Aller au contenu

Photo

Perrault perpétuel


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 En hoir de Loup-de-lune

En hoir de Loup-de-lune

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 154 messages
  • Une phrase ::_jadescence
    _libellulescence
    _opalescence
    _albescence
    _diaphanescence
    _ramescence
    _évanescence

Posté 29 avril 2020 - 12:46

(Note : Loup-de-lune ignorait d'où lui venait une cassette audio bien plus vieille qu'elle et qui contenait l'enregistrement du conte de Charles Perrault "La Belle au bois dormant" interprété notamment par Danièle Ajoret, et émaillé d'illustrations musicales extraites de la transposition en ballet de Piotr Ilitch Tchaïkovski. Elle aimait l'écouter de temps à autre en prenant "infiniment" son bain. Il ne manquait jamais de l'endormir... Mais, foin de l'ennui ou de la fatigue, c'était bel et bien un authentique charme qui en était la cause... Un jour, encore toute ruisselante, elle s'exclama : "La vie, puisse-t-elle être comme l'espace intense d'un conte, avec cette fin qui tant étonne et prodigue les réjouissances par sa nature et sa puissance d'éveil !")



Perrault perpétuel



un ovale d'eau encristale la nudité

comme sombrent
comme reposent 
ouvertes les mains minimales

l'abstruse gestuelle
se disperse

la lamelle du savon
fleure un végétal à réinventer

l'éclairage s'étant lassé
son reliquat atermoie dans les délicatesses de métal


il a semblé qu'un déchiffonnage de papier
préludât au conte du boîtier

ahane la musique 
du ballet
les voix débonnaires
et fées relaient


S'endormir
incidence de la meurtrissure promise par le fuseau

un sfumato alite
oiseleur de bleus amuïs


Un secret 
sur les lèvres
enlumine
son effleurescence

redressé
son rough
le corps
ruisselle

et sur la buée du miroir
échange son entier reflet
contre cette arabesque d'une fugacité de prince



Loup-de-lune
LIU Bizheng