Aller au contenu

Photo

Parole libre! Parole vive!


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
103 réponses à ce sujet

#31 lio...

lio...

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 995 messages

Posté 24 juillet 2007 - 01:34

La seule pensée qui s’impose ici, c’est votre non pensée. Votre haine de la pensée et des intellectuels me rappelle votre ami Goering, qui disait sortir son revolver dès qu’il entendait le mot « culture ». Je ne défends rien à personne, je n’ai jamais censuré personne. Les seuls qui veulent interdire, qu’il veulent faire taire, c’est vous. Vous prétendez regarder la nature, et au nom de cela interdire la pensée. Moi je prétends penser, mais pas interdire de ne pas le faire. C’est toute la différence entre mon respect et votre intolérance. Mais votre rage haineuse vous aveugle, et comme il n’y a pas plus bête que celui qu ne veut pas comprendre, vous continuerez à allumer les bûchers pour réchauffer vos frustrations. Content tout de même que tu parviennes à jouir, cela ne semblait pas gagné, au vu de la frustration dont témoigne la haine qui te remplie. Quant à ton humour, je t’en prie, quand on a tout juste le niveau de pomper (mal encore) les répliques des Guignols de l’Info, on évite de la ramener.


Mine de rien, le dialogue passe bien entre nous...
Respect et intolerance font bon ménage.
Je suis le guignol de service,
et toi tu fais fureur !
Ceci dit, la petite moustache te va bien.


Si je devais allumer un bûcher,
ce serait certainement pour brûler ma voisine.
Elle a vendu sa maison à des Anglais !

Mais qui me parle ?....

C'est justement ma voisine.
Et elle n'est pas pucelle.

Elle est tout le contraire de toi.
Elle ne prétend pas ne pas interdire de ne pas penser parce que justement elle ne s'autorise qu'à penser de s'interdire de ne pas penser. Ouf !!...Tu me suis, là ?
J'ai voulu intellectualiser comme toi. Mais c'est trop dur.
Il faut que je reste sur mon arbre.
Pour le bien de l'humanité...

Bien le bonjour chez toi Rodolphe !

Je sais, je sais...

" je ne m'appelle pas Rodolphe et pis c'est tout !!!"

#32 bine

bine

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 74 messages

Posté 24 juillet 2007 - 01:46

Lé clone,
Sache que je suis dupe de rien. J’essaie seulement de faire réagir les gens en ce qui concerne une dérive qui est un symptôme grave. Je fais la différence entre la Terreur et TLP. Je signale juste que les processus, certes à des degrés différents, peuvent être les mêmes. En outre, encore une fois, je pense avoir droit de réponse face aux agressions dont je fais l’objet, qui proviennent d’une petite clique haineuse et sans intelligence. Pour ce qui est de la censure, je suis plutôt effrayé de voir que personne ne réagit, trouvant plutôt cela normal. Ces une inertie dangereuse. Quant à Tim, il modifie ou efface des sujets entiers ou des commentaires critiques quant au fonctionnement de TLP. On aimerait plutôt qu’il modère les sordides harpies qui ne cessent de polluer par leur ironie hargneuse des commentaires qui sont argumentés et constructifs, même s’ils n’abondent pas dans le sens de ses intérêts. Je ne crois pas perdre mon temps, cette lutte est vaine mais cependant elle est utile. Il est bon que les censeurs et les délateurs de tous poils se rappellent toujours que même lorsque la parole est bannie ou emprisonnée, les idées continuent d’exister et que la résistance ne s’arrête pas. Les victoires de la force sont toujours amères.

#33 Lé Clone

Lé Clone

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 533 messages

Posté 24 juillet 2007 - 01:54

Lé clone,
Il est bon que les censeurs et les délateurs de tous poils se rappellent toujours que même lorsque la parole est bannie ou emprisonnée, les idées continuent d'exister et que la résistance ne s'arrête pas. Les victoires de la force sont toujours amères.


Oui !

#34 tim

tim

    Administrateur

  • Administrateur principal
  • PipPipPipPip
  • 5 140 messages

Posté 24 juillet 2007 - 02:02

Nous sommes entrain de développer un nouveau mode de fonctionnement pour Toute La Poésie. Une charte y expliquera clairement ce qui est et n'est pas accepté sur le site, afin de poser les bases d'un dialogue sain.

Les suppressions de publications qui ont été effectuée ces derniers temps l'ont été pour les propos insultants qu'elles contenaient. Il s'agissait de commentaires. Un seul poème a été effacé, parce qu'il contenait des insultes qui visaient directement une des personnes du site. Ce genre d'agissement n'est pas accepté sur ce site.

Lorsque la charte sera établie, nous ouvrirons un débat pour y recueillir les avis de chacun sur celle-ci.

#35 Lé Clone

Lé Clone

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 533 messages

Posté 24 juillet 2007 - 02:14

Nous sommes entrain de développer un nouveau mode de fonctionnement pour Toute La Poésie. Une charte y expliquera clairement ce qui est et n'est pas accepté sur le site, afin de poser les bases d'un dialogue sain.

Les suppressions de publications qui ont été effectuée ces derniers temps l'ont été pour les propos insultants qu'elles contenaient. Il s'agissait de commentaires. Un seul poème a été effacé, parce qu'il contenait des insultes qui visaient directement une des personnes du site. Ce genre d'agissement n'est pas accepté sur ce site.

Lorsque la charte sera établie, nous ouvrirons un débat pour y recueillir les avis de chacun sur celle-ci.



D'accord pour le débat futur concernant la charte qui sera établie. D'accord pour ne pas accepter les propos insultants dans les commentaires et d'accord pour ne pas accepter publiquement des agissements dirigés contre une personne ou une autre, dans un poème ou dans un commentaire. Mais pourquoi rendre invisible ou effacer tout un topic au lieu de n'effacer que les propos insultants ? Par ailleurs et toujours dans le même ordre d'esprit de tolérance et de respect de la parole de l'autre, ne croyez-vous pas qu'un salon de discussion, même provisoire, rendrait une parole juste et nécessaire ?

