Aller au contenu

Photo

Les déroutés


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 En hoir de Loup-de-lune

En hoir de Loup-de-lune

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 138 messages
  • Une phrase ::_jadescence
    _libellulescence
    _opalescence
    _albescence
    _diaphanescence
    _ramescence
    _évanescence

Posté 05 mai 2020 - 12:14

(S'il en est d'accord... s'il l'accepte... nous désirerions faire de pigloo le dédicataire du recueil, ou de la quadriparolie, dirait tout naturellement Loup-de-lune, qui va suivre... Elle serait ravie du retour des "arabesques de sa plume enchantée"... ravie ! Elle aimait relire dans son blog le "confident commentaire-poème" qu'il lui a offert, inspiré par "Leucémique errance" 01/07/2017, si crucial pour elle : "Cet être, frêle encrier qui se vide d'exister, se délie de son encre de vie, rougie jusqu'au malaise qui s'exile du moi.... (...) je l'ai accompagné des yeux, lecture faisant tant c'est écrit avec grâce et retenue comme une forme de contrition de l'émotion... (...)" écrit pigloo le 13 août 2017. Quelle résonance aujourd'hui prennent ses mots ! Nous lui disons chaleureusement merci d'avoir fait... de faire ce bout de chemin en compagnie de "la jeune leucémique des lisières".)

 


Les déroutés



À pigloo



I

Le chemineau fut médusé par l'orle arbrescent

méprise de l'ombrage le soupçon d'ailes désaggloméré

à la circonférence clarteuse va vouant son friselis

parmi l'imminence de l'envol le pluriel du caillou bifurque

gagnent le fructidor humilié les dénouures du viatique

comme tout un machaon abonde en le serment qu'a septuplié l'arc-en-ciel



II

Aux fins de destiner le sérum du passant

des bris enframboisent le pusillanime gris

vont soupirant après les prémices

d'une cinématique à l'entour de l'étincelle serve

à sa désidéreur le feu rallume ce fanal

que s'éperlant le cristallin répute bûcher



III

De toute sa languide hoirie
l'azur s'en remet à la taillerie des faîtages

les angles dyspaonnent

déjà la goule plantureuse
désigne ses appétences

l'impact s'est emparé


Ce reniement
lucide départ

parmi le zéphyr céréalier
se sera vaste accomplie la réfection

or pierres et cailloux
à disséminer ainsi la présence opaque
aiguisent la mémoire du bris



IV

En brins
au long des sentiers accolés
qui débordent l'intervalle saisonnier
du côté des fraîcheurs

elle éparpille
ses réfléchissures
de paille

je la vis aurifier le congé
lorsque son cercle enforesté s'avéra
garantissant des languissances synallagmatiques

et sa ligne se persuada
qu'elle redéfinirait cités et complexions

après une minute de liséré qui flavesce
l'érection cupide la hacha

comme l'a cherchée aux fins de refranchir
comme la pleure la créature décharmée !
qui ne peut même se repaître de sa pléthorique tige
et dont l'imminence hivernale
trahit l'haleine de gibier


Loup-de-lune
LIU Bizheng

Fichier(s) joint(s)