Aller au contenu





NUS

Posté par Emrys, 08 juin 2020 · 241 visite(s)

J'offre à la mer, sans artifice,
Nos ports à la beauté sauvage,
Aux vagues, flamme et sacrifice,
Le pinceau fou d'un Caravage,

 
Et l’élégance de nos corps...
 
Ouvre ma belle, ouvre impudeur,
Ta nudité blanche, anathème !
Sous mes baisers, viens ma candeur !
Point n'ai besoin des mots je t'aime.




Retrouver la douceur 

de Votre écriture qui touche aux larmes,

au sacré, 

cette Voie et noblesse du chant

pur,

magnétique    nu

avec __sous le bâillon 

le sens

le souffle tracé

loin, si loin

voire  jusqu'à

cet irréfragable diktat

du silence  

 

à Vous, Emrys

 

hasia

 

 

 

 

                 

                                          

 

                                                                              https://youtu.be/7mO23ooI4rw

 

                       à Vous, Emrys,

 

hasia

Vous êtes adorable chère poétesse !

 

Merci à vous pour cette version de cette Nocture

Ma photo

0 utilisateur(s) actif(s)

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Bienvenue

Image IPB

Vous vous êtes échoués sur mes rives ?
Qu'importe comment,
qu'importe pourquoi
la dérive !
Vous êtes ici de pas-sage.
Laissez s'il vous plait
à l'entrée vos ba-gages.
Si je n'ai pour vous
pas encore de visage,
Apercevoir le vôtre m'oblige.
Hors de question que je vous néglige !
Permettez que
je vous guide sur mes terres !
Allons en extraire quelques vers



Les textes en prose

Ni cri ni geste-- Totale extinction -- La do mi ré fa la-- Concerto en sol-enterrement classique -- Unter den Linden -- Den a Noc-- L'enfant de sable

Les triptyques en prose

L'Aujourd'hier: Hier, l'attente -- Aujourd'hui, je te souris... -- Demain, on ne meurt que deux fois
L'ombre: L'ombre en été -- L'ombre en automne -- L'ombre en hiver

Les textes en série

Vacuum City
Veuillez déposer vos bagages -- Le temps de la métamorphose -- Si tout commence un jour

Les triptyques en vers

Recollection: Le départ--Les fausses larmes --Le compromis
La Clé: ...de la chambre -- ...du fragile édifice de sa vie -- ...d'une nuit entre toutes les nuits
Rendre ou se rendre: Je vous rends vos rêves -- Je rends mon corps à la terre -- Où se rendent nos âmes ?

La musique et Les mots

0 utilisateur(s) actif(s)

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Décembre 2020

D L M M J V S
  12 3 45
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031