Aller au contenu





Recollection [les fausses larmes]

Posté par Emrys, 01 février 2009 · 1 333 visite(s)

Voilà qu'aimer a perdu la consistance d'un corps.

Il lui faut maintenant en retrouver l'idée.

Eux, debout, dans la chapelle tourmentée,
mines tristes, accidentés,
le teint cireux de circonstance,
jeunes et vieux confondus
semblent des malentendus.

Leurs mains moites sont refermées
sur la peur d'être désarmées
face à l'amour qu'il n'est plus facile
de ne pas donner comme avant.

Dans le regard des jeunes gens
les quelques siècles d'indifférence
le révoltent, lui font pitié.

Pour eux il n'a point d'amitié.

Plus tard, autour d'un café,
en rang d'oignons dans le silence,
des pensées livrent son absence.

Morose, l'hiver s'endeuille
attend malade sur le seuil
d'une porte close.

Les volets claquent, imbéciles
battus par des vents indociles,
et tirent de vains coups de feu
sur de vrais innocents sans l'aveu
qu'aimer n'est pas toujours évident.

Dehors, sous le ciel hiémal,
sans âme l'hiver prend son temps.

Il pleut.

Il épie encor ce court instant,
ni jour ni nuit un peu des deux,
son regard gris cherche l'heure bleue
à travers les carreaux sales
qui exsudent le ruisseau clair

de fausses larmes.







Souvenir d'instants aux sentiments étranges

Même aujourd'hui, je ne ressens aucune empathie pour ces gens aux fausses larmes

Ma photo

1 utilisateur(s) actif(s)

0 invité(s) et 1 utilisateur(s) anonyme(s)

Bienvenue

Image IPB

Vous vous êtes échoués sur mes rives ?
Qu'importe comment,
qu'importe pourquoi
la dérive !
Vous êtes ici de pas-sage.
Laissez s'il vous plait
à l'entrée vos ba-gages.
Si je n'ai pour vous
pas encore de visage,
Apercevoir le vôtre m'oblige.
Hors de question que je vous néglige !
Permettez que
je vous guide sur mes terres !
Allons en extraire quelques vers



Les textes en prose

Ni cri ni geste-- Totale extinction -- La do mi ré fa la-- Concerto en sol-enterrement classique -- Unter den Linden -- Den a Noc-- L'enfant de sable

Les triptyques en prose

L'Aujourd'hier: Hier, l'attente -- Aujourd'hui, je te souris... -- Demain, on ne meurt que deux fois
L'ombre: L'ombre en été -- L'ombre en automne -- L'ombre en hiver

Les textes en série

Vacuum City
Veuillez déposer vos bagages -- Le temps de la métamorphose -- Si tout commence un jour

Les triptyques en vers

Recollection: Le départ--Les fausses larmes --Le compromis
La Clé: ...de la chambre -- ...du fragile édifice de sa vie -- ...d'une nuit entre toutes les nuits
Rendre ou se rendre: Je vous rends vos rêves -- Je rends mon corps à la terre -- Où se rendent nos âmes ?

La musique et Les mots

1 utilisateur(s) actif(s)

0 invité(s) et 1 utilisateur(s) anonyme(s)

Janvier 2020

D L M M J V S
   1234
567891011
12131415161718
1920 21 22232425
262728293031