#36 tim

tim

    Administrateur

  • Administrateur principal
  • PipPipPipPip
  • 5 140 messages

Posté 24 juillet 2007 - 02:21

Si une publication a été effacée entièrement alors que nous aurions pu effacer seulement un commentaire, c'est un tord de notre part.

Concernant le salon de discussion. Nous sommes entrain de repenser la structure du site avec les modérateurs et nous ne prendrons pas de décision sur son avenir tout de suite. Merci de votre patience pour ces quelques semaines de réflexion.

#37 lio...

lio...

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 995 messages

Posté 24 juillet 2007 - 02:34

C'est vraiment tombé à un niveau extrêmement bas. Lio, tu crois vraiment que tu apportes quelque chose en maniant quelque peu et systématiquement la dérision ? Franchement, tu n'apportes rien et tu sembles t'acharner sur une personne bien plus que sur une idée. Bine, il y a un réel problème, je comprends ta colère mais ne laisse celle-ci dépasser la réalité. Non, ce n'est pas un régime de terreur sur tlp c'est simplement que rien n'est ici débattu sérieusement, on dirait une lande pour moutons ou une langue pour pensée préformatée. Nous savons tous que tout est déjà décidé et on voudrait nous faire croire à une parole libre, vive. Il est vrai qu'il y a censure, c'est incontestablement prouvé ici et à plusieurs niveaux (et notamment la peur du ridicule) et il est vrai qu'il y a bien deux poids et deux mesures, ainsi que je l'expliquais dans un topic effacé. On a pu à cette occasion voir que les atteintes racistes, antisémites, homophobes etc. ne faisaient pas l'objet d'une atteinte à la dignité humaine sans qu'on ait à le crier sur les toits ! Qu'est-ce qu'il a fallu batailler pour obtenir la simple application de la loi. Mais tout ceci est dans le salon de discussion devenu invisible. Il faudrait se répéter mille fois pour que les lecteurs puissent suivre le débat, un débat quelconque. Il n'y a plus aucun tenant, plus aucun aboutissant, c'est pourquoi j'ai retiré mon nom. On passe pour des fanfarons même si on s'applique à bien parler, formuler, rester courtois etc. Bine tu perds ton temps à te mettre en colère, Tim s'est arrangé à ce que rien ne puisse sortir de ce dialogue qui n'en est pas un. Auparavant, on bouclait un sujet qui dérangeait mais le lecteur pouvait continuer de lire et savoir. A présent, au lieu de biffer les paroles inutiles - ce que chacun est capable de faire de lui-même - l'administrateur ou les modérateurs effacent toute source de paroles dérangeantes. On ne boucle plus un sujet, on supprime le topic : on le rend, sans que personne ne soit averti et d'une seconde à l'autre, INVISIBLE… ouhhhhhouhhhhhhhhouhhhhh le bruit du fantôme rôde. Ex : le dernier topic ouvert par Wldp. Il y avait des choses intéressantes, des réflexions, des propositions, des contestations, la cité, la vie quoi… ainsi que feu le salon de discussion. Les maîtres des lieux en ont décidé autrement. Nous n'avons VISIBLEMENT pas tous la même conception de la correction et du respect de l'autre. D'avance, Lio, non, je ne fais aucun sabordage et ne compte pas sur moi pour répondre à ta dérision si celle-ci venait à être ta seule réponse à mon encontre. Je pense qu'il est sincèrement temps que Tim ouvre et la bouche et les oreilles.



Le niveau est tombé bas ?
Qui en est responsable ?

J'y participe avec mes reflexions qui sont peut-être moins dénuées de sens que tu le dis ?

J'essaie de recadrer un débat ( appelons-le ainsi ), et ce n'est certainement pas moi qui pars dans des digressions qui frisent la folie douce, voire l'indécence et même l'irresponsabilité via l'injure.
Et je ne parle pas de ceux qui, je le répète, sabotent ce site en le dénigrant tout en profitant des lieux.
En un mot ils chient sur ce qu'ils ont dû aimer, je suppose.
Et je trouve ça trés petit pour ne pas dire plus.
Tu prétends que j'attaque les personnes.
Je ne fais que répondre à des caricatures, quelquefois.
Du moins, je les crois telles, de la même manière que tu crois détenir une verité.
Ce n'est pas moi qui ai attaqué nommément Tim et son staff.
Et il m'arrive de défendre ce que tu peux considerer comme indéfendable
Finalement, ce ne sont que des pseudos et ce serait moindre mal ? c'est çà ?...
Je veux n'être qu'un potache parce que c'est ainsi que je ressens les situations,
et je renvoie le bébé à son expéditeur.
Point barre.
Je n'ai nulle autre prétentions que d'écrire des poèmes,
Et je ne veux surtout pas entrer dans des discussions qui de toute manière,
ne concernent qu'un cénacle d'intellectuels, cultivés et tout et tout,
Qui parlent de liberté, de respect, de generosité etc, etc, etc,
mieux que je ne pourrais le faire. Personne n'est parfait.
Je me contente de les lire et d'en retirer des enseignements lorsque c'est digne d'interêt.
Mais entre l'art et la manière de dispenser, parfois...
Je reste à ma place, simplement.
Et quand les gens me gavent, je me retire,
sans leur crier dans les oreilles que je m'en vais.
Il faut arrêter de se prendre au serieux et ne plus penser que sans chacun de nous, tlp va agoniser,
et mourir faute de combattants.
Ici, l'on ne se bat pas comme des chiffonniers, et c'est aussi l'impression que me procurent ceux qui se targuent
de donner des leçons de savoir-vivre.
Ce site est un endroit public qui n'appartient pas à un noyau d'electrons, libres de conchier le reste de ceux qui,
aussi, désirent exister à leur manière. Et ce n'est pas peu dire.
Le mépris...Pour ceux qui n'ont rien compris. Des cons, en un mot...

