Aller au contenu

Photo

« Koperek »


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1 michelconrad

michelconrad

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 962 messages

Posté 09 juin 2022 - 03:03

« Koperek » est un mot polonais, qui désigne une herbe aromatique, l’aneth. Ma mère avait demandé à mon père d’en planter dans le jardin, et, dès cet instant, il y en eut toujours. L’aneth entrait, de façon décisive, dans sa préparation des cornichons aigres-doux, en leur apportant une  saveur, une fraîcheur particulières.

 

Ma mère avait été prisonnière polonaise, et mon père prisonnier français en Allemagne, de 1939 à 1945 : à ce titre, ils avaient connu les privations alimentaires, au cours de leurs années de captivité.  Je suis, en quelque sorte, né de cette guerre dont le souvenir était resté si présent  que le moment des repas était devenu un rituel  destiné à atteindre une complétude : tout était sans modération,  qu’il s’agisse  du couscous, de la choucroute, du pot-au-feu, tout devenait  un moment de fête. Les casseroles n’étaient jamais assez grandes  !

 

Mon père, pourtant, sur le conseil du médecin, avait fait des régimes, mais, après maints amaigrissements, maintes rechutes,  avait abandonné le combat, au grand soulagement de ma mère, que ses efforts successifs pour manger de façon modérée avaient plongée dans l’angoisse. Un jour, mon père se servit généreusement   et nous annonça que c’en était fini des « régimes ».

 

A présent qu’il ne sont « plus là », ce dont j’ai la nostalgie, c’est de la saveur du « koperek » , récemment planté  dans mon jardin. J’y ajouterai des cornichons aigres-doux, aussi aigres et aussi doux que l’est, selon les jours, la vie.



 

1/6/22   

 

 

"Les roses de Provins" (9/6/2022)

 

ksqq.jpg      

         



#2 Laurence HERAULT

Laurence HERAULT

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 924 messages
  • Une phrase ::Notre monde a besoin de plus de poésie
    Mais si l'on cherche bien, elle se niche partout.
    Il y a des fleurs sauvages au pied des grandes tours
    Et le chant des poètes embellit notre vie.

Posté 10 juin 2022 - 06:59

Merci pour ces témoignages touchants où l'histoire familiale se mêle à la grande Histoire, pour le pire et pour le meilleur...

 

                    " J’y ajouterai des cornichons aigres-doux, aussi aigres et aussi doux que l’est, selon les jours, la vie. "