Aller au contenu

Photo

Quelques traits agréables.


  • Veuillez vous connecter pour répondre
46 réponses à ce sujet

#31 Comtoise

Comtoise

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 044 messages

Posté 14 mars 2008 - 03:14

tu as sans doute raison


à plus

#32 Baptiste

Baptiste

    Baptiste

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 831 messages

Posté 14 mars 2008 - 05:20

Quand je ne me sens pas bien je regarde ca :

http://fr.youtube.co...h?v=GP5D2apU2SE

En fait je vais emprunter de l'argent à mon pere et monter un petit elevage d'alpaca dans le sud de la France.

#33 Baptiste

Baptiste

    Baptiste

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 831 messages

Posté 14 mars 2008 - 06:07

tu veux vivre dans la ferme avec moi ? je te propose.

#34 Vivien

Vivien

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 304 messages
  • Une phrase ::"Il faut nous défaire de l'illusion d'avoir possédé en disant." Merleau-Ponty (La prose du monde)

Posté 14 mars 2008 - 11:07

La fleur châtia l'abeille, comme un juste retour des choses.

***

L'une a un nez énorme, l'autre une poitrine énorme. L'une a des bras de fée, l'autre un sourire malin et ravissant. L'une a des rides de cire de bougie agonique, l'autre un rire de nature spasmodique. l'une a un corps souple et désirable, l'autre une sacré masse corporelle. L'une a des yeux de vague à l'âme, l'autre des yeux jolis moqueurs. L'une a des jambes de sylphe, l'autre la langue piquante. L'une passe comme une ombre, l'autre comme un soleil. Parfois une me ravit, parfois une me rebute. Encore une me défait, encore une m'enchante. De celles qui ont les cils épais, de celles qui ont pétale au ventre, je rassemble image après image. Quand l'autre disparaît, c'est l'une qui me revient. Et toutes sont en classement, elles toutes un vaste grenier de palais !

Terrible est le fossé qui m'en écarte.

***

Je suis ce qu'on peut appeler un mort vivant,
mais je ne compte pas me rendre.
Je claque encore des dents !

***

Je dirais que ce qui est sérieux ne saurait en aucun cas instiller autre chose que du sérieux; et que ce qui n'est pas sérieux est sérieux, en même temps et profondément.

#35 Vivien

Vivien

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 304 messages
  • Une phrase ::"Il faut nous défaire de l'illusion d'avoir possédé en disant." Merleau-Ponty (La prose du monde)

Posté 14 mars 2008 - 11:30

***

TRANSITION (extrait de machine au coeur)

Pas de clin d'oeil. Plus de clin d'oeil. Je ne sais même pas comment j'ai pu jouir d'écrire jusqu'à maintenant, avec autant de clins d'oeil vulgaires, d'appels du pied raccoleurs. Sous couvert de fantaisie, de liberté de ton, je n'ai concouru qu'à ruiner mon esprit. La pose du désinvolte grotesque, a le visage de la prostitution. Fin des clins d'oeil. Balayage des sordides connivences. Recul et respect pour la fantaisie pure, la force concentrée, et l'absurde esquissé. Réunion des distances fatales ! Enfance de l'art. Je tâcherai de ne plus soubresauter comme une puce qui veut faire croire aux naïfs qu'elle est un aigle, mais qui ne trompe personne, bien sûr. Il faut viser ailleurs, totalement corriger le tir, le trait, l'harmonie. Un ensemble maitrisé, bizarre, un ensemble qui va de soi, merveilleux surtout. Ce ne pourra être que merveilleux. S'oublier enfin pour ranimer son charme, assomé dans un organe depuis des lustres, et le faire chanter, et le faire danser, qu'il s'étende et vive les instants éternels.

#36 lio...

lio...

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 995 messages

Posté 15 mars 2008 - 12:38

Pas de jouissance, donc ?
Ce serait la mort...
Ce charme qui se cristallise n'est que de la poussière.

