Aller au contenu

Photo

La chaussette trouée


  • Veuillez vous connecter pour répondre
202 réponses à ce sujet

#181 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 450 messages

Posté 13 novembre 2018 - 11:22

Pierre est chargé par Dieu d'accompagner Léonard au nuage 17.


Léonard est bluffé.

_ Là, le Jean-Sébastien, il a fait fort ! S'est pas foutu d'sa race !

_ On ne parle pas ainsi sur le nuage 17, sinon... direct.... le blanc.... le grand blanc.... l'incomensurable blanc.... la banlieue du nuage-goulag, fils de Dante !

_ Dante, c'était mon papa ?

_ Qu'est-ce que tu peux nous les briser menus, avec tes questions, tes inventions, tes pyramides, tes nus, tes proportions, tes angles ! T'as pas vu que c'est dans l'oeil que tu l'as pris l'angle du parpaing ! Hé brodeur du dimanche !

 

Léonard regarde son calendrier. Non. On n'est pas dimanche !

Léonard se regarde dans le miroir. Son oeil noir est bordé de noir. Il a du crêpe noir autour des cornes.

Ainsi il part, rongé par le remords et le sentiment d'injustice. A l'enterrement de son génie.

On ne sait où. Les corbeaux craillent : '' Ô black sabbath ''. On est samedi.

 

Il veut en finir. Quand...................


 


 


 



#182 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 004 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 13 novembre 2018 - 07:27

Le téléphone sonne.

#183 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 004 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 13 novembre 2018 - 10:07

Bip.

Bip.

Bip.

C'est le néant qui répond.

#184 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 004 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 13 novembre 2018 - 10:19

- Tu la connais celle-là ?

 



#185 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 450 messages

Posté 14 novembre 2018 - 06:45

On m'a dit :

 

 



#186 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 004 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 14 novembre 2018 - 07:35

- Bonjour, c'est Olivier !
- Olivier ?
- Oui, Olivi... Olivier, quoi.
- Ah ! Olivier. Oui. Mais quel Olivier. Vous êtes un arbre ?
- Un arbre ?
- Oui, un arbre.
- Pourquoi un arbre ?
- Eh bien l'olivier, c'est un arbre. « A tree », disent les anglais.
- Ein Baum ?
- Oui. Ça c'est en allemand. Mais attention, monsieur Arbre. Jean-Luc n'aime guère les Allemands. Il se croit encore dans les tranchées.
- Oui, je sais bien. Il en a une chez lui.
- Vous prenez de gros risques, là. Il est en grande discussion avec...

[Un orgue résonne puissamment. Puis, on entend le gémissement endolori de Jean-Luc.]

- Mon dieu ! Mais que se passe-t-il ?
- Ça va, ça va...
- Mais vous me cassez les pieds ! J'ai promis de me sacrifier pour la révolution, moi. J'arrive, Jean-Luc ! Tiens bon !

 

 



#187 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 450 messages

Posté 14 novembre 2018 - 07:48

Olivier savait.

 

Jean-Luc  ... '' manipulait tout cet attirail, autrefois acheté sur les instances d'une maîtresse qui se pâmait sous l'influence de certains aromates et de certains baumes, une femme, détraquée et nerveuse, aimant à faire macérer la pointe de ses seins dans les senteurs, mais n'éprouvant, en somme, une délicieuse et accablante extase, que lorsqu'on lui ratissait la tête avec un peigne ou qu'elle pouvait humer, au milieu des caresses, l'odeur de la suie, du plâtre des maisons en construction, par le temps de pluie, ou de la poussière mouchetée par de grosses gouttes d'orage, pendant l'été.''       A rebours,     (Huysmans,



#188 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 004 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 14 novembre 2018 - 12:31

Olivier se détend. Il repense à Nadine, la merveilleuse Nadine dans ce hall délabré. Comme elle l'avait manoeuvré, alors ! Le monde n'était plus que ca peau. Et maintenant, que lui reste-t-il ?

#189 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 450 messages

Posté 14 novembre 2018 - 04:35

Grand moment de solitude. Olivier essaie de se concentrer sur ce qui lui arrive.

