Aller au contenu

Photo

L'arche éperdue

hommage m.kissine

  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 M.KISSINE

M.KISSINE

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 515 messages
  • Une phrase ::De chaque chose il faut tirer le maximum de bonté. Proverbe gascon.

    http://www.lulu.com/spotlight/MKISSINE

Posté 24 août 2020 - 07:17

Un soir de grande houle

… Riches joutes

.

 

Un soir de grande houle, il y avait, au bar

Quelques lions assoiffés en quête de suffrages.

A la tribune, assis - car il se faisait tard,

Ils jetaient leurs passions, leurs vides, leurs naufrages.

.

Le tumulte était grand, animé par l'absinthe,

On entendait, cités, les noms des grands auteurs,

Comme autant d'arguments à des procès sans plainte

Où chacun pérorait avec la même ardeur.

.

« J'assure qu'aujourd'hui, il n'y a pas cent hommes

Qui connaissent Rimbaud, l'ont lu entièrement,

Et parmi eux, pas trois qui s'en nourrissent comme

On le doit du génie, enfin, je me comprends !

.

- Et moi, je vous le dis, contre toute exégèse,

Il faut bien reconnaître à Rielke, à Shakespeare

A Dante, au grand Hugo, et, ne vous en déplaise,

A Jean de La Fontaine, un talent de produire

.

Au-dessus de nous tous, des splendeurs absolues. »

Tous les rhéteurs, d'un coup, se sentant attaqués,

Cherchaient avec ardeur un poète inconnu

A citer en exemple afin d'être écoutés.

.

Malheureux coqs vieillis, dans leur cour incertaine,

Par la foule venue des soubresauts anciens

De leurs célèbres pairs... Quelle vie inhumaine

Est celle du suivant qui, derrière, sait bien

.

La distance entre le talent et le génie,

Et le mystère entre la foi et le divin !

Ce soir-là, l'eau de vie n'eut jamais tant de prix

Pour autant que l'on pût en être bien certain.

.

Cachée parmi tous ceux qui, les yeux révulsés

D'impuissante folie, s'enivraient à loisir

De vers et d'arguments, tour à tour inspirés

Par leur haute souffrance et l'envie de séduire,

.

J'écoutai, sans rien dire, et me sentais perdue

Dans la cacophonie des critiques crachées

Comme des glaires. Seule, au bord de la cohue,

Je buvais sa colère en toute liberté,

.

Me sentant loin des hauts colloques littéraires.

Je pensai à tous ceux qui n'ont jamais écrit,

Aux conteurs africains, aux pauvres en prière,

Aux bûchers de la honte où l'Église applaudit...

.

Lorsque l'on s'aperçut de ma présence ici,

Je bredouillai à peine, en rougissant de peur,

Que j'avais mesuré, ce soir de poésie,

L'étendue de mon ignorance, avec bonheur,

.

Par la conversation de tous ces érudits.

Il me vint de Voltaire une fin magistrale

A cette discussion tapageuse entre amis :

Je m'éclairai, près d'eux, mais cela me fit mal,

.

D'un grand doute.

.

Vestiaires et labyrinthes, vol. II ISBN 9782953445688 DLE 2010



#2 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 11 376 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 24 août 2020 - 12:37

La Poésie plane bien au-dessus de tous ceux qui voudraient l'emprisonner dans leurs théories et leurs credo...

#3 Wei

Wei

    Tlpsien +

  • Membre
  • PipPip
  • 20 messages

Posté 26 août 2020 - 07:25

Quelle élégance, quelle force...

Et en même temps, que d'humilité, et de délicatesse.

Une atmosphère si convaincante... Un abîme d'interrogations sur la vocation du poète...

Je ne suis pas habitué à lire de si bons vers.

Pour le moment je reste sans voix. Merci pour ce partage.



#4 Emrys

Emrys

    Ambrosius

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 657 messages

Posté 27 août 2020 - 05:27

Belle leçon de modestie.

 

J'aime.

 

Bien à vous Kissine





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : hommage, m.kissine