Aller au contenu

Photo

Une voix


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 Minofabbri

Minofabbri

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 550 messages

Posté 16 novembre 2020 - 11:26

Dans les cuivres de l'équinoxe

Un ballet de créatures insolites

Agite le couchant

Imperceptiblement le cortège s'ébroue

En une aquarelle mouvante

Un point lumineux semble faiblir au lointain

Tirant sa longue traine vers une nuit profonde

Surprenants dégradés de mauve, de rose et de lilas

A l'orée du bosquet

Déjà l'orchestre plie ses instruments

Entre deux silences quelques trilles s'envolent

Mésanges, sitelles et verdiers

Accordent aux passants

Un crépusculaire final

Vers le Sacre de l'Automne

Sensations multiples pour un apaisement paradoxal

Jouissance ineffable, salutaire écho

Le mystère de notre âme incessamment renouvelé

 

 

 

 



#2 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 11 481 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 16 novembre 2020 - 01:40

Bravo pour ce crépuscule automnal qui n'a rien de triste ni de morose!... (Un beau contre-pied aux stéréotypes!)

#3 patricia moles

patricia moles

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 913 messages
  • Une phrase ::Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés ...
    Heureux ceux qui ont soif de justice car ils seront rassasiés...

Posté 16 novembre 2020 - 05:08

Bonsoir Minofabbri,

 

Il y en a eu des poèmes sur l'automne !

Celui n'est pas le moins poétique ni le moins original...

Très beau, Merci !

Amitié,

Patricia.



#4 Minofabbri

Minofabbri

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 550 messages

Posté 19 novembre 2020 - 09:38

Bravo pour ce crépuscule automnal qui n'a rien de triste ni de morose!... (Un beau contre-pied aux stéréotypes!)

En effet ces magnifiques ciels de crépuscule à l'Automne sont les prémices de soirées qu'on a connu festives!

Dans le Faust de Berlioz:

 

Jam nox stellata velamina pandit

Nunc, nunc bibendum et amandum est!

 

Mais ça c'était avant! :)