Aller au contenu

Photo

Tandis gris que je dépéris dans la nuit de ses bras


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 chevalier dupin

chevalier dupin

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 4 269 messages

Posté 30 septembre 2021 - 05:11

Quand je suis en petite forme
Solaire et pris de mort lente
Bizarrement fort vivante
Mon ombre - elle - est énorme
 
Aussi folle que changeante
Le noir de jais d'un jet lui sied si bien !
Gente dame d'obscur coloris où qu'elle aille
C'est une sobre élégante
Portant sombrement ce qui était mien
 
Mon existence n'ayant plus grisaille
Que la grisante agonie de l'humanité
Dans la sournoise clarté
De chaque jour n'allant jamais très fort
Souvent la lumière faible se fait alors
 
Sur l'étrange couple
À la dent dure comme au cuir souple
Moitié cendre moitié ténèbre
Que l'ombre de moi-même et qu'elle-même de moi
Tantôt drôle de zèbre
Tantôt tigre déplacé
 
Pour n'importe quoi
Saugrenus faisons passer
N'importe comment
Pour un quadrupède en mouvement
Bel animal de solitude multiple pourtant
Que chassent encore les démons du moment
 
Et pendant ce temps-là
Au prix d'acrobaties réelles ou d'imaginaires entrechats
L'amour reste cette ombre dans mes pas
Tandis gris que je dépéris dans la nuit de ses bras