Comme personne n'est indispensable, je laisse mon tour.
Aucune derision de ma part...

#38 F?lice

F?lice

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 078 messages

Posté 24 juillet 2007 - 02:58

Si une publication a été effacée entièrement alors que nous aurions pu effacer seulement un commentaire, c'est un tord de notre part.

Concernant le salon de discussion. Nous sommes entrain de repenser la structure du site avec les modérateurs et nous ne prendrons pas de décision sur son avenir tout de suite. Merci de votre patience pour ces quelques semaines de réflexion.


Bonjour Tim,

Peux-tu me dire un mot sur la raison de la disparition des citations que j'ai postées vendredi dernier ? Le fond te mettait en difficulté ? Le nombre était trop grand ? Il n'y avait là, pourtant, que des citations de poètes ou de penseurs... sur un sujet profond : la liberté. Ni insulte, ni manque de respect. Ou bien était-ce de l'ironie que tu as senti et qui t'a agacé ? Sérieux, les bras m'en sont tombés.

Repartons sur des bases détendues, mais franchement... je trouve qu'il y a danger. Et si je peux dire ce qui m'étonne, ce n'est pas tant cette effacement de tout ce qui dérange ou qui bouge, que le soulagement de la plupart des tlpsiens au moment où tout redevient normal, sans accrocs et sans sève.

Ca m'inquiète. Ca, je trouve, que c'est inquiétant.

Ca me fait penser un peu à une situation que je vis dans mon pays... la masse,qui est finalement assez contente d'une autorité qui légitime une manière de penser très, très discutable, mais qui fait du bien à son petit coeur de masse immobilo-parano. L'enfermement, ça craint.

Tant qu'on y est, on pourrait faire un salon "tribunal" où ceux qu'on accuserait d'insultage intempestif ou d'ouvrage de gueule intempestif, pourraient se défendre. Y'aurait un parrain, un vieux tlpsien pour chaque nouveau membre... et quand on serait accusé, le parrain se transformerait en avocat. Et le jury débattrait, et tout et tout. Et après on punirait, on casserait pour excès de liberté.

Non, bien sûr, personne ne parle de dictature ici. Non sérieux. On parle juste d'une idée simple, et profitable à tous... celle de faire confiance. De considérer assez les personnes pour leur faire confiance. On n'est pas des gamins, on veut juste que ça crépite.

Bref.

Jaguar.

#39 Lé Clone

Lé Clone

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 533 messages

Posté 24 juillet 2007 - 03:20

Le niveau est tombé bas ?
Qui en est responsable ?

J'y participe avec mes reflexions qui sont peut-être moins dénuées de sens que tu le dis ?

J'essaie de recadrer un débat ( appelons-le ainsi ), et ce n'est certainement pas moi qui pars dans des digressions qui frisent la folie douce, voire l'indécence et même l'irresponsabilité via l'injure.
Et je ne parle pas de ceux qui, je le répète, sabotent ce site en le dénigrant tout en profitant des lieux.
En un mot ils chient sur ce qu'ils ont dû aimer, je suppose.
Et je trouve ça trés petit pour ne pas dire plus.
Tu prétends que j'attaque les personnes.
Je ne fais que répondre à des caricatures, quelquefois.
Du moins, je les crois telles, de la même manière que tu crois détenir une verité.
Ce n'est pas moi qui ai attaqué nommément Tim et son staff.
Et il m'arrive de défendre ce que tu peux considerer comme indéfendable
Finalement, ce ne sont que des pseudos et ce serait moindre mal ? c'est çà ?...
Je veux n'être qu'un potache parce que c'est ainsi que je ressens les situations,
et je renvoie le bébé à son expéditeur.
Point barre.
Je n'ai nulle autre prétentions que d'écrire des poèmes,
Et je ne veux surtout pas entrer dans des discussions qui de toute manière,
ne concernent qu'un cénacle d'intellectuels, cultivés et tout et tout,
Qui parlent de liberté, de respect, de generosité etc, etc, etc,
mieux que je ne pourrais le faire. Personne n'est parfait.
Je me contente de les lire et d'en retirer des enseignements lorsque c'est digne d'interêt.
Mais entre l'art et la manière de dispenser, parfois...
Je reste à ma place, simplement.
Et quand les gens me gavent, je me retire,
sans leur crier dans les oreilles que je m'en vais.
Il faut arrêter de se prendre au serieux et ne plus penser que sans chacun de nous, tlp va agoniser,
et mourir faute de combattants.
Ici, l'on ne se bat pas comme des chiffonniers, et c'est aussi l'impression que me procurent ceux qui se targuent
de donner des leçons de savoir-vivre.
Ce site est un endroit public qui n'appartient pas à un noyau d'electrons, libres de conchier le reste de ceux qui,
aussi, désirent exister à leur manière. Et ce n'est pas peu dire.
Le mépris...Pour ceux qui n'ont rien compris. Des cons, en un mot...

Comme personne n'est indispensable, je laisse mon tour.
Aucune derision de ma part...



Je ne dis nullement que tes idées sont dénuées généralement de sens mais que ta dérision quant aux propos de Bine n'apporte rien de constructif et frise plus l'acharnement sur une personne que l'essai de dialogue sur des idées. Il ne faut pas faire du rejet de l'intellectuel tout comme il ne faut pas faire du rejet des choses simples. Je ne crois détenir aucune vérité, je ne fais que m'exprimer en essayant de rester modérée mais authentique dans les valeurs auxquelles je crois.

" Ce n'est pas moi qui ai attaqué nommément Tim et son staff.
Et il m'arrive de défendre ce que tu peux considerer comme indéfendable "


Tim est non seulement assez grand pour se défendre mais surtout c'est à lui à répondre aux problèmes de fond qui se posent sur son site. Il vient en partie de répondre et je trouve bien qu'il reconnaisse ses torts ou ceux de sa modération. Ce n'est pas une fin en soi, c'est simplement le début d'un commencement de dialogue et si cela pouvait permettre de détendre un peu l'atmosphère ce serait déjà pas si mal ; ta dérision ne permet nullement cet effet. Ce n'est que mon point de vue, on ne va pas se focaliser là-dessus.

