Aller au contenu





Cathédrale afficheuse

Posté par Emrys, 15 octobre 2008 · 1 077 visite(s)

Ballades à Semha
Cathédrale afficheuse enluminée d'horaires,
D'espoir à composter au départ d'avenirs,
D'émotions à trier, d'amours surnuméraires,
Tu écris sur mes murs une histoire à finir

Des foules empressées mais perdues sur le mail.

Sans doute es-tu l'attente impatiente des quais
De ta gare, insolée sous le verre et l'acier,
Où des vers de métal rampent pour embarquer
Le voyageur surpris du visage émacié

Des foules assoiffées retrouvées sur ton mail.

J'ai hâte de trouver où se cachent les larmes
De celles qui ont vu tes portes singultueuses
Engloutir leur amour et les laisser sans armes,
Repartir toutes nues sous l'ondée tumultueuse

Des foules déprimées écrasées sous ton mail.

Avide de savoir si on t'espère au port
Où estive le rêve au pays des envies
D'un ailleurs exotique, objet de tes transports,
J'observe les regards fixés sur ton parvis

Des foules fatiguées de leurs pas qui s'emmêlent

Peut-être suis-je las du retard annoncé
Par le mécanicien de ta vie, dépanneur
De ton grand corps brûlé à l'âme défoncée
Alors que je me suis éveillé de bonne heure

Aux foules abîmées égarées sur le mail.



© Mars 2008



OR, vous le dîtes bien.
cliquez ici pour lire les commentaires du salon principal

OR, vous le dîtes bien.

Je ne sais dire, si je l'écris bien, cette cathédrale afficheuse...

Toutes les gares ont des allures de cathédrales

Ma photo

1 utilisateur(s) actif(s)

0 invité(s) et 1 utilisateur(s) anonyme(s)

Bienvenue

Image IPB

Vous vous êtes échoués sur mes rives ?
Qu'importe comment,
qu'importe pourquoi
la dérive !
Vous êtes ici de pas-sage.
Laissez s'il vous plait
à l'entrée vos ba-gages.
Si je n'ai pour vous
pas encore de visage,
Apercevoir le vôtre m'oblige.
Hors de question que je vous néglige !
Permettez que
je vous guide sur mes terres !
Allons en extraire quelques vers



Les textes en prose

Ni cri ni geste-- Totale extinction -- La do mi ré fa la-- Concerto en sol-enterrement classique -- Unter den Linden -- Den a Noc-- L'enfant de sable

Les triptyques en prose

L'Aujourd'hier: Hier, l'attente -- Aujourd'hui, je te souris... -- Demain, on ne meurt que deux fois
L'ombre: L'ombre en été -- L'ombre en automne -- L'ombre en hiver

Les textes en série

Vacuum City
Veuillez déposer vos bagages -- Le temps de la métamorphose -- Si tout commence un jour

Les triptyques en vers

Recollection: Le départ--Les fausses larmes --Le compromis
La Clé: ...de la chambre -- ...du fragile édifice de sa vie -- ...d'une nuit entre toutes les nuits
Rendre ou se rendre: Je vous rends vos rêves -- Je rends mon corps à la terre -- Où se rendent nos âmes ?

La musique et Les mots

1 utilisateur(s) actif(s)

0 invité(s) et 1 utilisateur(s) anonyme(s)

Janvier 2020

D L M M J V S
   1234
567891011
12131415161718
1920 21 22232425
262728293031