Aller au contenu

Pluie, vapeur et vitesse

Turner peinture paysage XIXe siècle

  • Veuillez vous connecter pour répondre
7 réponses à ce sujet

#1 Invité_Jacou_*

Invité_Jacou_*
  • Invité

Posté 06 août 2016 - 06:02

Le peintre a travaillé sa toile est consumée

L'avalanche des ors poudre de mille feux

Chaque parcelle nue où se noient des fumées

Formant un fin brouillard qui déchire les yeux

 

Où porter le regard dans l'espace exténué ?

Le spectateur s'y perd ne distinguant le sol

Le silence ruisselle et habite les nuées

Un jeu trouble et secret de couleurs et d'envol

 

Un beau jaune doré répand de la lumière

Pour aider le lecteur à distinguer des formes

Mais c'est trop compter sur les aspects éphémères

Rien de ce qui se voit ne peut être uniforme

 

Un train peut-être, un vent, une barque sur l'eau

Le pont de pierre au loin se suspend sur le fleuve

L'instant panique approche d'un frontal assaut

Se peut-il qu'un tableau nous dérobe les preuves ?

 

Turner l'a peint hier de ses traits incertains

Train, vapeur et vitesse ainsi que pluie brûlante

Le ciel se dissout et il n'est plus de lointains

Le sujet de la toile est la vie éclatante.



#2 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 10 225 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 06 août 2016 - 02:25

Description et analyse de ce célèbre tableau s'unissent dans votre poème...

Fichier(s) joint(s)

  • Fichier joint  image.jpeg   125,44 Ko   1 téléchargement(s)


#3 Invité_Jacou_*

Invité_Jacou_*
  • Invité

Posté 06 août 2016 - 07:07

Merci beaucoup M. de Saint-Michel pour votre message ! 

 

Encore une fois, je vous dois une fière chandelle pour la pièce jointe que vous joignez à mon texte, moi qui n'en peut mais !...



#4 Jped

Jped

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 107 messages
  • Une phrase ::Le voyage immobile après une vie de voyage

Posté 07 août 2016 - 06:00

​Une toile dont le sujet se dérobe, se nie : un paradoxe, un défi qui donnent le vertige ( un vertige métaphysique ) et dont vous avez réussi à rendre compte.

​Une fois encore,  ( même si Duchamp le disait dans un sens beaucoup plus radical ), " ce sont les regardeurs qui font le tableau" 



#5 Dad Allaoua

Dad Allaoua

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 7 048 messages

Posté 09 août 2016 - 06:41

Un  poème qui exprime un magnifique tableau

Merci pour le partage

Amitiés



#6 Invité_Jacou_*

Invité_Jacou_*
  • Invité

Posté 11 août 2016 - 04:38

Merci à vous, Jped et Dad, pour vos messages !



#7 Emrys

Emrys

    Ambrosius

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 466 messages

Posté 11 août 2016 - 05:32

Beaucoup de talent poétique pour exprimer les impressions que donnent les tableaux de Turner !

 

Amitiés à vous



#8 Invité_Jacou_*

Invité_Jacou_*
  • Invité

Posté 11 août 2016 - 07:31

Merci à vous Emrys pour votre commentaire !

 

Mes amitiés.

 





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : Turner, peinture, paysage, XIXe siècle