Aller au contenu





J'aime de temps en temps relire "Le grand Meaulnes"

Posté par lologentil, 21 mai 2019 · 129 visite(s)

J'aime de temps en temps relire "Le grand Meaulnes",
Couché sur mon sofa ou à l'ombre de l'Aulne
Qui trône au bord d'un lac, à deux pas de chez moi,
Dès que l'été est là ; quand le soleil est roi.
Je me sens emporté par un grand souffle chaud
Dans l'adolescence, dès les tout premiers mots,
Et je ne pense plus au présent, à demain.
Je suis à Sainte-Agathe et je vois Augustin,
Qui est amoureux fou d'Yvonne de Galais,
Depuis leur rencontre, non loin du Vieux-Nançay,
Au domaine perdu, lors d'une étrange fête.
L'enfance y fait la loi ; la foule est en goguette.
Les danses déchaînées, les jeux, les mascarades,
La promenade en barque et les longues balades
Font vivre au grand Meaulnes des heures de plaisir,
Qu'il n'échangerait pas contre un immense empire.
François, son seul ami, l'admire et le vénère.
Ils se parlent souvent et sont comme des frères.

Mais l'âge adulte arrive, austère et menaçant.
Ce bonheur fragile vit ses derniers instants.
Par une nuit d'octobre, Yvonne devient mère,
Et, peu de temps après, est à six pieds sous terre.
François ne rêve plus de lendemains qui chantent.
Il a les yeux baissés et la démarche lente.
Augustin est en pleurs, sa fille dans ses bras.
La destinée cruelle a tout jeté à bas.




L'âge adulte laisse rarement debout les rêves de l'adolescence...

L'âge adulte laisse rarement debout les rêves de l'adolescence...

Oui c'est vrai. "Le temps est assassin et emporte avec lui les rires des enfants", comme à dit Renaud dans une de ses chansons, et des adolescents aussi.

Le Grand Meaulnes, un enchantement de mes lectures adolescentes, merci pour cette belle évocation de souvenirs qui me sont chers!

Le Grand Meaulnes, un enchantement de mes lectures adolescentes, merci pour cette belle évocation de souvenirs qui me sont chers!

Merci à vous.