Aller au contenu

Photo

Au fond, gracieusement.


  • Veuillez vous connecter pour répondre
2 réponses à ce sujet

#1 michel à franquevaux

michel à franquevaux

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 290 messages

Posté 18 mai 2023 - 07:38

Et qu’il la fait bon regarder, suivons et entendons, au fond, à la dérive, entre le sac et les cordes, tout aux branches est accroché, au fond, tenu et pendu, repris, reposant sans s’y joindre, sans comprendre, je te tiens et je te trouve, tu es ici au plus profond, qu’il nous fait bon dire, au plus ancien redire,

 

à entendre, pour comprendre tu fermes, tu observes, œil mi-clos et la surprise, sur le devant, dans l’instant, de pierre et de feu, autour, encore et encore, tu accumules, tu respires, j’entends encore, et encore, comme s’il restait des enfants à attendre, ils sont perdus, au loin, par-delà la mer, ne savent,

 

ne comprennent, tu attends, tu t’y attends, tu cherches, tu trouves refuge, asile et secours, au fond, par-delà la mer et au-delà, d’une respiration à un soubresaut, au fond, je t’admire, tu déploies draps, nappes, et linges à sécher, reste et compose ce qui reste, au fond, du tiers et du quart, des ombres,

 

des vagues, par-delà la mer, tu ne sais, au fond, ne sais, tires et recommences, tu y serais, pour confondre, respirer les eaux et les nuages, les histoires à compléter, un fragment, un seau, un reste de lune, au fond, dans l’eau, dans la cadence, rame et rame, au fond, et l’ensemble pour échanger,

 

en principe, la propreté, le calme, le repos, ce qui reste et ce qui te défigure, tu restes et je comprends, tu parles d’or et de cœurs tendres, ensemble, convoqués, risques oubliés, cœur meurtris, poussières et cadences, rame, rame, ne retiens rien, il n’en restera plus, il n’y aura ni traces ni cailloux, ni silence,

 

au cœur de la pierre, une margelle où poser les oiseaux, pigeons gris, suivons et entendons, au fond, à la dérive entre le sac et les cordes, au fond, par-delà la mer, au fond, et au-delà, d’une respiration à un soubresaut, au fond, le calme, le repos, ce qui reste et ce qui te défigure, tu restes, je comprends,

 

à dire des cœurs d’or et des larmes, paroles convoquées, des histoires incomplètes, un fragment, au seau un reste de lune, qu’il nous fait bon dire, redire, et entendre.

 

22 novembre 2022.



#2 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 6 142 messages

Posté 20 mai 2023 - 07:49

Quelle embarcation, et voyage ! Autant d’histoires à compléter que de reflets tapis dans l’eau ou le ciel et de métamorphoses originelles...  __



#3 Diego1111

Diego1111

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 133 messages

Posté 20 mai 2023 - 10:04

Difficile de ne pas être happé, rattrapé, par le flot, le flow.