Aller au contenu





Comme elles étaient venues

Posté par Laurence HERAULT, dans Poèmes, Poèmes courts 14 octobre 2021 · 64 visite(s)

Arrivée départ valises bourdonnement jeunesse présence absence vide piano silence
À mes filles
 
 
Comme elles étaient venues
 
 
 
Elles s'en vont soudain comme elles étaient venues ;
Les valises ouvertes, les vêtements épars,
Tout ce qui bourdonnait de jeunesse n'est plus.
 
Avec elles la vie semble avoir disparu.
Le vide s'est creusé juste après leur départ
Et le piano s'est tu.
 
 
 
Laurence
23 avril 2021
 
 
 
 



Derniers billets

Derniers commentaires