[ suis-je vivant . suis-je mort . rêve-je . depuis quand . bouleversement terrible . aucune échappatoire . conjonction humide et chaude . révolution de l'amour . ]

 

 

 



#190 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 004 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 14 novembre 2018 - 08:31

« De la peau à la chair l'esprit respire », se dit Olivier dont le monde s'effondre à nouveau mais, cette fois, de façon très sereine. Il est des souvenirs qui sont comme un baume. L'étreinte généreuse, désirante autant que désirable, de Nadine, le réconforte. Heureux de cet instant, de cette existence si réelle, il retrace sur son propre corps le parcours des baisers de la belle. Il rêve : « La révolution, c'est le bonheur ? C'était donc nous ? »

De nouveau, il se sent plonger en elle comme on embrasse un océan.

Las ! Une échelle de corde descend du nuage 18. Gneugneu est furibard.

#191 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 450 messages

Posté 15 novembre 2018 - 06:51

POUM POUM POUM POUM POUM POUM POUM POUM

(on dirait les tambours du Bronx)

Gneugneu descend de son nuage sur une échelle de corde.

' SOIR LES ZENFANTS !

 

Il est furibard.

D'une humeur eXEcrabe. Ses mots partent dans tous les sens. Il les avale. Les crache. Les perd.

Émergeant lentement de sa stupeur idyllique, Olivier devine la colère jalousive de Gneugneu.

 

_ Mais... Gneugneu... n'est-ce Toi qui aurait inventé l'amour ?

Le courroux de Gneugneu est IMMENSE. Son sang fait 24 heures en 1 seconde !

_ Qui aurait ? Sale petite peste ! Machiavel ambulant ! J'AI . JE SUIS . AMOUR & COLÈRE . 0 & 1 . packaging invisible de l'être idyllique qui sommeille en chacun, Abruti !

[ là, c'est colère, pense Olivier, très basique ]

_ Et pourquoi toi colère ? Si je puis permettre moi, Capitaine !

On sent Olivier prendre de l'assurance, de la belle assurance. Quelque chose d'un peu narquois et provocateur. C'est que la place de Dieu n'est pas si misérable que cela...., oublie-t-il.

La révolution transforme. On ne pense plus, on oublie. On s'oublie. D'amour. La chair n'est plus faible, elle devient Héra incognita.

_ Ma colère ? ! Ne me vois-tu souffrir, tête de singe ? !

_ Le yéti ? Là-haut ? Sur le 18 ? Plus fort que goulag !

_ Sale minot ! Mes pieds sont usés. Aux sangs. Ne vois-tu pas ? De monter et descendre des échelles de cordes. De marcher pieds nus sur des nuages gelés. Vois la crevasse s'ouvrir. Telle la mer rouge quand elle saigne /

_ Stop ! Hein ! Là ! Cyrano anapeste ! Lumière de tes arpions ! Tu vas chercher la chaussette qui traîne là-bas...., et basta de ton ampoule !

 

On devine Olivier devenir fort.

_ Jean-Luc, à nous deux !

 

 



#192 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 004 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 15 novembre 2018 - 01:13

Or, Jean-Luc arrive, vêtements en lambeaux, cheveux en pétard, visage rouge comme un drapeau cousu par une danseuse de l'opéra de Pekin en 1961...

Il se jette sur Olivier et l'installe sur ses genoux avant de le déculotter.

- Que fais-tu, Jean-Luc ?, demande le camarade terrorisé.
- Ngggghrrrr, ngggghhrrrr..., répond Jean-Luc que rien ne semble devoir calmer.
- Mais enfin, Jean-Luc! Tu as voté contre...

[Clac]

- Aïe ! Contre la fessée à l'ass...

[Cloutch]

- ...semblée,Jean-Luc, je t'en...

[Zbroutch]

- L'assemblée, c'est moi. Le nuage, c'est encore moi. Même Gneugneu, c'est...

Un doigt immense descend d'un cumulo-nimbus sournois et pousse le Président du Praesidium du Conseil supérieur des réseaux sociaux le camarade Jean-Luc qui hurle

- gjkjcgeeaitddv i n v hfiii jecgghjk h rrhj g dtj n fi eertuii bcp cbi tu !!!

et atterrit sur la rocaille du nuage 13.

Le nuage 13, réservé aux metalleux en principe.