" Ce site est un endroit public qui n'appartient pas à un noyau d'electrons, libres de conchier le reste de ceux qui, aussi, désirent exister à leur manière. Et ce n'est pas peu dire. "


Tu fais beaucoup d'interprétations et notamment celle de penser que x ou y se croit indispensable ou autorisé à conchier quiconque. Je ne le vis pas ainsi. Autrement dit, je vois bien davantage des problèmes de fond que des problèmes de personnes. J'aime à dire que nous n'avons pas à nous prendre au sérieux mais que cela n'empêche nullement de faire les choses sérieusement. Autrement dit encore, débattre sur des idées et non pas s'en prendre à des personnes. Ta comparaison avec " fureur ", " la petite moustache " et " Rodolphe " est une caricature que je juge pour ma part insultante. Ceci pour dire que rien n'est facile et que je ne vois pas l'intérêt d'en rajouter ainsi par la dérision qui frôle l'insulte. Comme quoi rien n'est simple et tout est à penser.

Et je me dois de rajouter que je n'aime pas davantage la comparaison avec Goering, of course. Le pourquoi de ma réponse faite à Bine quant à sa colère qui dépasse la réalité.





#40 tim

tim

    Administrateur

  • Administrateur principal
  • PipPipPipPip
  • 5 140 messages

Posté 24 juillet 2007 - 03:33

Peux-tu me dire un mot sur la raison de la disparition des citations que j'ai postées vendredi dernier ?


Pouvez-vous m'envoyer le lien ou le titre de la publication ? Je vais regarder cela.

Concernant la subversion, je pense aussi quelle est nécessaire lorsqu'un système s'obscurcit. J'ai vu ici quelques belles indignations, celles des derniers jours n'étaient pas de celles là.

#41 lio...

lio...

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 995 messages

Posté 24 juillet 2007 - 04:19

Je ne dis nullement que tes idées sont dénuées généralement de sens mais que ta dérision quant aux propos de Bine n'apportent rien de constructif et frisent plus l'acharnement sur une personne que l’essai de dialogue sur des idées. Il ne faut pas faire du rejet de l’intellectuel tout comme il ne faut pas faire du rejet des choses simples. Je ne crois détenir aucune vérité, je ne fais que m’exprimer en essayant de rester modérée mais authentique dans les valeurs auxquelles je crois.

" Ce n'est pas moi qui ai attaqué nommément Tim et son staff.
Et il m'arrive de défendre ce que tu peux considerer comme indéfendable "
Tim est non seulement assez grand pour se défendre mais surtout c’est à lui à répondre aux problèmes de fond qui se posent sur son site. Il vient en partie de répondre et je trouve bien qu’il reconnaisse ses torts ou ceux de sa modération. Ce n’est pas une fin en soi, c’est simplement le début d’un commencement de dialogue et si cela pouvait permettre de détendre un peu l’atmosphère ce serait déjà pas si mal ; ta dérision ne permet nullement cet effet. Ce n’est que mon point de vue, on ne va pas se focaliser là-dessus.

" Ce site est un endroit public qui n'appartient pas à un noyau d'electrons, libres de conchier le reste de ceux qui, aussi, désirent exister à leur manière. Et ce n'est pas peu dire. "
Tu fais beaucoup d’interprétations et notamment celle de penser que x ou y se croit indispensable ou autorisé à conchier quiconque. Je ne le vis pas ainsi. Autrement dit, je vois bien davantage des problèmes de fond que des problèmes de personnes. J’aime à dire que nous n’avons pas à nous prendre au sérieux mais que cela n’empêche nullement de faire les choses sérieusement. Autrement dit encore, débattre sur des idées et non pas s’en prendre à des personnes. Ta comparaison avec " fureur ", " la petite moustache " et " Rodolphe " est une caricature que je juge pour ma part insultante. Ceci pour dire que rien n’est facile et que je ne vois pas l’intérêt d’en rajouter ainsi par la dérision qui frôle l’insulte. Comme quoi rien n'est simple et tout est à penser.



On défend ceux qu'on aime,
et pourquoi pas.

Je suis aussi certainement de ceux-là.

Relis les coms de ton ami bine.
J'y ai lu une phrase concernant Goering et la culture...
Où es l'outrage d'aprés toi ?
Je te disais que je renvoie toujours à son expéditeur.
Et j'en passe et des meilleurs. Je ne veux pas passer ce que je considère comme des divagations, au crible.
Si l'on doit parler d'honneteté intellectuelle, je ne pense pas, sur ce coup-là, être mal placé...

Pour moi, l'important est de me défendre avec mes armes, contre des references qui ne me vont pas du tout
comme un gant.
Je préfère donc la caricature. Elle a le don de me faire sourire et ça dédramtise. c'est mieux qu'une insulte.
Et je n'ai pas envie de haïr

Comme quoi la colère des uns vaut plus que celle des autres.
Il y a les victimes...et les autres.
Tout dépend de l'endroit où est prise la photo.

Quant à X ou Y, bien sûr qu'ils y sont allés de leur petit mépris, parfois.
Pas forcément à mon endroit. Je ne le déplore pas. Je fais un constat.
C'est la vie. On ne va pas se mettre à aimer tout le monde...
Je n'irai pas jusqu'à faire de l'angélisme. Je tente d'être juste et lucide.
Et je suis un curieux de nature, et surtout pas parano. Mais vrai.

