Aller au contenu

Photo

Métaphysique


  • Veuillez vous connecter pour répondre
754 réponses à ce sujet

#751 Alfred

Alfred

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 468 messages

Posté 15 septembre 2017 - 03:10

Lorsqu’à 18h il quitta son travail et rejoua sa journée dans sa tête, la vie lui paru un peu irréelle, un peu absurde. Alors il pris sa voiture pour rouler sans but, sans mettre la radio. Une fois arrivé en périphérie de la ville, il s’est senti en périphérie de l’être, comme si il ne se sentait plus concerné de rien, que les soucis les plus concrets étaient lointains. Il était même surpris d’avoir considéré son travail comme si important. Une fois sur une route de campagne, il arrêta sa voiture et en sorti en s’allumant une cigarette, puis il s’enfonça dans la forêt et marcha longtemps avant, pris de vertige, de se coucher contre un arbre. Son téléphone portable avait sonné plusieurs fois avant de se décider à l’éteindre. Il songeait à ce rite initiatique d’Amazonie où les jeunes hommes doivent errer dans la jungle avant de trouver leur animal totem. Il pensa à sa jeunesse puis assembla chronologiquement, méticuleusement, les choix qui l’avaient amenés à se retrouver là, couché contre cette arbre. Quelque chose venait de se briser en lui : le fil de sa vie ; ce fil auquel il était accroché, qui lui avait donné du sens, était rompu. Il s’endormit contre l’arbre et les équipes de recherche de la gendarmerie ne retrouvèrent jamais son corps.



#752 Victorugueux

Victorugueux

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 17 399 messages
  • Une phrase ::Savoir se taire c'est déjà beaucoup mieux que des bavardages incessants... Oui ! Le repos c'est une chose qui nous aide

Posté 16 février 2020 - 02:07

Métaphysique (suite)

 

Il y avait comme un silence dans son âme, le gars qui écrit, il s'interrogeait car il ne savait plus s'il pouvait vivre avec tous les autres, ces bavards incorrigibles qui blablataient sans cesse sur la vie qui va et qui vient et toute celle-là qui advient, car sa vie c'était une vie sans de vrais soucis, puis en y réfléchissant, je me disais en moi même qu'il n'y avait pas de raison que le gars Sérios, il se mette à faire et à dire de ces choses trop incroyables, il est à savoir tous ses copains écrivains et de grands théoriciens du verbe, ces gens qui écrivent dans des journaux que lui Sérios, il agite ! moi je me disais aussi que ces gens là, ils sont dans les faits des gens assez peu lus, vous savez pour la poésie et la littérature contemporaine, je ne sais pas vraiment, car je vois trop de bavardages sur les fictions de la littérature, puis je me dis en moi-même : Quesaquo que la Poésie ? Voilà donc la question posée ! mais il faut aussi savoir qu'il y avait tous ces écrivains qui existent et qui blablatent sur le net. Je me disais en moi-même : Alors ! Pourquoi pas ? Et pendant ce temps là, je voyais aussi quelques poètes sur le site de Toute La Poésie ! Oui ce sont des ces gens blablateurs et donc des poètes bavards comme le sont des gars comme Bruno Q, Denis H, Jérôme N et une flopée de poétesses comme Suziana, Hasia, Patricia et toutes ces dames qui écrivent sur Toute La Poésie. vous savez le ciel de février était lumineux et c'était sans doute un temps assez doux pour un hiver où nous étions, je me disais que j'irai me promener dans Paris, mais j'aurais aimé avoir de la neige, mais parait-il j'entends dire que le temps ben, il se réchauffe ! demain qui vient pour nous, les gens de notre époque, c'est encore à voir,  ils ont dit pas mal de choses dans les propos des écologistes, mais dans les faits personne ne sait rien, le temps de nos vies cela reste le mystère imprévisible

 

Bruno Quinchez Paris le 16 février 2020



#753 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 353 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 17 février 2020 - 09:38

Bah en fait je suis revenu à l'écriture manuscrite, j'ai fait un livre manuscrit et je ne le numérise même pas. Je ne me pose pas trop de questions, la musique m'aide beaucoup. M'aide ou m'absorbe, je ne sais pas. J'apprends à lire et à écrire, il était temps diront peut-être certains ?



