Aller au contenu

Photo

Au gré


  • Veuillez vous connecter pour répondre
2 réponses à ce sujet

#1 Grenade

Grenade

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 158 messages

Posté 31 mai 2020 - 01:44

Il y a
De longs poèmes,
Suspendus à
Votre rire.
Est-ce de Java,
De la mer qui l étreint,
Ou bien de bien plus loin
Qu ils semblent parvenir ?

Rêves,
Ainsi nous devenons
Ces mots que l on prononce.
Vois-tu maintenant s épanouir
Le silence ?
Désormais
Nous marchons dans
Le chant
De la mer,
Au milieu de l enfance
Des gestes,
Des plongées fantastiques
Vers l Apparition !

Voici là bas,
La mer,
Son regard,
Le bel
Éclat des lignes poreuses.

#2 Laurence HERAULT

Laurence HERAULT

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 228 messages
  • Une phrase ::Notre monde a besoin de plus de poésie
    Mais si l'on cherche bien, elle se niche partout.
    Il y a des fleurs sauvages au pied des grandes tours
    Et le chant des poètes embellit notre vie.

Posté 31 mai 2020 - 06:33

"Il y a

 De longs poèmes,
 Suspendus à
 Votre rire.
 Est-ce de Java,
 De la mer qui l'étreint,
 Ou bien de bien plus loin
 Qu'ils semblent parvenir ?

 Rêves,
 Ainsi nous devenons
 Ces mots que l'on prononce.
 Vois-tu maintenant s'épanouir
 Le silence ?
 Désormais
 Nous marchons dans
 Le chant
 De la mer,
 Au milieu de l'enfance
 Des gestes,
 Des plongées fantastiques
 Vers l'Apparition !

 Voici là bas,
 La mer,
 Son regard,
 Le bel
 Éclat des lignes poreuses."

 

 

                                                                           C'est très beau...



#3 balila

balila

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 341 messages

Posté 01 juin 2020 - 10:11

Au gré de la pensée poétique qui accompagne les mots, ces mots qui chantent la mer, peu importe qu’elle soit haute, qu'elle soit rouge, ou morte,

 

Au gré de l’écriture qui dit la pensée poétique, cette longue ballade du geste qui plonge une main dans le coeur,

 

Au gré des vents et des tourments, de tous ces horizons qui n’ont de sens qu’à nos yeux qui s’y déploient,

 

Au gré des lignes de fuite que l’on tente toujours de rejoindre malgré la distance, le temps, les silences, et ce chant entêtant de l’enfance qui délivre nos rêves et rend le geste éclatant...

 

En écho...

 

J'ai tellement aimé "Nous marchons dans le chant de la mer, au milieu de l'enfance des gestes".

 

balila