Pour Tim et son équipe, il est bien évident qu'ils ne m'ont pas attendus pour se défendre.
J'ai une théorie sur tous les justiciers qui enrhument les autres avec leurs moulinets.
Mais à un moment donné, il m'arrive d'être excédé. C'est tout.
Et je ne suis pas forcément d'accord avec celui qui crie le plus fort à l'endroit des personnes.
Pourquoi aurait-il raison ? J'ai également mes positions.
En plus, c'est celui-là même qui se gausse géneralement des moutons tout gentillets qui bêlent, le museau dans l'herbe propre. Moi, je les laisse brouter. Ils se font du bien. A chacun son plaisir.

Ceci dit, je vois que le soufflet est tombé.
Et tout ce petit monde voudrait se mettre à la même table pour se le partager.
J'ai lu, ici, le mot Confiance, et là, celui de Respect ( le vrai).
Mais pas l'humilité. Du moins pas encore.
Et je parie dans un futur, sinon à plus de convivialité, tout au moins à de la politesse.
Cela n'a jamais été une forme de faiblesse que d'être courtois.

Ah oui, j'oubliais ! De l'humour, s'il vous plaît...

#42 F?lice

F?lice

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 078 messages

Posté 24 juillet 2007 - 04:33

J'ai vu ici quelques belles indignations, celles des derniers jours n'étaient pas de celles là.


C'est un jugement qui en vaut un autre. Pour ma part, je trouve qu'effacer ce qui n'est pas beau... ne mène pas très, très loin. C'est une question de posture. Je n'efface personne. Aucune parole. Je réponds.

Quant aux liens... je ne suis pas sûre de savoir techniquement de quoi il s'agit. En tout cas, les citations que j'ai postées étaient au nombre d'une dizaine, je pense. Et portaient toutes le titre "veuillez ne pas censurer la parole". Effacées aussi sec. Le comble.

Jaguar.

#43 YaTakKuŞu

YaTakKuŞu

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 305 messages

Posté 24 juillet 2007 - 04:35

rappellons que la création d'un forum sur le web demande environ 10 mn d'attention et une adresse e-mail.

#44 bine

bine

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 74 messages

Posté 24 juillet 2007 - 04:50

Trois choses :

Premièrement, j’admire la façon avec laquelle les gens retournent les choses : relisez l’ensemble des échanges sur ce seul sujet, et trouvez la première attaque personnelle : elle ne vient pas de moi, mais bel et bien des sarcasmes de Lio et de ses attaques dirigées contre moi, lors même que j’exprime une opinion sur le fonctionnement de ce site, ce qui n’a pas l’heurt de lui plaire (je pourrais multiplier les exemples sur un certain nombre de mes publications, sur lesquelles j’ai été attaqué par un certain nombre d’individus qui ne pouvaient certainement pas reproché d’avoir laisse le moindre commentaire sur leurs sujets). Au départ, je n’ai tancé que le fonctionnement du site, et il m’a été répondu par de l’ironie infamante sur ma personne. Suis-je donc censé me taire ? Et je ne parle même pas des autres débats qui ont été effacés. L’insulte n’est pas toujours là où on veut le faire croire. La notion d’insulte est relative selon vous : critiquer un fonctionnement inquisitorial de la modération serait une insulte, alors qu’elle ne vise que le forum en tant que chose abstraite ; en revanche, m’attaquer personnellement sous couvert de raillerie, d’ironie mesquine et blessante, mettre en cause ma vie amoureuse ou sexuelle serait tout à fait acceptable ? Il me semble que mes mots ne renvoient qu’au fonctionnement effectif de ce site, quand les vôtres visent à me blesser et à m’atteindre personnellement.


Deuxièmement. Pourquoi pas un débat, encore faudrait-il qu’il soit libre et ouvert, et non pas réduit à un groupe restreint et seulement représentatif de lui-même, qui a décidé par avance de ce qu’il veut faire. Si Tim décide des subversions qui sont acceptables de celles qui ne le sont pas, comment débattre ? Si quelques-uns (ou unes) se permettent de systématiquement mettre en cause des opinions parce qu’elles sont « intellectuelles » (beurk, le sale mot) ou « élitistes » (pire encore), et que ne sont acceptées que les assentiments de la petite troupe, comment peut-il y avoir débat ? Si donc vous le voulez ce débat, pourquoi ne pas continuer d’entretenir un débat permanent dans le Salon de Discussions qui s’y prêtait bien. En outre, la justification de sa suppression est qu’il y aurait eu des débordements récemment : lesquels ? Si l’on veut justifier la censure, encore faut-il citer les débordements incriminés. Et que dire des provocations incessantes de certains membres à l’égard d’autres qui ne leurs demandent rien ?

Troisièmement. Si ma colère dépasse la réalité, alors montrez moi que j’ai tort en opposant à mes soi-disant excès votre ouverture, votre tolérance et votre pédagogie pour m’expliquer en quoi je me trompe. Au lieu de cela, vous utilisez justement l’invective, la censure ou le bannissement, ce qui loin de me convaincre que j’ai tort me laisse accroire que j’ai raison. Démontrez comme je suis stupide et inconsistant en m’opposant magnanimité et intelligence, plutôt qu’en bafouant ma dignité et en vous vantant encore. Cependant, au nom de quelle liberté, de quel respect, de quelle tolérance banissez vous, censurez vous, insultez, rabaissez ceux qui vous déplaisent ?

#45 tim

tim

    Administrateur

  • Administrateur principal
  • PipPipPipPip
  • 5 140 messages

Posté 24 juillet 2007 - 05:41

Si Tim décide des subversions qui sont acceptables de celles qui ne le sont pas, comment débattre ?


La subversion non acceptable et l'atteinte à la dignité d'autrui, c'est la seule règle imposée à ce site depuis le début. Ce qui implique, le refus de paroles relevant du racisme, sexisme, homophobie, antisémitisme, pédophilie... Mais aussi l'insulte à la personne.

Cela demande-t-il un débat ?

#46 Lé Clone

Lé Clone

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 533 messages

Posté 24 juillet 2007 - 05:49

On défend ceux qu'on aime,
et pourquoi pas.

Je suis aussi certainement de ceux-là.

