Aller au contenu

Photo

Il n'est plus temps de voyager


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1 QUETZAL

QUETZAL

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 68 messages

Posté 21 janvier 2024 - 09:49

Il n'est plus temps de voyager

 

Le temps est une nuit constellée

de petits rubis à la saveur saline

qui, sans bruit, nuée assassine ,

de la terre , le sort a scellé.

 

Dans chaque vers, je fuis ,

au compas du voyage,

sur des chemins sans âge

pour y chercher l’oubli .

 

Chemins qui ne mènent nulle part,

la vie n’est-elle qu‘errance,

pourquoi une telle urgence

pourquoi chaque départ.

 

 

 

 

Des trains, des avions, des tapis volants, des rêves,

des voyages qui mènent presque au bout de l'enfer.

sur la mappemonde où, chaque jour se lève

un nouveau soleil errant entre deux mers .

 

Rivages, visages, regards , cœurs , j'ai voyagé,

côtoyant les abîmes et les vallées secrètes,

aux portes du sublime où des peuples oubliés

ceignaient leur front de cendres aux soirs de fête.

 

J'ai adoré la grandiloquente nature,

ses fulgurants éclairs au cœur de la tempête

mais pas le monde offert comme une imposture

où au cœur des forêts ,des géants courbent la tête.

 

Rivages trompeurs , le vert cache de noirs écueils,

l'exotisme perverti sous le masque des couleurs.,

où l’or et l’encens enchâssent les cercueils,

coeurs d’un bois dur qui ne sent la douleur.

 

Sur terres, il ne reste qu'un homme, un seul,

rescapé du déluge,il délire et il pleure

son Pays en détresse, blanchi de linceuls ;

de vains sanglots que Nature tient pour un leurre,

 

offert aux yeux des journalistes qui déballent

à des spectateurs comblés, des morts, la liste,

alors que sur le front les trompettes ouvrent le bal

et de noirs figurants envahissent la piste .

Voyageur, toi qui es de passage as-tu écouté

derrière les riches et somptueux ouvrages,

les rumeurs qui hantent les jardins ombragés,

où la peur a pris la place des si gais ramages.

 

Entends les feux qui crépitent aux portes dorées,

ce ne sont pas des pétards, ni des feux d'artifices

mais sous les flonflons de la fête chamarrée,

des gens qu'on fusille, des corps au supplice.

 

Et le petit matin contemple le temps aboli .

Comme un tourbillon, le présent emporte tout,

la vie, les illusions, le passé défini ;

pourtant, il faut aller en voyage jusqu'au bout.

 

Le jour est une longue nuit constellée

de petits rubis à la saveur saline

que disperse une nuée assassine 

sur la terre dont le sort est scellé .



#2 Laurence HERAULT

Laurence HERAULT

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 477 messages
  • Une phrase ::Notre monde a besoin de plus de poésie
    Mais si l'on cherche bien, elle se niche partout.
    Il y a des fleurs sauvages au pied des grandes tours
    Et le chant des poètes embellit notre vie.

Posté 21 janvier 2024 - 01:22

Un texte dense qui fourmille d'idées qui nous perdent parfois...