Aller au contenu





Et dormir apaisé sous le ciel étoilé

Posté par Emrys, 04 mai 2019 · 238 visite(s)

J'aime ce moment d'apaisement
Où le jour s'incline devant la nuit,
Ce moment où rien ne ment,
Ce moment de doute et d'ennui
Où rien ne résiste au sombre,
Pas même l'énergie de l'homme,
Sa volonté d'effacer la pénombre-
Elle soustrait mais jamais ne somme.
 
J'aime cheminer par ce sentier de silence,
Creuser un puits dans le terreau des sciences,
En extraire le doute,
Construire des cathédrales sans voutes
Et dormir apaisé sous le ciel étoilé.




Si délicat et beau...
J'adhère à tant ce paisible moment d'ombre!

hasia

Toujours heureux de votre passage, chère Hasia.

Moment de paix, moment de joie silencieuse que celui où l'on pose son regard sur l'immensité des cieux et l'incommensurabilité des étoiles...

Je crois que chacun de nous peut ressentir cette paix et cette joie, Cyraknow

et 'mesurer' l'incommensurable.

Merci à vous pour vos mots

Vide Posté par Emrys, 25 février 2018 · Avait-il conscience du vide Des mots qu'il écrivait ? Têtu, il continuait À nourrir l'espace De la virtualité De cris sans échos, À noircir des pages De la vanité du verbe, Pour séduire des imbéciles Qui applaudissent Et crient au géni*. Avait-il conscience des mots Vides qu'il écrivait ? *géni : orthographié ainsi par l'auteur

Merci madame Loup-de-lune de prendre la peine de mettre en miroir ce texte

Ma photo

0 utilisateur(s) actif(s)

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Bienvenue

Image IPB

Vous vous êtes échoués sur mes rives ?
Qu'importe comment,
qu'importe pourquoi
la dérive !
Vous êtes ici de pas-sage.
Laissez s'il vous plait
à l'entrée vos ba-gages.
Si je n'ai pour vous
pas encore de visage,
Apercevoir le vôtre m'oblige.
Hors de question que je vous néglige !
Permettez que
je vous guide sur mes terres !
Allons en extraire quelques vers



Les textes en prose

Ni cri ni geste-- Totale extinction -- La do mi ré fa la-- Concerto en sol-enterrement classique -- Unter den Linden -- Den a Noc-- L'enfant de sable

Les triptyques en prose

L'Aujourd'hier: Hier, l'attente -- Aujourd'hui, je te souris... -- Demain, on ne meurt que deux fois
L'ombre: L'ombre en été -- L'ombre en automne -- L'ombre en hiver

Les textes en série

Vacuum City
Veuillez déposer vos bagages -- Le temps de la métamorphose -- Si tout commence un jour

Les triptyques en vers

Recollection: Le départ--Les fausses larmes --Le compromis
La Clé: ...de la chambre -- ...du fragile édifice de sa vie -- ...d'une nuit entre toutes les nuits
Rendre ou se rendre: Je vous rends vos rêves -- Je rends mon corps à la terre -- Où se rendent nos âmes ?

La musique et Les mots

0 utilisateur(s) actif(s)

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Juillet 2019

D L M M J V S
 123456
78910111213
141516171819 20
21222324252627
28293031