Aller au contenu

Photo

Tréblinka


  • Veuillez vous connecter pour répondre
6 réponses à ce sujet

#1 Emrys

Emrys

    Ambrosius

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 3 194 messages

Posté 09 août 2023 - 01:58

Entends ces cris de désespoir,
Entends crier le nom de Dieu,
Et juste avant le long silence,
Entends-le descendre miséricordieux !
 
Tréblinka, tes larmes ne suffiront pas.
 
Vois le ciel muet couleur cendre
Cracher vomir des volutes noires
Qu'aucuns soleils n'osent pourfendre,
Vois la nuit lentement descendre !
Un voile sombre cache tes corps.
 
Tréblinka, mes larmes ne suffiront pas
 
Sens l'odeur âpre de la terre
Nourrie gorgée de chair brûlée,
Sens le doux parfum des fleurs
Nourries de peurs de pleurs hurlés !
 
Tréblinka tes larmes ne suffiront pas
 
Vois les yeux grand ouverts des enfants
Collés au corps meurtri de leur mère,
Fais ce voyage dans le temps
Aie le courage de l'amer !

 

Tréblinka mes larmes ne suffiront pas.

 

 

Et Sobibor où sont tes morts ?
Dans la racine de tes forêts,
Dans le champ blond de tes blés,
Où dans tes arbres quand le vent dort ?
 
Les saisons ont baissé les armes
Et le siècle a tourné la page,
La mémoire a séché ses larmes
Mais n'a pas fait de toi un sage.
 



#2 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 13 342 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 10 août 2023 - 11:51

Un poème dense, d’une grande force, pour suggérer l’horreur indicible des camps de la mort…

 

(Une question : pourquoi avoir parlé de Sobibor dans l’avant-dernière strophe alors que le reste du poème a pour sujet le camp de Tréblinka?)



#3 Esterina

Esterina

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 241 messages

Posté 10 août 2023 - 03:13

Une complainte déchirante pour suggérer cet inexprimable enfer. Oui, le temps efface tant de choses et pourtant jamais la folie destructrice des hommes, qui semble toujours devoir renaître ici ou ailleurs, terrible constat.



#4 Emrys

Emrys

    Ambrosius

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 3 194 messages

Posté 10 août 2023 - 08:17

Un poème dense, d’une grande force, pour suggérer l’horreur indicible des camps de la mort…

 

(Une question : pourquoi avoir parlé de Sobibor dans l’avant-dernière strophe alors que le reste du poème a pour sujet le camp de Tréblinka?)

Vous avez raison cher poète. J'aurais pu n'évoquer que Tréblinka.. Mais Sobibor me hante également dans son horreur absolue comme d'ailleurs Belzëc.

 

Amitiés à vous



#5 Emrys

Emrys

    Ambrosius

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 3 194 messages

Posté 13 août 2023 - 04:05

Une complainte déchirante pour suggérer cet inexprimable enfer. Oui, le temps efface tant de choses et pourtant jamais la folie destructrice des hommes, qui semble toujours devoir renaître ici ou ailleurs, terrible constat.

Non, le temps n'efface rien.

Ceux qui n'ont pas de passé n'ont pas d'avenir.

 

Merci pour votre passage sur ces mots.



#6 Emrys

Emrys

    Ambrosius

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 3 194 messages

Posté 14 août 2023 - 08:10

A Sobibor, au sud-est de la Pologne, à la frontière de l'Ukraine et de la Biélorussie, les morts ont disparus, il ne reste que quelques fragments d'os calcinés.

Partout sur ces terres (Pologne. Ukraine etc...) les restes nourrissent la terre. (dans les jardins publics, dans les racines des arbres, dans les cours d'école....) partout il y a des restes humains (machoires fracassées, morceaux de crâne, de fémur,...), ces pays sont de véritables cimetières.

Le résultat des camps d'extermination bien sûr, mais aussi la Shoah par balles (Babi Yar entre autres) avec la complicité des nombreux collaborateurs autochtones.

80 % des juifs d'Ukraine ont été tués hors les camps d'extermination.



#7 Laurence HERAULT

Laurence HERAULT

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 600 messages
  • Une phrase ::Notre monde a besoin de plus de poésie
    Mais si l'on cherche bien, elle se niche partout.
    Il y a des fleurs sauvages au pied des grandes tours
    Et le chant des poètes embellit notre vie.

Posté 20 août 2023 - 03:29

Des pages terribles de l'Histoire contemporaine se sont tournées, que nous n'oublions certes pas, mais avons-nous tiré des leçons du passé ?

Tant d'autres se sont écrites depuis et s'écrivent encore aujourd'hui, qui ne nous révoltent pas, ou nous indignent si peu...