Deux sucres, pour moi. Merci.

#37 Vivien

Vivien

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 304 messages
  • Une phrase ::"Il faut nous défaire de l'illusion d'avoir possédé en disant." Merleau-Ponty (La prose du monde)

Posté 15 mars 2008 - 03:29

décidément il ya beaucoup de lourds poètes ici. très lourds. apprenez à lire, merde ! je n'ai pas du tout dis ça.

#38 lio...

lio...

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 995 messages

Posté 15 mars 2008 - 04:02

Lourd ?
Pesant, même...
C'est sans doute l'eternité.

#39 Vivien

Vivien

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 304 messages
  • Une phrase ::"Il faut nous défaire de l'illusion d'avoir possédé en disant." Merleau-Ponty (La prose du monde)

Posté 16 mars 2008 - 12:44

Ha ? Et d'abord, pourquoi l'éternité serait-elle lourde ? Est-ce que les idées sont lourdes ? ou est - ce que la foi est lourde ? Ou ce qui est lourd c'est le temps des hommes qui empêche l'éternel.

#40 Vivien

Vivien

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 304 messages
  • Une phrase ::"Il faut nous défaire de l'illusion d'avoir possédé en disant." Merleau-Ponty (La prose du monde)

Posté 16 mars 2008 - 02:45

Sinon : je connaîs un homme qui adorait les cactus. Pour la drogue qu'ils fabriquaient, et leur apparence. Il les adorait tant qu'à chaque fois qu'il lui était donné de voyager au Mexique, ou chez un vendeur de cactus, il en rapportait un nouveau. Dans son timide appartement citadin, il pouvait compter plusieurs centaines d'espèces distinctes. Toutes ces plantes piquantes gênaient quiconque voulait se déplacer, manger, danser, discuter; bref vivre là. Mais notre homme n'ayant que peu d'amis, et n'aimant par dessus tout pas recevoir chez lui (quelle horreur que la cuisine, ou que les petits fours, se disait-il. Encore que le vin...), cela lui importait peu, et il avait pris l'habitude de se mouvoir comme il fallait dans sa serre réduite. Il baptisait sa technique : celle de l'abeille de fer, puisque allant d'un cactus à l'autre, aspirer une boisson, vêtu d'habits solides mais néanmoins aérodynamiques. Voilà, notre homme devenait donc l'égal de l'abeille; cependant une abeille seule, sans sa ruche, devient folle et se suicide. Nous l'avons déjà dit précedement (ou presque), notre homme ne sortait pas beaucoup, n'ayant pas beaucoup de monde à visiter, et encore mois l'envie de le faire. Bon Dieu ! espérons au moins pour lui qu'il obtint de belles visions, des réponses, avec sa pauvre boisson terrestre ! Qu'il ne se soit point fait abeille à ses risques et périls, pour rien ! Et pourtant, c'est bien ce qui arriva. L'homme, maintenant abeille indiscutablement, ne sortit plus du tout de chez lui, et commença à décliner mentalement. Les visions précieuses d'avant laissaient place à des cauchemards intenses. Bien sûr, il était alors doué d'une lucidité enviable. Mais en fin de compte, il ne le sut même plus, son cerveau rétrecissant jusqu'à atteindre la taille de celui d'une abeille ; vous devinerez donc l'état abandonné de ses pensées d'homme. Son salut ne vint pas. Ha oui ! oui, il esquissa de splendides danses ! A la fin, oui ! Dommage qu'il n'y ait eût de caméraman pour filmer sa poignante folie. Assurément, certaines élites se seraient lourdement masturbé sur le document génial. Le quasi surhomme devenu complète abeille par abus de cactus ! Il se cognait contre tous les picots. Il zigzaguait, le si fier naviguateur des gouffres existentiels. La concierge, scandalisée, retrouva son cadavre à cause de l'odeur, abîmé d'une semaine de décomposition, son pauvre petit cadavre d'abeille finie, le pelage tâché d'une large croûte de sang séché, parcouru par les lymphes. Avant de mourir, l'individu avait salué le monde avec une danse funèbre de la joie, mais trop drogué et faussé, il s'était raté dans le huit final. Le matin de sa mort, deux antennes vibrantes et rouges lui avaient poussé sur le front.

