Aller au contenu

Photo

Le timbre. (Premier voyage.)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1 michel à franquevaux

michel à franquevaux

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 246 messages

Posté 29 juillet 2020 - 07:48

On y a entendu, les cloches, la joie et les papillons sur les fleurs qui tremblent au déplacement, à l’envol, les yeux ouverts, les mains au corps, je tourne et je me noie, et je te donne une chance plus grande encore, et je te veux, et je te tiens, et tu commences, et je reprends, et je tourne, dans ma bouche, sur les dents,

 

le son précis, les cloches tintent, tout en avant  tout se confirme : le métal, le métal, et le grain, et le grain, le timbre seul, le timbre souple, j’avance et je me comprends, et je me donne, et je tourne, une cloche dans le jour, ailleurs l’écho, la petite cloche dans le soir, mais elle est seule, d’où viens-tu, y vas-tu, loin,

 

elle est au ciel, elle est tordue, tout avance et tremble, j’en suis encore à tourner, et comprendre : la vie, l’amour, la mort, les serments et tout à la fin : la gloire, la gloire, un instrument, une faucille, une arme et un outil, je gratte, paysan j’ensemence, et je récolte, faucille tôt venue, et récolte certaine, certainement,

 

je vois et je suis, tu jettes au sol les grains un à un, et faucille pour couper, et toute trace effacer, la vie te place, et tout t’équilibre, je suis ici et je gratte, et tout du ciel est lancé, gerbes et fuseaux, laine et meules, tout ensemble, au sol, au sol, un brin de paille pour la ligature, tout du ciel, du haut au bas, retenu,

 

pour rendre hommage, la liturgie est incomparable, les yeux ouverts, la bouche émue, je suis, je suis, et loin et proche, et gai et triste, finissons, finissons, nous devrions rentrer, il vient, il vient un orage et un éclair, tout du ciel encore va tomber, je suis ici et d’ici je te soutiens, tu es en force, avec les mains,

 

cœur ouvragé et folie certaine, tu mélanges, tout se plie, ils furent des yeux habiles, des cœurs contents, pour rendre et composer, pour une fois encore approcher, tout ici me rassure, tout ici rend content, j’en suis encore au large et à la liberté, je suis ici et je compose, tout devant et tout ensemble, il faut connaître,

 

vivre sans trembler, sans perdre rien, chercher, et trouver, un fois encore, il faut, faut-il, j’en suis encore au début du voyage, je tourne et je vire, tout au ciel me protège, il y a des moments, où trouver, trouver, est un refuge, je tire et je découvre les jambes sous les draps, on y a entendu et les cloches et la joie,

 

les papillons sur les fleurs qui tremblent, tout en confusion, les yeux ferment, la vie remplit des bassines, amertume et colère, tout à refroidir, les cloches tintent, tout en avant, tout se confirme, le métal, le métal, et le grain, et le grain, le timbre seul, le timbre souple.

 

21 juillet 2018.



#2 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 4 393 messages

Posté 01 août 2020 - 04:29

... quelque chose qui (me) résonne encore et se voit entre le sacré et la paille_le païen.

C'est, pour moi, un dimanche __