#193 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 004 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 15 novembre 2018 - 02:07



#194 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 450 messages

Posté 15 novembre 2018 - 04:00

Un chaos indescriptinble attend Jean-Luc. De très jeunes gens et de moins jeunes, tous habillés de sombre, s'agitent. Poings levés, index et auriculaires tendus, psalmodient. Crient. D'autres (bien sûr, ce ne sont pas les mêmes, hé banane !), bras le long du corps, s'agitent, sautent en tous sens, marquant de leur corps le rythme endiablé de la musique. Comme un félin laisserait ses marques olfactives sur un territoire, en vue de la conquérir.

 

Jean-Luc observe. Ils ont du crêpe noir autour des poings, de la peinture noire sur le visage. Un monde étrange d'hommes et de femmes aux cheveux longs, habillés de cuir et de jeans noirs ou sombres.

._ Le Diable en personne habite ici. Judas, peut-être. Et Pierre, le chouchou ! Rhaaaaaaaaaaouh, lâche Jean-Luc tentant d'y voir un peu clair.

 

Olivier, bien que fessé, ou parce que fessé, ne compte rester sur son siège.

Il prend un uber-ascenseur et suit discrètement Jean-Luc (devenu '' Jean-Cul, maître fessier '', selon les médias de la nouvelle intelligentsia cumulo-nimbus française, _ les mêmes qui relatèrent l'enlèvement de Jean-Edern Hallier, en son temps).

On croit apercevoir Nadine dans la foule, layette noire et balancement effréné de la tête, d'avant en arrière, bouche bée, un peu prognathe encore, et toujours chauve parmi les chevelus.

Olivier s'avance vers un jeune homme, dans la foule, désigne Nadine du doigt, puis lui demande ce que représente cette marque distinctive, - chauve parmi les chevelus.

Il veut savoir.

Le jeune homme se précipite sur Olivier. Lui arrache sa montre. La lance à Nadine. On ne saura jamais pourquoi.

Leur passe les menottes, à tous les trois. Olivier, Jean-Cul et Nadine, attachés comme l'ancre de la nuit..

 

Plus soudés que jamais, les voilà, magnifiques, envoûtants, chantant de chœur :

 

 



#195 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 004 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 15 novembre 2018 - 08:05

Il s'agit de prévenir une invasion extraterrestre effectivement programmée.

Jean-Luc ne le sait pas mais il n'est qu'une antenne, un gps, un télégramme ou un fax. Ses hologrammes ont ouvert une dimension diagonale qui a permis à des extraterrestres non martiens de fabriquer un toboggan magique. Les gnenfants exteuratérèstes descendent les uns après les autres sur les nuages du paradis. Et ils menottent tout le monde, comme si l'enfance de ces êtres d'ailleurs correspondait exactement à l'expérience biotique d'un policier brésilien contemporain.

- Lula, Lula !, crie Jean-Luc.

Olivier, lui, reste sur sa réserve. Il se méfie des délires érotiques de son camarade un peu oppressant mais jamais ennuyeux. Nathalie, sublime, est transparente.

Tout ce petit monde descend sur l'esplanade de la Défense. Pierre n'est pas très content.

Nadine, en revanche, jubile. Sephora est ouvert.
 


#196 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 450 messages

Posté 16 novembre 2018 - 06:45

Nathalie a été un peu délaissée par ses potes, Jean-Luc et Olivier, il est vrai. Mais elle est là, bien là, aujourd'hui. De chair et d'os. Sublime et transparente, embêtée tout de même car elle ne supporte pas beaucoup Nadine, Nadigne, Nadigme... Elle se souvient. Il ne faudrait pas qu'un crêpage de chignon vienne tout gâcher. Heureusement Nadine, c'est inoubliable, a été tondue par Gneugneu. Donc, côté chignon... hi hi <hi

 

Faut-il le rappeler, Jean-Luc, Olivier et Nadine ne forment plus qu'un, packaging menotté de la Révolution, trio solidaire du Black Friday, et trident inséparable du coup d’État à venir, jusqu'à l'épuisement des masses consuméristes du capitalisme bourgeois.

Il s'agit de contenir la brèche ouverte par des ' gilets mauves odeur vétiver '. Venus don-ne-sait zou, peut-être passés par la très Très Grande Muraille, seul édifice de parpaings visible depuis l'espace. Peut-être. Ou peut-être pas. Ah ! Si Jean-Edern était là, il saurait nous dire.

