Aller au contenu

Photo

Jardins


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 michelconrad

michelconrad

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 984 messages

Posté 11 août 2022 - 02:32

Je pense à un jardin que je n’ai pas su préserver de la destruction, celui-là même qui était peuplé de ces êtres silencieux, les arbres, parmi lesquels, au printemps, le magnolia donnait à voir sa noblesse princière, où le seringa diffusait ses fragrances, où,  à chaque saison,  les mirabelliers, les mûriers, les noyers, offraient généreusement   leurs fruits. Tous les jardins du monde renvoient au premier jardin, le paradis perdu.


Je pense à une maison qui a été vendue, une maison dont les hortensias illuminaient la façade et dont les propriétaires ne sont plus, mais qui y ont laissé leurs reflets dans les miroirs.


Je pense à mon jardin,  à la profusion des saules, dont les hautes silhouettes veillent sur cette rivière qui parle de la luminosité du ciel, et où vivent  poissons,  colverts,  poules d'eau,  hérons, et même le martin-pêcheur dont le vol rapide ressemble à un éclair d'un bleu étincelant.


Je pense  aux fruits des mirabelliers savoureux avant même d'être tout à fait mûrs, à l'aulne si frêle que j'ai  vu grandir à même la rivière et   devenu un arbre dans toute son ampleur,  aux  feuilles du charme, solaires, en automne,  au chêne qui devrait vivre encore, dans un siècle,  aux si belles fleurs de l'acacia près  du kiosque, où j'ai installé mon écritoire.


Je pense aux tiges rouges  du cornouiller,  aux merisiers apportés par les oiseaux et  spontanément  sortis de terre,   au houx, près du vieux puits, où   l'eau , certains jours, chante  la chanson de la pluie, au vieux cerisier dont des branches se meurent,  aux fruits du pommier à la saveur   nonpareille, au  figuier qui  prend appui sur les hauts vitrages de la véranda,   aux  baies de Goji, au rosier de Provins dont les éclatantes fleurs pourpres se déploient sur fond de ciel.


Je pense à ce que deviendra mon jardin après moi, à mes traces qui s’effacent, aux mots auxquels je me confie, espérant un miracle. La destruction est à l’œuvre, en nous, à chaque instant, et nous n’avons pas d’autre magie que l’amour pour arracher au néant d’infimes instants de nos vies.



8/8/22

 

   

       



#2 Laurence HERAULT

Laurence HERAULT

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 968 messages
  • Une phrase ::Notre monde a besoin de plus de poésie
    Mais si l'on cherche bien, elle se niche partout.
    Il y a des fleurs sauvages au pied des grandes tours
    Et le chant des poètes embellit notre vie.

Posté 12 août 2022 - 09:59

Je pense à ce que deviendra mon jardin après moi, à mes traces qui s’effacent, aux mots auxquels je me confie, espérant un miracle. La destruction est à l’œuvre, en nous, à chaque instant, et nous n’avons pas d’autre magie que l’amour pour arracher au néant d’infimes instants de nos vies.

 
 
Une émouvante réflexion sur notre fin programmée, et ce que nous laisserons de nous après notre passage sur Terre...


#3 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 12 655 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 12 août 2022 - 12:03

Nous ne sommes que d'éphémères voyageurs...

#4 Leclère michel

Leclère michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 871 messages

Posté 04 septembre 2022 - 06:32

Merci pour ce jolie texte, comme toi je l'ai déjà ressenti ce moment où tu regarde toute cette nature. Qui continuera  à entretenir ce que j'ai fait?  Difficile d'y répondre, peut être mes petits enfants ?