Relis les coms de ton ami bine.
J'y ai lu une phrase concernant Goering et la culture...
Où es l'outrage d'aprés toi ?
Je te disais que je renvoie toujours à son expéditeur.
Et j'en passe et des meilleurs. Je ne veux pas passer ce que je considère comme des divagations, au crible.
Si l'on doit parler d'honneteté intellectuelle, je ne pense pas, sur ce coup-là, être mal placé...
....
Ah oui, j'oubliais ! De l'humour, s'il vous plaît...


Tu as dû commencer ta réponse à mon commentaire et copier-coller celui-ci pour y répondre avant la minute nécessaire à rajouter ma dernière phrase, sinon tu l’aurais vue, je l’ai rajoutée de suite après ma publication ayant réalisé dans les secondes qui ont suivi mon oubli. Tu me crois, tu ne me crois pas, pas grave. Juste un peu de précipitation de ta part et une réponse sur un texte avec une phrase te manquant. On ne va pas en faire un problème. Mais je tiens à le préciser car j'ai essayé d'être juste et non pas amicale. Je ne connais d'ailleurs même pas Bine. Garde tes soupçons. Je ne parle pas de victimes, je ne parle pas d’agresseurs, je parle d’idées et de concepts. C'est déjà beaucoup en soi. L'humilité ? Nous en parlions il n'y a pas longtemps, c'est une nécessité et pour ma part je ne la trouve pas absente mais un peu occultée par la passion du débat. Quant à l'humour, nous pourrions en faire des concours sans aucun problème si si mais le sujet resterait quand même là et le besoin de dialogue aussi.

#47 bine

bine

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 74 messages

Posté 24 juillet 2007 - 05:51

Tim, soyez sérieux. Je ne parle pas de ça. Vous savez très bien que vous ne pouvez pas m'accuser d'aucune sorte d'insulte de ce genre. Mais nombre de choses effacées, dans le salon de discussion ou ailleurs n'avient rien à voir avec ce que vous mentionner.

#48 F?lice

F?lice

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 078 messages

Posté 24 juillet 2007 - 06:03

Oui, oui, il y a débat.

Il y a débat sur "insulte". Et c'est pas pour pinailler. C'est parce que ça semble important tout de même. Surtout sur un site qui reconnait aux mots leur liberté.

Je redis ici la citation de rené Char qui a été effacée (une des...) :

"au centre de la poésie, un contradicteur t'attend. C'est ton souverain. Lutte loyalement contre lui".

C'est important.

Oui, il y a débat. Evidemment, qu'il y a débat...

Non mais franchement...

#49 tim

tim

    Administrateur

  • Administrateur principal
  • PipPipPipPip
  • 5 140 messages

Posté 24 juillet 2007 - 06:08

Le salon de discussion n'est modéré par personne depuis plusieurs mois, rien n'y a été effacé. Ce qui a été effacé ce derniers jours était bien une campagne d'insultes en règle. Pour le reste, si une publication vous a semblé effacée injustement par un modérateur, il faut me contacter, afin que je regarde le problème au cas par cas.

#50 tim

tim

    Administrateur

  • Administrateur principal
  • PipPipPipPip
  • 5 140 messages

Posté 24 juillet 2007 - 06:10

Oui, oui, il y a débat.

Il y a débat sur "insulte". Et c'est pas pour pinailler. C'est parce que ça semble important tout de même. Surtout sur un site qui reconnait aux mots leur liberté.

Je redis ici la citation de rené Char qui a été effacée (une des...) :

"au centre de la poésie, un contradicteur t'attend. C'est ton souverain. Lutte loyalement contre lui".

C'est important.

Oui, il y a débat. Evidemment, qu'il y a débat...

Non mais franchement...


J'attendais cette réaction... Merci.

Quelle est la différence entre insulte et "contradiction" à votre avis ?

#51 lio...

lio...

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 995 messages

Posté 24 juillet 2007 - 06:13

Tu as dû commencer ta réponse à mon commentaire et copier-coller celui-ci pour y répondre avant la minute nécessaire à rajouter ma dernière phrase, sinon tu l’aurais vue, je l’ai rajoutée de suite après ma publication ayant réalisé dans les secondes qui ont suivi mon oubli. Tu me crois, tu ne me crois pas, pas grave. Juste un peu de précipitation de ta part et une réponse sur un texte avec une phrase te manquant. On ne va pas en faire un problème. Mais je tiens à le préciser car j'ai essayé d'être juste et non pas amicale. Je ne connais d'ailleurs même pas Bine. Garde tes soupçons. Je ne parle pas de victimes, je ne parle pas d’agresseurs, je parle d’idées et de concepts. C'est déjà beaucoup en soi. L'humilité ? Nous en parlions il n'y a pas longtemps, c'est une nécessité et pour ma part je ne la trouve pas absente mais un peu occultée par la passion du débat. Quant à l'humour, nous pourrions en faire des concours sans aucun problème si si mais le sujet resterait quand même là et le besoin de dialogue aussi.



Je te crois.
Je ne vois pas le mal partout.
Et ce n'est pas grave, bien évidemment.

Pas le moindre commencement du début d'un quelquonque petit soupçon.
Tu parles d'oubli et moi, j'ai parlé de Confiance.

Ca a le merite de la clarté, de part et d'autre.

#52 F?lice

F?lice

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 078 messages

Posté 24 juillet 2007 - 06:59

J'attendais cette réaction... Merci.

Quelle est la différence entre insulte et "contradiction" à votre avis ?


Je la sens, la différence. Justement... ça dépend des gens, ça dépend des perceptions et donc c'est laissé à la libre appréciation des gens. On va pas quand même se poser en juge de ça, non ?

Tout le monde est adulte ici. C'est pas un site de rencontre (quoi qu'on puisse rencontrer des gens) ou de compliments (quoi qu'on puisse en recevoir). C'est pour aimer les mots. Tous les mots. Tous, même les moches, même les méchants. Purée, mais c'est comme si tu choisissais de jouer qu'avec le do et le ré. Mais y'en a plein d'autres, des notes, faut explorer !