 

Mais, péché originel, ne voit-on Nadine jubiler devant Sephora ! Ce détail ne peut échapper ni à Olivier, ni à Jean-Luc, ni à personne tant le détail est grotesque ! Une femme de la Révolution, tondue et solidaire de la masse révolutionnaire et laborieuse ne devrait s'abaisser que devant une faucille ou un marteau ! Pas devant un peigne ! Quelle teigne, cette Nadine.

 

Et voilà une nouvelle querelle entre les trois compères.

Nadine, expectative, veut aller chez Sephora.

Jean-Luc, grand-maître fessier, veut aller fesser Lula.

Olivier, candide à ses heures, regarde les gnenfants exteuratérèstes jouer. Il veut absolument jouer, descendre le toboggan magique avec eux.

La scène est terrible. La situation impossible.

Comment aller chacun son chemin quand on ne forme qu'un ?

La Révolution à prix cassés, jamais !

 

Un ouragan sabbath. Que même la princesse de Monaco n'avait prévu !

Un tourniquet, que dis-je, une tornade s'enroule.

Un cyclope avec deux yeux se dresse.

 

                                     Autour du pied d'un homme.

 



#197 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 004 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 16 novembre 2018 - 09:29

C'est d'abord de l'eau qui s'écoule. Comme des fils d'eau, comme si les nuages se détricotaient.

Puis une pluie de flaques qui tombent transversalement. Jean-Luc s'en reçoit plein la figure.

L'esplanade de La Défense a été évacuée. Les prisonniers sont promenés d'une tour l'autre. Gneugneu est un passionné d'architecture et il s'intéresse beaucoup à la genèse du projet, aux matériaux privilégiés pour sa réalisation, à leur vieillissement et aux opérations de sauvegarde menées sur cette vieille plateforme symbole de modernité et joyau de l'écocomie du tertiaire.

- Je m'en doutais, râle Mélenchon que sa main gratte terriblement, ce gneugneu imposteur n'est qu'un laquais du Capital.

- Toi aussi, Jean-Luc, souffle Nathalie qui voudrait lever le poing pour entonner l'Internationale.

- Euh...

 

Olivier était pour dire à Nathalie qu'on peut chanter l'Internationale sans lever le poing mais il ne se rappelle plus les paroles. Si Nathalie s'en aperçoit, elle le trucidera dans un éditorial cinglant (une fois que tout sera revenu dans les clous de la réalité de cette homme dont une chaussette était trouée, et l'est toujours d'ailleurs).

 

Olivier se tourne vers ses camarades. Il vient d'avoir une illumination.

- Et si on chantait "Papa pingouin" ?

 



#198 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 004 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 16 novembre 2018 - 01:04

A la question « faut-il le rappeler ? », on ne peut que répondre, faut-il le préciser.

#199 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 450 messages

Posté 16 novembre 2018 - 01:18

il faut le préciser, oui.

Car il s'y voyait déjà le Jean-Luc, là au premier rang ! Dans la lutte finale sans fin....

 

 

 

Mais de l'or a coulé sous la Moscova...

 

Et les voilà maintenant prisonniers d'un dangereux cartel évangéliste de pingouins-chanteurs !

 

Olivier, le seul du groupe à garder encore ses grands yeux d'enfant, timidement propose :

_ Qui nous sortira de là ? Gneugneu et sa faucille ?

 



#200 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 004 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 16 novembre 2018 - 04:19

Gneugneu a autre chose à faire.

Là, il se dit qu'il a vraiment foiré quelque chose. L'humanité, ce n'était pas une réussite déjà. Mais cette brochette de crétins sabordent toute possibilité de récit d'origine.

Gneugneu se rappelle. Au commencement était un homme. L'Homme.

Non. Ce n'est pas ça.

Au commencement était une chaussette. Et le trou.

Le pied de l'Homme. Le trou. Rien.

Le trou. Gbeugneu tente de se souvenir. La chaussette... Qu'est-ce qu'elle est devenue, au fait ?

Gneugneu décide d'en finir avec cette humanité corrompue. Il se saisit d'une des armoires normandes qui meublent le nuage 13 et la projette de toutes ses forces sur l'esplanade de La Défense.

 



#201 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 450 messages

Posté 16 novembre 2018 - 05:39



#202 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 004 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 16 novembre 2018 - 08:28



#203 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 450 messages

Posté 17 novembre 2018 - 06:17