Aller au contenu

Photo

Les mots qui me viendront


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 Mr Strangeweather

Mr Strangeweather

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 123 messages

Posté 19 mai 2020 - 08:05

Les mots qui me viendront

 

Nous avons dans l’esprit les images laiteuses

Que nos songes distraits ont laissées derrière eux

Avant de repartir au pays bienheureux

Des contes inconstants, des logiques tortueuses.

 

Filigrane oublié de journées trop furieuses

Chaque estampe rêvée dessine comme en creux

Une empreinte inconsciente, un contour vaporeux

Aux toiles bariolées de nos pensées fiévreuses.

 

Je veux prendre le temps d’un voyage immobile

Pour goûter le soyeux de cette encre subtile

Et humer un instant ses parfums improbables.

 

J’y veux noyer ma plume et couler au papier

Les mots qui me viendront en une gente fable

Que je déposerai doucement à tes pieds.



#2 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 4 178 messages

Posté 19 mai 2020 - 08:18

Parfois, dans un poème, une seule image suffit à nous combler.

Ici, la justesse du ' couler au papier '  ___



#3 patricia moles

patricia moles

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 261 messages
  • Une phrase ::Rien du tout !

Posté 19 mai 2020 - 08:58

J'ai bien aimé votre poème. C'est vrai que parfois on voudrait retenir les rêves au réveil, mais ceux-ci (sauf s'il nous marquent vraiment ) s'échappent comme une fumée. Il faut les cueillir tout de suite, et les "couler" - comme vous dites- sur du papier... Merci pour cette lecture !
Amitié,
Patricia.

#4 Amandine

Amandine

    Tlpsien ++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPip
  • 158 messages

Posté 21 mai 2020 - 07:13

J'aime beaucoup ce poème qui évoque pour moi le voyage à la découverte de tout ce qui nous échappe quand nous sommes affairés. Percevoir nos pensées vagabondes, qui surgissent inexorablement ; ces pensées qui nous traversent et peuvent nous maintenir dans une humeur.  Ici, la paix, la joie de la découverte, le plaisir se lisent dans ces vers : 

 

"Pour goûter le soyeux de cette encre subtile

Et humer un instant ses parfums improbables."

 

Merci pour ce partage !