Faut voir ce que ça fait, faut se confronter... faut pas rester dans son truc rassurant. La limite, on la sent.

Et si on prend cet exemple de froufrou antisémite d'il y a quelques temps sur tlp, honnêtement... j'me suis pas sentie insultée dans mon p'tit coeur de juive, ça va, on a srvécu à pire qu'un "t'es moche" ou "tes juif" ou "t'es con". Par contre, ça a déclenché plein d'émotions, des bonnes et des pas bonnes. Et ce faisant, ça a déclenché des mots et une confrontation qui pousse vers l'avant.

Je sais pas, je trouve que depuis un p'tit temps, de plus en plus, on fait croire aux gens qu'ils sont cons et qu'ils ne sauront jamais rien sur rien. Qu'il ne faut surtout pas bouger. Surtout rien essayer. Surtout rien dévoiler de notre humanité.

L'humanité, elle est pleine de contradictions. Justement... il faut lutter loyalement pour grandir.

#53 lio...

lio...

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 995 messages

Posté 24 juillet 2007 - 07:27

Je la sens, la différence. Justement... ça dépend des gens, ça dépend des perceptions et donc c'est laissé à la libre appréciation des gens. On va pas quand même se poser en juge de ça, non ?

Tout le monde est adulte ici. C'est pas un site de rencontre (quoi qu'on puisse rencontrer des gens) ou de compliments (quoi qu'on puisse en recevoir). C'est pour aimer les mots. Tous les mots. Tous, même les moches, même les méchants. Purée, mais c'est comme si tu choisissais de jouer qu'avec le do et le ré. Mais y'en a plein d'autres, des notes, faut explorer !

Faut voir ce que ça fait, faut se confronter... faut pas rester dans son truc rassurant. La limite, on la sent.

Et si on prend cet exemple de froufrou antisémite d'il y a quelques temps sur tlp, honnêtement... j'me suis pas sentie insultée dans mon p'tit coeur de juive, ça va, on a srvécu à pire qu'un "t'es moche" ou "tes juif" ou "t'es con". Par contre, ça a déclenché plein d'émotions, des bonnes et des pas bonnes. Et ce faisant, ça a déclenché des mots et une confrontation qui pousse vers l'avant.

Je sais pas, je trouve que depuis un p'tit temps, de plus en plus, on fait croire aux gens qu'ils sont cons et qu'ils ne sauront jamais rien sur rien. Qu'il ne faut surtout pas bouger. Surtout rien essayer. Surtout rien dévoiler de notre humanité.

L'humanité, elle est pleine de contradictions. Justement... il faut lutter loyalement pour grandir.



J'allais dire : " tu écris bien " .

J'écrirais plutôt : " tu parles bien " .

Tu peux le prendre comme un compliment,

Et je suis ton homme si tu me files un rencard...

#54 F?lice

F?lice

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 078 messages

Posté 24 juillet 2007 - 08:10

J'allais dire : " tu écris bien " .

J'écrirais plutôt : " tu parles bien " .

Tu peux le prendre comme un compliment,

Et je suis ton homme si tu me files un rencard...


Merci, lio... je reçois. je ne cherche pas à convaincre, pourtant. Juste à dire.

Ceci dit personne n'est avancé. Pour ma part, je suis là, à me demander pourquoi Dedalus ne peut pas s'exprimer ici. Ce tempéramment poétique, dont je trouve qu'il fait preuve, est pourtant tellement générateur...

#55 bine

bine

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 74 messages

Posté 24 juillet 2007 - 08:25

Peut être que la poésie n'est pas en odeur de sainteté ici. Peut être que le respect des autres s'arrête au bout de son nez. Il semble que toutes les idées ne soient pas bonnes à dire. De même pour certaines vérité. Le politiquement correct, le poétiquement correct, c'est interdire l'adversité, la contradiction, l'opposition en la délégitimant systématiquement au nom du respect et de la bien pensance. C'est aussi, et surtout, la mort de la pensée. C'est un choix que je ne partage pas, même si je suis ultra minoritaire.

#56 bine

bine

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 74 messages

Posté 24 juillet 2007 - 08:28

Peut être aussi que les gens ne se veulent plus juges des textes, mais seulement des hommes. Alors les bons sentiments prennent la place de l'oeuvre. Exit Celine, Brasillach, Drieux, Heidegger. Exit Burroughs, exit Knut Hamsun, exit Miller et Ginsberg. Et l'intellectualisme est détesté par la foule. Exit Mallarmée, Joyce, Musil, Dante. Et soyons laïques: exist Bernanos, Claudel, etc.

#57 F?lice

F?lice

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 078 messages

Posté 24 juillet 2007 - 08:43

Celui-ci, je le mets là... pour ceux qui voudront le lire. La comtesse me l'a fait découvrir en l'évoquant ailleurs. Un texte qui a été interprété par Ferre. Chaque mot y est si beau. Merci comtesse.

Pour ma part, j'ai dit tout ce que je pouvais dire. Je trouve que ce sont des valeurs importantes.