#754 Jérôme nyctalo

Jérôme nyctalo

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 034 messages

Posté 06 mars 2020 - 06:25

           L'homme au complet gris s'approcha à pas pressés de Clark Gabeleux qui s'en grillait une à la terrasse d'un café. ( Il sirotait un bon verre de whiskey irlandais aussi, oui).

- Bonjour, Monsieur,l'air est alourdi, singulièrement, par des énergies cachées, puissamment à l'oeuvre par cette après-midi rusée-moche. Auriez-vous une asperge sauvage?

- Je vous demande pardon?, fit Clark Gabeleux au milieu d'une exhalaison de fumée,exécutée sans la plus petite toux.

- Une asperge sauvage. C'est le moment. Elles sont en avance. Réchauffement climatique. Oui ou non répondez.

- Hé bien, non. La nuit dernière, je n'ai pas roulé sur les routes de campagne, dans la voiture de mon père, en commençant à me demander si le paysage était propice à la pousse spontanée des asperges sauvages et...

 

Clark Gabeleux s'interrompit alors, car le type s'éloignait déjà sur le trottoir convulsé de tant de chaleur et de discours soudain.

- Ah! Mais, l'énergumène! Ah! Mais il interrompt ma méditation, et, comme un malpropre me plante là! Ah! Mais encore, je me t'en vais le rattraper!

 

Vivement, Clark Gabeleux jaillit alors de son siège  et, se souvenant de certaines scènes d'action observées dans de multiples film d'aventures, disséquées, il sauta par-dessus sa petite table circulaire, enjamba un pékinois pas commode, sourit avantageusement à sa propriétaire, une blonde avenante, c'est exact, en lunettes de soleil aussi, c'est vrai,, bondit sur une chaise à l'assise cannelée, se propulsa d'un vol plané si élégant qu'il retomba souplement sur le trottoir, pour placer un petit sprint rapide, hé ben.

 

- Holà! type au complet gris! ( même pas essoufflé, le Clark ). Vous ne vous êtes pas présenté, triste individu.

- Hé bien, Jean-Baptiste Gringorio, dit Gring, répondit l'homme sans même grimacer.

- Alors, Jean-Baptiste Gringorio, Gring, pourquoi donc cherchez-vous comme un forcené une asperge sauvage, enfin quoi, quand-même, hein?

-La réponse est simple: mâchonner une asperge sauvage, à raison d'un centimètre toutes les dix minutes, permettrait d'arrêter de fumer, sans risque de récidive, hé!

- Hm...ah! bon...euh...et vous fumez beaucoup, type au complet gris euh, Gring?

- Ah çà! Vous ne le saurez pas mon petit vieux! Jamais, répondit Gring en se renfrognant d'abondance. Et, tournant le dos, il se mit à courir en enjambées nerveuses et particulièrement efficaces, la vache!

 

Clark Gabeleux sortit son chronomètre, sans même crier "Hé je ne suis pas votre petit vieux!". Il se contenta ensuite de penser que le type était vraiment rapide, qu'il ne pouvait, lui, passer pour un héros fade, qu'il valait donc mieux le laisser filer, et quitter les lieux d'un pas égal et souple, comme un homme qui n'a aucun rendez-vous pressant à son agenda et...

   Bon, il partit...pour se retourner très vite au bruit d'une galopade...le garçon de café Théodor Grobleu s'en venait tout essoufflé, pfff, pfff.

- Mais que se passe-t-il Dodor? J'avais pourtant laissé un gros billet sur la table, placé bien avant mon départ dans l'éventualité d'une aventure soudaine et exigeante..

- Oui, oui, pas de problème, M'sieur Gabeleux, mais j'ai entendu votre conversation avec le type au complet gris, et je me suis demandé ce que vous pouviez bien faire à rouler en pleine nuit sur les routes de campagne, dans la voiture de votre père...



#755 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 3 965 messages

Posté 07 mars 2020 - 06:35

___ tous les éléments / sont là, réunis / pour en fin l'attraper !