Aller au contenu

Vers d'autres rives



Écrire

Posté par Emrys, 28 janvier 2018 · 428 visite(s)

Écrire,
serait-ce faire de la résistance
sur un terrain miné ?
Serait-ce un combat d'avance perdu ?
Serions-nous déjà vaincus ?
 
Déjà nos cadavres pourrissent
dans la boue et la pisse,
sans un chant de bataille
quand la fin nous tiraille.
Comme des chiens nous aboyons.
 
La caravane des images
passe et nous d...


Sonnez à cette porte

Posté par Emrys, 28 janvier 2018 · 427 visite(s)

Sonnez à cette porte et que le diable emporte

Vos rimes et vos vers que je porte à l'envers

Et qu'importent mes pas si toujours de travers

Je marche entre les murs de vos corps en cohorte



Sortez des trous à rats rampez courez cloportes

Vers les sommets du verbe avant qu'un triste hiver

Fasse de vous la chose où copulent les ver...


Voici venu le temps

Posté par Emrys, 28 janvier 2018 · 406 visite(s)

Voici venu le temps
Le temps vain de l'attente
Le temps tant attendu
Le temps interminable
Le temps enfin venu
Le temps du plus de temps
Alors que le moins est
Passé inaperçu

Voilà venu le temps
Maudit et ralenti
Le temps peuplé de vide
Le temps toujours avide
De plaisirs interdits
Comblés par des sourires
Pour eux peu signifiant...


Une lente désincarnation

Posté par Emrys, 16 janvier 2018 · 421 visite(s)

Après le passage en chair,
l'incarnation, c'était convenu,
ne devait point durer.
Il me fallut bien m'y résoudre.
Difficile quand on prend goût
à la vie,
à la fragrance des fleurs,
aux vins d'Anjou et de Moselle
à la douceur des amours
qu'elles soient vives
ou bien défuntes
Finalement il me fallut
rejoindre la lumi...


Si tout commence un jour...

Posté par Emrys, 09 janvier 2018 · 563 visite(s)

"Le présent ?
À peine le vivons-nous que déjà nous le trahissons.
Rien de nos souvenirs n'en est l'exact reflet.
Ce ne sont que constructions.
Mais l'édifice que la mémoire érige n'a rien de fragile,
Dès lors que nous sommes convaincus de sa véracité."
 
 
Enfin, la voilà dans toute sa splen...


Vanum est vobis ante lucem surgere

Posté par Emrys, 17 décembre 2017 · 639 visite(s)

Où se rendent les âmes
Lorsque lassées des corps
Elles voguent et entament
Ce long voyage sans décor

Vers quel ciel volent-elles
Qui leur donne ces ailes

Où se rendent nos âmes
Vers quelle terre sur quelle mer
N'ont-elles assez vécu de drames
Porté trop longtemps nos chimères

Pourquoi encor braver l'orage
Ma...


Silence

Posté par Emrys, 03 décembre 2017 · 511 visite(s)

Nous aimons tous ces moments
D'apaisement
Ces moments où
L'agitation se dissout
Pour laisser place
Pour faire face
Au silence
Pour une alliance
Avec l'absence


Novembre, des ombres et des peurs

Posté par Emrys, 04 novembre 2017 · 619 visite(s)

Novembre lentement glisse dans mon âme
Des ombres et des peurs.
 
Au loin des lignes sombres
Font un écran de pleurs,
Dessinent des arbres nus.
 
Dans la cour de l'école
Les feuilles font un lit de sang
Aux cris et aux stupeurs
De ces enfants joueurs,
Aux rires qui désarment.
 
Ils recréent une guerre
Des lignes som...


Virtuose

Posté par Emrys, 21 octobre 2017 · 515 visite(s)

Mes doigts avaient la rapidité de l'éclair,
Le bois noir ou blanc m'était soumis,
Les crépuscules m'apparaissaient clairs,
Les accords les arpèges, amis,
Jusqu'au jour où il me fallut faire
Quelque chose comme un défi,
Mettre une âme dans le bois et le fer
Une âme dont on se méfie
Qu'elle nous conduise en...


J'aime la nuit, la profondeur de son ventre

Posté par Emrys, 15 juin 2017 · 1 243 visite(s)

J'aime la nuit,
 
la nuit brune et nue,
 
la nuit dévêtue des brumes et des voiles,
 
celle qui impudique me dévoile
 
la profondeur de son ventre
 
jusques aux bords de ses étoiles,
 
et me livre son indolente voie lactée,
 
celle qui offre son sein
 
à la métamorphose des choses...


Jusqu'au berceau de la mort

Posté par Emrys, 29 mai 2017 · 1 351 visite(s)

Combien d'années déjà
Qu'à chaque printemps
J'observe la légèreté de tes pas
Sur les marches du temps

Combien de fois déjà
Ai-je vu le bleu-vert de tes yeux
Prendre la couleur du magnolia
Vu de leurs lumières le jeu

Entendu ton rire répondre
Au chant des oiseaux
Senti mon cœur fondre
Vu de ton...


Dans l'attente d'une agonie

Posté par Emrys, 23 mai 2017 · 807 visite(s)

Ils étaient là, tous,
Dans l'attente désespérée
D'une rémission, d'une guérison,
Alors que les tares, les débilités,
Faisaient leur œuvre
Dévastatrice.
 
Je me souviens de leurs sourires
D'humanité,
De leurs rires de singe,
De leurs larmes d'espoir,
Aussitôt gelées par la glaciatio...


