Aller au contenu





Coronavirus

Posté par lologentil, 19 mars 2020 · 122 visite(s)

Aujourd'hui, il fait doux, à peu près vingt degrés.
On se croirait en mai, à un mois de l'été.
Je n'ose plus sortir et prendre l'autobus.
C'est la vie et la faute au coronavirus,
Rejeton monstrueux de la chauve-souris.
Dis, quand reviendras-tu ma liberté chérie ?
Je me sens oppressé dans ce confinement.
Je suis tombé de haut, je le sais à présent.
C'est un mal pour un bien, pour entraver la mort.
Au-dehors le soleil offre ses rayons d'or.
Je suis comme en prison, un triste oiseau en cage
Dans mon appartement, au dix-huitième étage.
Quand irai-je en forêt et au bord de la mer,
M'allonger sur la dune ou près des primevères ?
Quand pourrai-je, ma mie, te refaire la cour ?
Demain, c'est le printemps, la saison des amours.




Un mal pour un bien, c'est tout à fait cela !

 

Bon confinement printanier... Les poètes ont quand même beaucoup de chance ; ils ont le monde entier dans leur tête ;-)

Merci. Bon confinement printanier pour vous aussi.

Un mal pour un bien, c'est tout à fait cela !

 

Bon confinement printanier... Les poètes ont quand même beaucoup de chance ; ils ont le monde entier dans leur tête ;-)

Derniers commentaires

Ma photo

Catégories