#41 Baptiste

Baptiste

    Baptiste

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 831 messages

Posté 16 mars 2008 - 09:31

MIAM MIAM :

Image IPB
Image IPB

#42 Vivien

Vivien

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 304 messages
  • Une phrase ::"Il faut nous défaire de l'illusion d'avoir possédé en disant." Merleau-Ponty (La prose du monde)

Posté 17 mars 2008 - 09:29

Que faire, au lieu du que paraître ?

Paraître vivant, disent les cyniques.

Ou d'autres : trouver le costume éclatant qui fasse être. Nous le trouverons dans les déchets, à côté d'une vieille boutique de vêtements démodés des 50's, d'occasions, tenue par un mafieu irlandais et un mafieu pakistanais.

#43 lio...

lio...

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 995 messages

Posté 17 mars 2008 - 09:40

Mieux. Paraître ce que l'on est.
Ce fond qui remonte à la surface...

#44 Vivien

Vivien

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 304 messages
  • Une phrase ::"Il faut nous défaire de l'illusion d'avoir possédé en disant." Merleau-Ponty (La prose du monde)

Posté 17 mars 2008 - 10:02

Des pâtes Lustucru : contenant un horrible relent de rance, le goût des pâtes lustucru de ce soir est inhumain. Il reste comme un nuage fétide sur le palais et les gencives, qui parcoure quelque peu le gosier. La fougasse froide ne peut faire oublier sa présence. Toute faim désormais quitte le sujet, embarassé par cette privation injuste. Se rachetant un espoir au chocolat, c'est à dire une mousse de marque la laitière, il peut méditer sur son aventure quasi palpitante. Oui, il devrait aller plus souvent faire des courses et varier ses plats, pour sa santé et son équilibre, même son moral. Apprendre à faire des sushis demanderait du courage, mais serait une telle avancée, un tel bonheur ! Mais le poisson cru est un obstacle.

#45 Vivien

Vivien

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 304 messages
  • Une phrase ::"Il faut nous défaire de l'illusion d'avoir possédé en disant." Merleau-Ponty (La prose du monde)

Posté 21 mars 2008 - 12:22

Prochainement, je vous raconterai comment je suis tombé amoureux de ma dealeuse. Frais, romantique, surréaliste, plaisant. Bien à vous. Lecteurs.

#46 Vivien

Vivien

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 304 messages
  • Une phrase ::"Il faut nous défaire de l'illusion d'avoir possédé en disant." Merleau-Ponty (La prose du monde)

Posté 26 mars 2008 - 07:00

CA MARCHE ?

ha ! le soleil peut bien maintenant m'étouffer de rayons chauds et de joie !

***

prendre une douche brulante est le sport fondamental du paresseux.

Tout en frottant son sexe contre la couette comme un ours, Joachim pensa : bon, mais je n'ai pas le miel.

***

Le corps humain peut s'habituer en quelques jours seulement à ne plus manger que le soir. A ne plus dormir que le jour. A boire. A se detruire. Mais qu'il en faut du courage et du temps pour réapprendre à courir fier et sans essouflement, le torse bombé au vent, et manger avec plaisir, et dormir en rêvant ! ne nous trompons sur le chemin à prendre.

#47 Vivien

Vivien

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 304 messages
  • Une phrase ::"Il faut nous défaire de l'illusion d'avoir possédé en disant." Merleau-Ponty (La prose du monde)

Posté 31 mars 2008 - 03:13

TRANSMETTEZ, DEPRAVES, LE PLUS POSSIBLE, LE SIDA, AUX PETITES PUTES DE LA REPUBLIQUE !

***

Cependant, avant-hier, j'ai revu les yeux d'Arthur en rêve.