L'impossible poème

Posté par Emrys, 10 mai 2017 · 1 207 visite(s)

Il y eut cet instant vide
Cet instant au delà des larmes
Sans colère et sans armes
Devant la teinte livide de ton visage
Désormais paisible et sans âge
Devant tes paupières closes
Ouvertes sur une autre lumière
Que celle offerte à la banalité des choses
Des choses gisantes dans les blancs cimetières
Souriantes...


L'oeuvre du silence

Posté par Emrys, 28 février 2017 · 1 022 visite(s)

Elle écrira
Et trouvera dans le verbe et le sens
Qu'elle aime lui donner
Et qu'importe la langue
Qu'importe le registre
S'ils lui sont soumis
 
Elle se dira
Il comprendra
 
Elle écrira et formera
Ses lettres avec délicatesse
Jusqu'à l'apparition des formes
La disparition des bornes
 
Elle écrira
Elle saura alors
Qu'...


Toutes les preuves d'amour

Posté par Emrys, 17 décembre 2016 · 1 019 visite(s)

Si nous étions convaincus
De la réalité
De la réciprocité
De nos hauts sentiments,
Toutes les preuves d'amour
Que nous pourrions nous donner
Ne rajouteraient rien à la profondeur
De ce que nous éprouvons
Au fond de nous.

Dans le cas contraire,
Le faire malgré tout
Ne serait que dépit,
Chantage au sacrifice,
Ou...


Il est une heure

Posté par Emrys, 29 novembre 2016 · 1 023 visite(s)

Il est une heure
Qui porte en elle
L'apaisement des passions,
L'hécatombe des hirondelles,
Une fusion, le trait-d'union
Entre le jour et la nuit,
Une heure blanche et bleue
Aux récurrences singulières.
 
Le ciel inscrit alors
Des traces claires
Dans l'uniforme bleuité
D'une mort annoncée.
 
À Saint-Jean,
La Saô...


Ton cœur bagué d'un solitaire.

Posté par Emrys, 27 novembre 2016 · 716 visite(s)

Languide,
la sono dégouline.
Des notes perlent contre ta peau,
des arpèges lèchent tes doigts...

Il était une fois au fil de l'eau
des pierres cristallines.

Libre,
ton corps déménage
vers le blanc marécage d'une folle extase.
Héroïne sans âge tu chevauches Pégase...
...
Puis,
la vague déferle,...


L'heure bleue

Posté par Emrys, 08 novembre 2016 · 1 217 visite(s)

L'heure bleue
 
Pourquoi m'inspire-t-il
Ce court instant ce moment sombre
Cette perte des ombres
Et ce silence offert
À la nuit délétère
Pourquoi la faillite des vers
Les cyprès noirs
Leurs caresses au ciel
Aux couleurs bleu-hiver
À l'heure précoce du soir
J'attends de toi quelques mots quelques pas
À moins que...


Dis pouvais-je savoir que la guerre serait longue

Posté par Emrys, 15 octobre 2016 · 438 visite(s)

Dis pouvais-je savoir
Que la guerre serait longue
Et pouvais-je prévoir
Quand sonnerait le gong
De la fin du combat
Il eût fallu dix vies
Et autant d'agonies
Pour prendre le dessus
Sur ce monstre bossu
Sur ce démon tordu
Il distillait la mort
Je distillais mes vers
Aux damnés des enfers
Et portais mes poèmes
Mes rêves mes je...


Au bout des landes

Posté par Emrys, 18 septembre 2016 · 1 027 visite(s)

Au bout des landes
l'écume épouse les rochers
et le vent scande
d'antiques chants oubliés

Au bout des landes orphelines d'un soleil bas
le guillemot chante
et dodeline de la tête sous le ciel las
de l'ombre absente

J'attends patient j'attends vivant
que la pierre fende le cœur de l'onde
pour qu'enfin tu entendes ces mots

Ailleu...






Ma photo

0 utilisateur(s) actif(s)

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Bienvenue

Image IPB

Vous vous êtes échoués sur mes rives ?
Qu'importe comment,
qu'importe pourquoi
la dérive !
Vous êtes ici de pas-sage.
Laissez s'il vous plait
à l'entrée vos ba-gages.
Si je n'ai pour vous
pas encore de visage,
Apercevoir le vôtre m'oblige.
Hors de question que je vous néglige !
Permettez que
je vous guide sur mes terres !
Allons en extraire quelques vers



Les textes en prose

Ni cri ni geste-- Totale extinction -- La do mi ré fa la-- Concerto en sol-enterrement classique -- Unter den Linden -- Den a Noc-- L'enfant de sable

Les triptyques en prose

L'Aujourd'hier: Hier, l'attente -- Aujourd'hui, je te souris... -- Demain, on ne meurt que deux fois
L'ombre: L'ombre en été -- L'ombre en automne -- L'ombre en hiver

Les textes en série

Vacuum City
Veuillez déposer vos bagages -- Le temps de la métamorphose -- Si tout commence un jour

Les triptyques en vers

Recollection: Le départ--Les fausses larmes --Le compromis
La Clé: ...de la chambre -- ...du fragile édifice de sa vie -- ...d'une nuit entre toutes les nuits
Rendre ou se rendre: Je vous rends vos rêves -- Je rends mon corps à la terre -- Où se rendent nos âmes ?

La musique et Les mots

0 utilisateur(s) actif(s)

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Février 2018

D L M M J V S
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25 262728