Aller au contenu

Photo

Le chien des Baskerville


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Loup-de-lune

Loup-de-lune

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 100 messages
  • Une phrase ::« Je suis la jeune leucémique des lisières, dont l'allure odysséenne et frêle tantôt se coule dans le rêve tantôt repasse le linéament du réel... la jeune érythrophore des confins, la féale étymologie des crépuscules, qu'intégralement la mort est impuissante à com-prendre et que la vie échoue à con-cerner entièrement... »

Posté 19 octobre 2021 - 07:00

- Mais enfin !... Vous n'allez pas me dire... vous, Sherlock Holmes, vous n'allez tout de même pas me dire...

- Si, mon cher Watson, si ! C'est moi, Sherlock Holmes en personne, tout à fait sain de corps et d'esprit, qui vous le dis : dans cette enquête à nulle autre pareille, il est temps que nous laissions au surnaturel la place légitime qui lui revient !


Le chien des Baskerville


Sur la lande, elle court, blondeur fauve, à la brune,
Vers l'auburn paternel des vitrages priés.
Hugo, surexcitant son louvet, ses limiers,
A bondi du manoir dont la pierre s'illune.

La proie est ce soupir pendant qu'un signe aboie,
Noir, croissant, fantastique, enflammé de fluor ;
Dans la meute il érupte, effusant le cruor,
Et happe le maudit dont il montre la moie.

Voilà donc la légende ainsi qu'on l'a transmise...
Or, tout récemment, l'hoir des Baskerville est mort,
Un cryptide à l'entour empreignant sa mainmise.

Puisque la nuit transpose un genêt en rayon,
Sherlock, tapi, s'émeut des ondes qui surdorent
Le secret distançant l'élucidation.