Aller au contenu

Photo

Voleur de rêves


  • Veuillez vous connecter pour répondre
2 réponses à ce sujet

#1 Jped

Jped

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 203 messages
  • Une phrase ::Le voyage immobile après une vie de voyage

Posté 28 avril 2023 - 08:08





mes nuits sont pleines de rêves, mais au réveil,  

 


                  Pschitt!    les voilà tous évanouis


comme bulles de champagne, pluie d'été,


elfes légères qui dansaient dans la clairière,

soudain enfuies,


lendemain blafard d'un sabbat de sorcières


autour du Dieu cornu,

de bacchanales effrénées ou de Woodstock's fous,


fêtes de la nature et de tous les sens,

le corps tremblant dans la nuit et renvoyé à la vie réelle


aux premières lueurs de l'aube.



il n'y a plus alors dans ma mémoire


que quelques trainées de pinceau illisibles,


des empreintes de pas à demi-effacées sur la neige


ou le sable,


mon cœur chaviré, à nu, privé d'un coup de ses illusions,


comme la femme de Barbe Bleue qui a enfreint l'interdit


et puis perdu-caché- la clé tâchée de sang


du macabre petit cabinet noir,


ou comme l'enfant quand le cirque reprend la route


et s'en est allé au loin


ou que  le mot  F I N  s'inscrit sur l'écran,

que la salle se rallume et qu'on retrouve son décor quotidien,


la rue et ses lumières blêmes.



me voici dans le matin voleur de rêves,


en ce moment unique où sur le voilier on cargue la grand-voile


après avoir rejoint le port

et que le marin s'apprête à regagner la terre d'un pas lent,


tanguant comme un rafiot ivre.


je suis comme le comédien encore à demi-maquillé


et qui se détache, à regret, de son rôle,

le charbonnier hagard, encore noir de suie,


et qui sort du bois pour retrouver les hommes,

le poète* ou Alice après la traversée du miroir


et qui abandonne son monde immatériel.




. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .




le soleil inonde ma chambre, les branches du frêne vibrent


comme des haubans dans le vent,

une éolienne sur un toit tournoie éperdument et, pour un instant,


une image de la nuit vient hanter ma mémoire :

 

d'innombrables hirondelles, en vol compact, croisent dans le ciel, étonnées


de se retrouver là, si nombreuses, aux approches de l'hiver :

 

 

                                                   est-ce moi ou elles qui rêvent  . . . ?

 

 

 

 

* Le Cocteau d'Orphée

 

 

                                                                               ( Nov. 2013 )



#2 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 13 253 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 28 avril 2023 - 11:57

Face au rêve, le réel peut sembler bien terne, bien plat; mais où s’arrête le rêve, où commence le réel?



#3 Jped

Jped

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 203 messages
  • Une phrase ::Le voyage immobile après une vie de voyage

Posté 28 avril 2023 - 02:58

="M. de Saint-Michel" Face au rêve, le réel peut sembler bien terne, bien plat; mais où sarrête le rêve, où commence le réel?


La vida es Sueño! comme disait Calderón.