Aller au contenu

Photo

A la recherche des origines


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Victorugueux

Victorugueux

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 17 605 messages
  • Une phrase ::Savoir se taire c'est déjà beaucoup mieux que des bavardages incessants... Oui ! Le repos c'est une chose qui nous aide

Posté 10 mai 2020 - 09:33

A la recherche des origines

Sincère, saint serf, sein serre, Sain cerf, ceinture, simplissime
Saint Pierre, saint Jacques, saint Glin-glin, saint Eustache
Trompe d'eustache, trompe de Fallope, trompe d'éléphant
Éléphants gris, éléphants blancs, éléphants roses, Mammouths

Mammouth, Mamie, mamours, Mamelles, Paire de seins
Père de saint, ile de sein, Mer d'Iroise, Mer bleu turquoise
Bleu intense, yeux pervenches, yeux violets, amour blanche
Bolet blanc bolet noir, bolet rose, gros boulet, boléro de Ravel

Ravel musiques, la mer, prélude, interlude, ludion ludique
Lucide, extralucide, Lucy on the sky with diamonds, Yves Coppens
Revoir sa copie, copier cent fois je serais sincère avec le lecteur
Il y a un saint qui se ballade dans les bals à Jo et qui joue musette

Amusements, des mesures de musiques sur la porté du vent sauvage
Van Gogh, Vantard, vertiges incroyables, des espaces inter sidéraux
Quelques étoiles dans les nuits qui font une toile qui est hors de prix
Le prix et le poids de toutes choses dans l'estime que nous avons de nous

Le saint droit et le sein gauche qui sonnent et assonent, sonnailles assommantes
Ma muse insolente qui s'amuse et qui mesure toute émue, ma démesure nue
L'enfant que j'étais et le sein que je tétais sans honte et sans modération
Un menuisier avec les doigts dans la sciure qui mesure les temps qui viennent

Tandis qu'un ébéniste, il taille un bois noir et dur, il détaille ce petit rien
Un bon à rien qui pense à Adolf, à Jésus et à tous les hommes qui ont vécus
Je m'assois, je scie mes barreaux, je cite des choses incroyables qui persistent
Un vieillard vert et vicelard qui sort de son placard les morts qu'il re-suscite

Un jour j'irais voir dans le sein généreux de ma mère où j'étais avant de naître
Petit persistant, paisible pervers tout vert, alors soit donc un prodigue prodige
Je serais porteurs de plaids charmants et moi j'irais sur les chemins des vents
Navigateur sans moteur, en suivant les alizées tout autours de notre terre ronde

Bruno Quinchez Paris le 22 juin 2016,

un texte que javais mis sur Atramenta