Aller au contenu

Photo

Poème psychédélique halluciné !


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1 clemouchka

clemouchka

    Tlpsien ++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPip
  • 73 messages
  • Une phrase ::Tout est Amour, Dieu est pur Amour.

Posté 28 juin 2023 - 11:29

« Tes petits cristaux d'azur de l'existence dansent face au miroir sociologique de tes chevelures tendues, tordues, comme des arc-en-ciels inconscients, ô aurores symétriques des puissances nerveuses des feux transmissibles, ô verbes des licornes, ô violons matérialistes !  »

«  Tes phalanges oubliées murmurent des chairs d'alcôves consommées, insoupçonnées, aux ivresses d'alcools abandonnés, par liaisons concomitantes des parchemins cryptiques des planètes religieuses.. homéostats des Religions ! accouplements des psychés rédemptrices !

« Tes yeux d'ordinateur complexe nourris de théodicées transparences, des zététiques jalousies par sarcophages d'adieux émotionnels, les ambroisies des Vérités primales, priant les élastiques de lumières aux ferments télépathes, des cascades d'aumônes synergiques, des puissances d'abeilles aux danses logarithmiques des pensées exilées, des rousses blessures par images réflexives, ô flammes divines par degrés d'obédiences, accrochées sous des araignées infâmes des corps nucléaires d'oppositions, par galaxies archéologiques des enfantements d'esthétismes éthiques, ô fusions intersubjectives des prières d'encaustiques envieuses, rieuses, des karmas intentionnels dégradés d'ossements vectoriels, ô destinées des mendicités anatomiques, des mensonges agricoles, des comètes mimétiques aux langues cultuelles, des foi aliénistes par sédentarités orthodoxes...  !!! »

«  Tes parfums d'yeux hybrides par doxa littéraires, intègrent les soleils criblés d'infinis lampadophores des singularités saintes, ou croulent les langues épileptiques aux souffles comparatifs d'étiolements algébriques, en systèmes perclus d'infinis biologiques, atmosphères des cicatrices géométriques, cigales transmuées d'onirismes en poignards brisés... tristesses. »

«  Tes torches de langues ontologiques appliquées aux continences des sourires roux, recueillent les mains acoustiques impénétrables des syntagmes alimentaires, ô tempes génétiques extensionnistes, aux odeurs mélancoliques des déterminismes de peaux illuminés, les libellules vitalistes et contorsionnistes, théâtrales, caricaturales des pyramides comportementales des animismes ensanglantés de zéphyrs schizophrènes, choyant sous les étés athées, par péchés neurologiques.. indemnités des ongles aux quadratures des paganismes inexploitant, les rectums logiques !!! lobotomies des visages !!! »

«  Tes puissances mathématiques orgiaques aux croyances artistiques, des communications agenouillées face aux papillons païens, hurlent des astres temporels, gorgés, évolutifs, subsumés, contrits, matriciels, chosifiés, par Justice introspective, composée de décantations stylistiques des religieux dépersonnalisés, d'horloges théologiques par sémiotiques hypocrisies, des chapelets d'orgasmes tribales, les interdits religieux, qui pleurent des lavandes travaillées d'essences psychotiques, crevées d'onirismes métabiologiques, ô animal linguistiquement.. des transsubstantiations écologiques des mains radioactives, fixistes ! »

«  Tes pachydermes de statues monstrueuses, innervent en-soi des étoiles hygiénistes statistiques, mécanismes hyperboliques des cerveaux nucléaires grammaticaux, par silences athéistes, autistiques, critiques, en sarcophages d'onguents suicidés d'idées fiscales, sous les cascades intemporelles, des fleurs égologiques, des plantes aux Moi redémarrés, aux angles projectifs des Je sacrificiels, aux délires profonds, des lianes d'insectes manichéens, voilés, comportementaux.. arbres cinétiques des pulsions d'aldol hypothéquées !!! » 

« Tes fantasmes d'apothicaires cognitifs en cétacés mentaux d'équilibres pénétrant et intuitionnistes, larvés d'hémoglobines psychiques, dispersés de préservatifs des lumières frigides, des plaisirs de flûtes Hippocrate, préservent les lunules astrologiques des pourquoi, des poings d'harmonicas harmonieux par négatités d'ensembles homologiques des profondeurs d'ailes instructrices, éducatrices, par réalités introspectives, digressives, des oiseaux liquides, proxénètes d'avec les nuages intronisés dans les besoins...  passementeries des gloires d'espaces nonchaloirs respiratoires des copules spatiales bouffant les plumes des atomes mythomanes violés, les tabernacles génésiques des semences d'oiseaux névrotiques, par vols ou s'écroulent les oiseaux numériques d'imagos sentimentaux, d'imagos des paupières contemplatrices, des cieux fertilisés de vies polythéistes, d'existences ou les fissurations éternelles des géographies Libertés, versent des larmes arborescentes, à l'intérieur des cellules vivantes, qui caressent les signatures obsessionnelles, des symphonies d'oiseaux, aux vagissements auroraux des peintures baroques, ô éveils des syntaxes providentielles, de tes noirs éveils de licornes, … ô photographies !

 

 



#2 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 13 322 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 29 juin 2023 - 11:25

Un verbe diluvien!