"La poésie contemporaine ne chante plus… Elle rampe
Elle a cependant le privilège de la distinction… elle ne fréquente pas les mots mal famés… elle les ignore
On ne prend les mots qu'avec des gants : à "menstruel" on préfère "périodique", et l'on va répétant qu'il est des termes médicaux qui ne doivent pas sortir des laboratoires et du Codex.
Le snobisme scolaire qui consiste, en poésie, à n'employer que certains mots déterminés, à la priver de certains autres, qu'ils soient techniques, médicaux, populaires ou argotiques, me fait penser au prestige du rince-doigts et du baisemain
Ce n'est pas le rince-doigts qui fait les mains propres ni le baisemain qui fait la tendresse
Ce n'est pas le mot qui fait la poésie, mais la poésie qui illustre le mot.
Les écrivains qui ont recours à leurs doigts pour savoir s'ils ont leur compte de pieds, ne sont pas des poètes, ce sont des dactylographes
Le poète d'aujourd'hui doit être d'une caste
d'un parti
ou du Tout-Paris
Le poète qui ne se soumet pas est un homme mutilé
La poésie est une clameur. Elle doit être entendue comme la musique. Toute poésie destinée à n'être que lue et enfermée dans sa typographie n'est pas finie. Elle ne prend son sexe qu'avec la corde vocale tout comme le violon prend le sien avec l'archet qui le touche
L'embrigadement est un signe des temps. De notre temps
Les hommes qui pensent en rond ont les idées courbes
Les sociétés littéraires c'est encore la Société
La pensée mise en commun est une pensée commune

Mozart est mort seul, accompagné à la fosse commune par un chien et des fantômes
Renoir avait les doigts crochus de rhumatismes
Ravel avait dans la tête une tumeur qui lui suça d'un coup toute sa musique
Beethoven était sourd
Il fallut quêter pour enterrer Bela Bartok
Rutebeuf avait faim
Villon volait pour manger
Tout le monde s'en fout
L'Art n'est pas un bureau d'anthropométrie
La Lumière ne se fait que sur les tombes
Nous vivons une époque épique et nous n'avons plus rien d'épique
La musique se vend comme le savon à barbe
Pour que le désespoir même se vende il ne reste qu'à en trouver la formule.
Tout est prêt : les capitaux
La publicité
La clientèle.
Qui donc inventera le désespoir ?

Avec nos avions qui dament le pion au soleil.
Avec nos magnétophones qui se souviennent de "ces voix qui se sont tues", avec nos âmes en rade au milieu des rues, nous sommes au bord du vide, ficelés dans nos paquets de viande, à regarder passer les révolutions

N'oubliez jamais que ce qu'il y a d'encombrant dans la Morale, c'est que c'est toujours la Morale des autres.

Les plus beaux chants sont les chants de revendications

Le vers doit faire l'amour dans la tête des populations.

A L'ECOLE DE LA POESIE ON N'APPREND PAS

ON SE BAT !"

#58 hirondelle

hirondelle

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 5 045 messages

Posté 24 juillet 2007 - 08:50

''Nous aurons des lits pleins d`odeurs légères,
Des divans profonds comme des tombeaux,
Et d'étranges fleurs sur des étagères,
Ecloses pour nous sous des cieux plus beaux.

Usant à l'envi leurs chaleurs dernières,
Nous deux coeurs seront deux vastes flambeaux,
Qui réfléchiront leurs doubles lumières
Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux.

Un soir fait de rose et de bleu mystique,
Nous échangerons un éclair unique,
Comme un long sanglot, tout chargé d'adieux;

Et plus tard un Ange, entrouvrant les portes,
Viendra ranimer, fidèle et joyeux,
Les miroirs ternis et les flammes mortes...''
Ch.Baudelaire

#59 hirondelle

hirondelle

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 5 045 messages

Posté 24 juillet 2007 - 08:57

''Nous aurons des lits pleins d`odeurs légères,
Des divans profonds comme des tombeaux,
Et d'étranges fleurs sur des étagères,
Ecloses pour nous sous des cieux plus beaux.

Usant à l'envi leurs chaleurs dernières,
Nous deux coeurs seront deux vastes flambeaux,
Qui réfléchiront leurs doubles lumières
Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux.

Un soir fait de rose et de bleu mystique,
Nous échangerons un éclair unique,
Comme un long sanglot, tout chargé d'adieux;

Et plus tard un Ange, entrouvrant les portes,
Viendra ranimer, fidèle et joyeux,
Les miroirs ternis et les flammes mortes...''
Ch.Baudelaire

Tout cela m'a rappelé ce poème...

Fichier(s) joint(s)



#60 bine

bine

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 74 messages

Posté 24 juillet 2007 - 08:58

UNE CHAROGNE

Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme,
Ce beau matin d'été si doux :
Au détour d'un sentier une charogne infâme
Sur un lit semé de cailloux,

Les jambes en l'air, comme une femme lubrique,
Brûlante et suant les poisons,
Ouvrait d'une façon nonchalante et cynique
Son ventre plein d'exhalaisons.

Le soleil rayonnait sur cette pourriture,
Comme afin de la cuire à point,
Et de rendre au centuple à la grande nature
Tout ce qu'ensemble elle avait joint ;

Et le ciel regardait la carcasse superbe
Comme une fleur s'épanouir.
La puanteur était si forte, que sur l'herbe
Vous crûtes vous évanouir.

Les mouches bourdonnaient sur ce ventre putride,
D'où sortaient de noirs bataillons
De larves, qui coulaient comme un épais liquide
Le long de ces vivants haillons.

Tout cela descendait, montait comme une vague,
Ou s'élançait en pétillant ;
On eût dit que le corps, enflé d'un souffle vague,
Vivait en se multipliant.

Et ce monde rendait une étrange musique,
Comme l'eau courante et le vent,
Ou le grain qu'un vanneur d'un mouvement rythmique
Agite et tourne dans son van.

Les formes s'effaçaient et n'étaient plus qu'un rêve,
Une ébauche lente à venir,
Sur la toile oubliée, et que l'artiste achève
Seulement par le souvenir.

Derrière les rochers une chienne inquiète
Nous regardait d'un oeil fâché,
Épiant le moment de reprendre au squelette
Le morceau qu'elle avait lâché.

Et pourtant vous serez semblable à cette ordure,
A cette horrible infection,
Étoile de mes yeux, soleil de ma nature,
Vous, mon ange et ma passion !

Oui ! telle vous serez, ô reine des grâces,
Après les derniers sacrements,
Quand vous irez, sous l'herbe et les floraisons grasses.
Moisir parmi les ossements.

Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine
Qui vous mangera de baisers,
Que j'ai gardé la forme et l'essence divine
De mes amours décomposés !


Charles Baudelaire