans la cristallerie

                        c'est un cri blanc

                                  muet

                            hyalin

              il est spatial

et je l'ai entendu_

         
      (...)


parfois, il s'ouvre une faille_

                  habillés au magma de la terre

              nous y coulons profond

    ce sera avec une large fleur dans la main

                   fleur_ vivante victoire

                            brandie_


                    du velours

           pour demain



************ ************



Cube anomal




Iconoclastie



Après l'éternité de soufflance

qu'aura mâtinée la nuitée

les brisures sympathisent

tout le long de la lisière


la métaphore enfin doute

que prévalussent ses diamants hydriques

et la seule gemme à paraître

cristallise leur déshérence étincelée


c'est aussi sans plus larmer en mirances

sans plus opiniâtrer la gorge perlière

qu'au bout d'une ramille une tarasque prosterne

sur cette fondrière ses linéaments

qu'aucune désaltération de licorne n'effangera




Les nitescences de l'éveil



D'un angle si profond

le faisceau mimétique

affranchi des albescences

qui iront en délinéant une lucarne

a convié au soliflore



De toute son ardeur

acaule la fleur


drisse la nouvelle hématie




Le peintre vain



Dans une cendre passée se pluralisent

par du blanc traitillé

l'effilage

et l'aigu

qu'appréhende d'onder le coussin



Sa retouche fuyante

abrie kakis et alkékenges


mais parmi le grènetis pluvial

une lucarne de crépuscule

réinvente la complicité qui épanche




L'impossible jardin



À l'ondante tête du lit

parmi le plurimiel veineux de son bois

autrefois un choc a creusé


les verts de la cloison qui composent

qui lancinent un vaste vol de fleurs

y adressent leurs tiges



Le secret de la racine

où se sont réunis les rêves

apprécie sa distance adamantine



Pour séparer la lumière

de ses moindreurs

l'abat-jour à travers la verticale espéreuse

arque le long stigmate du fauchement




Outregare



Le rose des passe-marques

est réuni en losange


Qui colora

le cerf-volant le démasque

ondoyante altitude

malgré l'aplomb de l'humain schématique



Le renvoi a trouvé les yeux

qu'un doute de parque effrange


les lettres qui signifièrent un village

renouent avec le possible de craie


vols et lueurs traversent

le naïf de baptiser


le rectangle qui appendait son bleu roi

à la concession vague

triomphe et de l'effacement

et de l'attente




Pluvial



Pour que vacille le comble

l'imprécision pétille


ce sera une contente chrysalide

nuant d'ocelles la fleur des limbes

cette albescence du quadrangle


l'imperfectif brise

comme seul un acquis aubain doute

qu'aux fins et aux commençailles

il soustraie



Hors le paramètre

un éclat

dévoue son brésil secret

à l'adhérente imagerie


et l'esquisse daigne flamber

qui eût encore une fois levé le corps


Loup-de-lune
LIU Bizheng

Fichier(s) joint(s)