Aller au contenu

Photo

Source


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 En hoir de Loup-de-lune

En hoir de Loup-de-lune

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 169 messages
  • Une phrase ::_diaphanescence
    _jadescence
    _libellulescence
    _opalescence
    _albescence
    _ramescence
    _évanescence

Posté 31 mai 2020 - 12:19

(Note : Nous partageons ici le voyage, certes "non organisé par une agence", d'une véritable soeur des trois filles musicales que nous rencontrons dans le blog de Loup-de-lune: Les Symphonies de Bruckner - Lysinia 13/02/2019 - Fugiensuprema 02/05/2019 - Dikardia 12/08/2019. Ce sont des "romperesses totales avec les métiers, avec les contrats, avec les routines", ce sont des "cheminaudes exhaustives, des disparaissantes accomplies". Or, la plénitude de la rupture ne peut durer, et à ce qui, nécessairement, doit en naître, comme du yang un yin nouveau, ces créatures s'abandonnent absolument: "pour accomplir la décache/ta complexion fait quérir l'agenouillescence". Nous ne pouvons que penser à l'image de la page blanche, de l'encre et de l'écriture, comme à l'image de l'inconnu leucémique, qui "tout à coup vous aventurent, plutôt avec le viatique de l'inconscient qu'avec le bagage de la conscience, dans des errances qui sont les heureuses trajectoires vers la source de soi-même.")




Source



Abstraite des métiers
et des contrats tu épanouis ton pas
et ta taille à travers la proposition
qui te souffle de passer sur les acrilans
et les encaustiques de sa forêt


en sibyllin enfouissage
un blanchoiement t'alentit

pour accomplir la décache
ta complexion fait quérir l'agenouillescence


Alors épousé le creux de la paume
de ce fragment de faïence acutangle
puis sous l'infime terre
éludant le ciseau du côté
point ce signe de parme

exacte se ravive
la nuance qui intitulait le poème

la tutelle affabulée du feu
n'a plus d'empire
devant l'issant prodige du papier

l'encre encore
ondoyeuse des vocables
épanche son rêve de rivière
et trace gorgées de mauve
jusqu'au tremblé de la passerelle
les berges propices aux dynamies égales des amants


Ce que brisent dès lors
les rafales qui savent traquer les racines
plongées dans l'aveu des éternités...

et quelles peuvent bien être ces lisières
méconnaissantes de l'enlumineur qui les gyre ?...



Loup-de-lune
LIU Bizheng

Fichier(s) joint(s)