Aller au contenu

Photo

L'aquatombeau leucémié de l'éphémère


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Loup-de-lune

Loup-de-lune

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 95 messages
  • Une phrase ::« Je suis la jeune leucémique des lisières, dont l'allure odysséenne et frêle tantôt se coule dans le rêve tantôt repasse le linéament du réel... la jeune érythrophore des confins, la féale étymologie des crépuscules, qu'intégralement la mort est impuissante à com-prendre et que la vie échoue à con-cerner entièrement... »

Posté 06 juillet 2021 - 05:08

L'aquatombeau leucémié de l'éphémère



Se proposant d'onder la relique des symphonies
le vol tréfila l'air désencombré

en note noire
de manière que l'obstacle vaste fût effleuré
il solfierait l'embryon

rais d'un est cloisonné
des portées eurent jailli

travesti la coda
pour jumelle vraie de l'anacrouse



La concorde des angles mitoyens
esquissait le négatif étreint par sa lyre

de l'entier de son hoirie susurreuse
le ponceau chantourné des règles
revint diagonaler à travers les prestidigitations des voilages



Après que toute l'impéritie fut exprimée
dans le point de langueur
qui sourdait au comble du horion
l'évanescence de la trace épigrapha l'imagier



Allumé le safran
saumonée la cascatelle du linge
qui a diaphanéisé le suspens de son hygrophore léopard

par-delà les poignes transformantes de l'hybris
les agnosies du métal
les quant-à-soi de la céramique
se proclament au parsemis des réfléchissements



Affûteresse des phalanges
la dépouille vole-affirme la descente
anthologue des lenteurs
en deçà des équidistances
que pertuise et obombre un congé


or d'emblée pour fortifiement de l'essor
le jaillir tout à sa formule d'eau
puis outre l'incurie du tourbillon
par degrés une sveltesse diaulescente
jusques à ravir cet alifère écho
luiselant l'insaisi de sa clouure astrale