Aller au contenu

Photo

J'IGNORE L'ENFER DU SOLFÈGE


  • Veuillez vous connecter pour répondre
2 réponses à ce sujet

#1 chevalier dupin

chevalier dupin

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 4 367 messages

Posté 12 mai 2024 - 09:36

J'ignore l'enfer du solfège
Et le paradis à sa portée
Ainsi depuis le collège
Sauf à dire qu’il n’est le dos
Me chantant son mal à porter
Je n’ai rien d’autre sur le do
Ni sur le ré pour moi d’abord
Qui est île et puis encore
Du la n’ai-je en vérité
Qu'un usage très classique
Composant avec la féminité
Selon cet article de musique
Avec lequel je n’en fais point
Tandis d'un si néanmoins
Que si je mets un bémol
Évidemment n’est-ce
Qu’aux conditions expresses
Faisant aussi que le sol
S’il n’est synonyme de terre
Je le balaye en silence
De mon vocabulaire
Aux termes duquel le mi
En raison de l’absence
Absolue d’oreille à mon ouïe
Ne l’entends-je qu’à moitié
Comme ne perçois-je que l’infatué
Que le fat dans le fa si fort
De sa prétention sonore
Cela car comme l’enfer du solfège
J'ignore le paradis à sa portée

 


Cependant pour m’exercer
À la mélodie en florilège
Ai-je tout une gamme
D’instruments dont je joue
Pipeaux de mon bagout
Cors à la morgue de mon âme
Cithare de mon repentir
Bandonéons de mes crampes
Flûtes de pensées pour mon souvenir
Tuba la chamade à mes tempes
Tambours de mon cœur en perce
Triangles de mes amours perverses
Grandes orgues de mes larmes
Fifres de mes mélodrames
Contrebasses de mes basses messes
Violes de mon intimité
Voilà l'ensemble de ma gaîté
Ou l’orchestre de ma tristesse
Les mots sont leurs notes
Pareillement qu’ils présentent
Douces à l’écoute savante
Ou à tue-tête de linotte
Maintenant dis-moi
Ces mots à la bouche
Les goûtes-tu à lecture ?
Enfin ces mots dis-moi
Est-ce qu'ils te touchent ?
Toi qui as la dent dure
Ou hors de ta vue sourde au tintamarre
Ne veux-tu bruyamment que les voir ?



#2 Laurence HERAULT

Laurence HERAULT

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 565 messages
  • Une phrase ::Notre monde a besoin de plus de poésie
    Mais si l'on cherche bien, elle se niche partout.
    Il y a des fleurs sauvages au pied des grandes tours
    Et le chant des poètes embellit notre vie.

Posté 14 mai 2024 - 06:10

Des mots que l'on se plaît à entendre autant qu'à voir ! :-)

 

Merci et bravo Chevalier Dupin pour ces notes de caractère à l'ironie tendre, et pour ces instruments de musique qui jouent une vraie symphonie dans tout votre être et dont vous nous faites entrevoir l'orchestre saisissant... 



#3 chevalier dupin

chevalier dupin

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 4 367 messages

Posté 16 mai 2024 - 03:52

merci à vous 

merci de votre lecture 

et merci pour vos mots la suivant